background img

Nouvel article

1843 Views

Ratier-Figeac : Mobilisation de la CGT pour Stéphane Bueno


Un débrayage a eu lieu le 7 décembre.

Lundi 7 décembre, le syndicat CGT Ratier-Figeac avait appelé « à venir soutenir Stéphane Bueno (qui fait l’objet d’une procédure de licenciement) et les élus au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) en participant à une assemblée du personnel ».  Ils étaient une centaine à avoir répondu à l’appel. Le syndicat rappelait la situation dans un communiqué : « Cela fait 25 ans qu’il travaille à Ratier et il y a une dizaine d’années il est tombé malade. Stéphane Bueno est apte à travailler sur un poste aménagé suivant le certificat du médecin du travail. Il veut continuer à travailler dans le collectif de travail de Ratier et conserver un lien social. Malgré cela, la direction cherche à accélérer la procédure de licenciement à l’encontre de Stephane Bueno sans avoir étudié la moindre possibilité d’aménagement d’un poste dans notre entreprise de plus de 1000 salariés ! » Le CHSCT devait statuer « sur une mission confiée au médecin du travail pour rechercher la possibilité d’aménagement d’un poste permettant à Stephane de se maintenir dans l’emploi. » Jérôme Delmas de la CGT est revenu sur ce dossier : « L’ordre du jour du CHSCT a été rendu caduque. Le médecin n’a pas été missionné. En fait la direction bloque tout, en affirmant qu’il n’y a pas de poste disponible pour Stéphane Bueno. Cela confirme ce que nous pensons depuis le début, ils n’ont pas mis et ne veulent pas mettre tout en oeuvre pour son reclassement. On interpelle maintenant l’inspection du travail pour qu’ils interviennent. » A suivre…

300x38

> La réponse de la direction : «La réunion du CHSCT du 7 décembre 2015 était une réunion sollicitée par une majorité des membres du CHSCT et avait pour objet « Donner mission au médecin du travail d’étudier dans le cadre de ses prérogatives l’aménagement d’un poste de travail permettant à M. Stéphane Bueno de se maintenir dans l’emploi au sein de Ratier ». A l’issue de discussions tenues lors de cette réunion, les membres du CHSCT ont voté sur cette proposition, le vote s’est soldé par un vote contre le fait de missionner le médecin du Travail. En conséquence, il n’est pas  donné mission au Médecin du Travail  d’étudier dans le cadre de ses prérogatives, l’aménagement d’un poste de travail permettant à M. Stéphane Bueno de se maintenir dans l’emploi au sein de Ratier-Figeac. Pour ce qui la concerne, la Direction a renouvelé ses explications auprès des membres du CHSCT. Nous n’avons pas aujourd’hui dans l’entreprise, ni au sein du Groupe, de poste disponible qui correspondent aux prescriptions médicales émises par le médecin du travail, au besoin par des mesures telles que mutations, transformations de poste de travail ou aménagement du temps de travail.»

Récemment Publié

»

Cahors : Sous la Halle, la charcuterie Astoul passe le relais « Aux Gens Bons » 

Ouverture ce samedi 1er octobre 2022.  « J’ai commencé le 15 ...

»

Lalbenque : Le festival « La Grande Défriche » est lancé

Il se déroulera du 28 au 31 octobre (avec des rencontres en amont ...

»

Cahors : Pour ses 30 ans, l’Atelier de Coiffure retrouve ses racines

Il rouvre ses portes le 4 octobre. Après trois années passées ...

»

« Cartel du H » : 9 ans de prison ferme pour le chef du trafic de stupéfiants

L’affaire a trouvé son aboutissement ce vendredi au tribunal de ...

»

Cahors : Le parking des Soupirs devient gratuit à partir de ce vendredi

La période va s’étaler jusqu’au printemps prochain.  Le ...

»

Allianz Jambou, la première agence RSE du Lot

L’agence de Gramat est également labellisée.  L’agence ...

»

Cahors : Réouverture de la piscine Divonéo à la fin des vacances scolaires de la Toussaint au plus tard 

Une solution technique transitoire a été trouvée. Suite au ...

»

Saint-Céré : Lancement des activités à la Maison des Associations

Présentation le 26 septembre.  Les activités de la nouvelle ...

»

Une ouverture de saison réussie pour AVEC Pradines !

Belle entrée en matière.  L’association AVEC Pradines a ...

Menu Medialot