Nouvel article

965 Views

Ratier-Figeac : Mobilisation de la CGT pour Stéphane Bueno


Un débrayage a eu lieu le 7 décembre.

Lundi 7 décembre, le syndicat CGT Ratier-Figeac avait appelé « à venir soutenir Stéphane Bueno (qui fait l’objet d’une procédure de licenciement) et les élus au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) en participant à une assemblée du personnel ».  Ils étaient une centaine à avoir répondu à l’appel. Le syndicat rappelait la situation dans un communiqué : « Cela fait 25 ans qu’il travaille à Ratier et il y a une dizaine d’années il est tombé malade. Stéphane Bueno est apte à travailler sur un poste aménagé suivant le certificat du médecin du travail. Il veut continuer à travailler dans le collectif de travail de Ratier et conserver un lien social. Malgré cela, la direction cherche à accélérer la procédure de licenciement à l’encontre de Stephane Bueno sans avoir étudié la moindre possibilité d’aménagement d’un poste dans notre entreprise de plus de 1000 salariés ! » Le CHSCT devait statuer « sur une mission confiée au médecin du travail pour rechercher la possibilité d’aménagement d’un poste permettant à Stephane de se maintenir dans l’emploi. » Jérôme Delmas de la CGT est revenu sur ce dossier : « L’ordre du jour du CHSCT a été rendu caduque. Le médecin n’a pas été missionné. En fait la direction bloque tout, en affirmant qu’il n’y a pas de poste disponible pour Stéphane Bueno. Cela confirme ce que nous pensons depuis le début, ils n’ont pas mis et ne veulent pas mettre tout en oeuvre pour son reclassement. On interpelle maintenant l’inspection du travail pour qu’ils interviennent. » A suivre…

300x38

> La réponse de la direction : «La réunion du CHSCT du 7 décembre 2015 était une réunion sollicitée par une majorité des membres du CHSCT et avait pour objet « Donner mission au médecin du travail d’étudier dans le cadre de ses prérogatives l’aménagement d’un poste de travail permettant à M. Stéphane Bueno de se maintenir dans l’emploi au sein de Ratier ». A l’issue de discussions tenues lors de cette réunion, les membres du CHSCT ont voté sur cette proposition, le vote s’est soldé par un vote contre le fait de missionner le médecin du Travail. En conséquence, il n’est pas  donné mission au Médecin du Travail  d’étudier dans le cadre de ses prérogatives, l’aménagement d’un poste de travail permettant à M. Stéphane Bueno de se maintenir dans l’emploi au sein de Ratier-Figeac. Pour ce qui la concerne, la Direction a renouvelé ses explications auprès des membres du CHSCT. Nous n’avons pas aujourd’hui dans l’entreprise, ni au sein du Groupe, de poste disponible qui correspondent aux prescriptions médicales émises par le médecin du travail, au besoin par des mesures telles que mutations, transformations de poste de travail ou aménagement du temps de travail.»

Récemment Publié

»

Rugby : La B de Luzech joue la qualif’ ce samedi

Une place pour les 8èmes de finale du championnat d’Occitanie est ...

»

Cahors, capitale régionale du numérique 2019

La rencontre sur les usages au coeur de la transition numérique des ...

»

Brigitte Rivière tacle Emmanuel Crenne

La conseillère régionale fustige l’attitude de son collègue ...

»

Soirée mique à Laburgade

Elle aura lieu ce samedi. Il ne reste plus beaucoup de temps pour ...

»

Pradines Lot Basket : Les cadettes en route pour les phases finales

Les autres équipes sont également sur les parquets. Week-end ...

»

Cahors : Le goût des autres des Terminales ASSP du lycée Clément Marot

Les élèves ont conjugué travail scolaire et vivre ...

»

Lalbenque : Jean-Pierre Alaux, invité d’honneur du salon du livre

Il aura lieu le 30 mars prochain. Pour sa troisième édition, qui ...

»

Débat sur l’Europe à Espédaillac

Il aura lieu ce samedi, à 20 h 30, à la salle ...

»

Objectif Capitales et Urgence Ligne POLT côte à côte pour moderniser les lignes ferroviaires 

Paris-Clermont et Paris-Orléans-Limoges-Toulouse sont ...

Menu Medialot