Nouvel article

2550 Views

Dimitri Shipounoff, de Berkeley à Capdenac


Ce néo lotois né aux Etats-Unis est doreur sur bois chez Malbrel Conservation.

Il a les mains de l’artisan et de l’artiste avec quelques traces de vernis, de peinture sur les doigts. A presque 70 printemps, Dimitri Shipounoff est doreur sur bois et polychromiste. Il travaille chez Malbrel Conservation depuis dix ans, entreprise spécialisée dans la conservation et la restauration des oeuvres du patrimoine. Il caresse sa barbe hemingwayenne et revient sur son parcours qui l’a amené à se faire naturaliser il y a deux ans : « Mon grand-père était dans le cabinet militaire du tsar Nicolas II et a fait partie du gouvernement anti bolchevik de Koltchak. Il est ensuite parti en Chine, au Japon avant de rejoindre les Etats-Unis et San Francisco où il a acheté une ferme pour y élever des poulets. Moi, je suis né là bas, j’ai fait des études de littérature européenne, allemande, de langue russe puis histoire à Berkeley. C’était une période dorée : sex, drugs et rock n’roll. J’ai connu Janis Joplin, Robert Crumb avec qui je suis resté ami. J’ai beaucoup voyagé en Europe à ce moment là notamment à Paris. J’avais toujours travaillé de mes mains, j’ai arrêté les études et entrepris mon compagnonnage en Allemagne, Autriche, Hongrie et surtout en France. En 1983, je me suis installé à Paris comme doreur. » Et le Lot dans tout ça, Dimitri Shipounoff y est arrivé « presque par hasard » avant de ne plus en partir. « Je suis tombé sur une petite annonce cherche doreur, dans le Sud-Ouest, à Capdenac. On ne voit pas ce genre de choses tous les jours. J’y ai d’abord travaillé six mois par an avant de passer à plein temps » se souvient-il. S’il est toujours en contact avec « ses potes du XIVe arrondissement » et si le « cinéma lui manque », le néo lotois apprécie sa terre d’élection : « J’aime la nature, le climat. Les gens sont accueillants, il y a tout de suite une chaleur. J’aime faire le tour, regarder les saisons qui passent. »

Les plus belles sont dans le Lot.

Récemment Publié

»

Ingrid Chauvin, égérie de Phyt’s

La star a choisi la marque lotoise. « Je deviens partenaire de la ...

»

Gramat : Mise en place d’un observatoire scientifique participatif de la méthanisation

Le rapport des experts a été dévoilé ce 19 novembre. Ce mardi 19 ...

»

Gindou : Mireille Figeac faite chevalier de la Légion d’Honneur

Elle a reçu les insignes ce dimanche. Dimanche 17 novembre, ...

»

Figeac : Une fresque créée par Sismikazot est en préparation au collège Masbou

Le projet va se terminer le 29 novembre.  Au collège Marcel Masbou ...

»

Cahors : Le square Jouvenel fait peau neuve

Des travaux d’entretien ont débuté. Des travaux sont programmés ...

»

Cahors : Journée exceptionnelle au Quercy autour de La Reine des neiges 2 

Après-midi « Princes et Princesses » ce dimanche 24 novembre ...

»

Grand Figeac : Le territoire au coeur d’un travail journalistique

Deux journalistes vont rencontrer les acteurs ...

»

Souillac : Coup d’envoi pour l’Epicerie Souillagaise ce vendredi

Le magasin est situé au 77, avenue de Sarlat. C’est parti pour ...

»

Cahors : Concert hommage à Gershwin du Swing Machine Big Band

Il se déroulera à l’espace Valentré le samedi 30 novembre, à 21 ...

Menu Medialot