background img

Nouvel article

685 Views

Sibelle, de la 5ème vague à la 7ème de Beethoven via Joséphine et la LGV 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Cet aveu d’abord : avec ma protégée féline, mardi, nous avons versé quelques larmes en regardant à la télé la cérémonie d’entrée au Panthéon de la lumineuse et géniale Joséphine Baker. Quelle belle vie ! Quelle force de caractère ! Quel humanisme ! Quel talent ! Alors oui, nous avons versé quelques larmes, et c’était bien le moindre hommage qu’avec Sibelle, nous puissions lui rendre. Des larmes d’émotion, certes, mais aussi, à l’évidence, des larmes d’indignation, ou de noir chagrin. Une question nous taraude : comment, en 1969, cette France qu’elle servit sans réserve, cette France dont elle est devenue une ambassadrice d’excellence à jamais, comme cette France d’alors a pu, un temps, l’abandonner ainsi ? Obligée de s’exiler, entre guillemets, à Monaco, expulsée de son château des Milandes où elle avait construit la plus géniale des familles ? Après y avoir, dans les années noires, accueilli les combattants du maquis, y compris du Quercy voisin ? Elle était criblée de dettes, dit-on. Mais nous lui devions tant, et nous lui devons toujours tant ! 

Ce même mardi, puisqu’il n’y a jamais, dans l’actualité comme dans la vie, de moment ensoleillé sans quelques ombres alentours, c’est sur les notes de la 7ème symphonie de Beethoven qu’un candidat qui défend Pétain a annoncé sur une vidéo sa candidature à la présidentielle. Au moins ce fond sonore ne lui coûtait rien en terme de droits d’auteur. Car pour les images, c’est autrement plus discutable. Pour un ancien journaliste, c’est étrange d’ignorer ainsi la loi. Les ayants droit saisiront-ils les tribunaux ? Toujours est-il que cet étrange pastiche de l’appel du 18 juin, avec micro vintage et posture singeant celle du Général, ressemblait à une caricature. Mais pas drôle. Pas drôle du tout. 

Pas de quoi sourire non plus avec la montée en puissance, dans le Lot comme dans tout le pays, de la 5ème vague de la pandémie. On rouvre les grands centres de vaccination, on multiplie les contrôles du passe sanitaire, on retrouve les réflexes des gestes barrières. Alors qu’une patinoire va égayer cette fin d’année à Cahors et dans d’autres villes, je préviens ma petite Sibelle : si tu glisses, n’oublie pas ton masque. Ni ton casque. Ma tigresse s’inquiète par ailleurs : « Qui et comment baptise-t-on les variants qui se succèdent ? C’est comme les ouragans, on peut s’inscrire sur Internet ? » Je réponds que je l’ignore. Tous deux ne cachons pas notre crainte. Vous imaginez si, ne serait-ce que par effet d’assonance ou d’allitération, voire d’harmonie répétitive, un futur variant venait à ressembler, peu ou prou, à un lieu ou un mot de chez nous ? 

Sur ce, nous avons déjà évoqué ici le dur montage financier qui doit permettre de réunir les milliards nécessaires à la réalisation de la LGV Bordeaux- Toulouse. Si le département du Lot et le Grand Cahors ont déjà donné leur accord de principe, en revanche, en Nouvelle-Aquitaine, à Bordeaux même, en Gironde et dans le Lot-et-Garonne, les refus fusent (assonance ou allitération?). On remarque au passage que des élus de même couleur politique n’ont pas le même point de vue selon qu’ils sont de tel ou tel côté de la « frontière » entre les deux régions. Quant au patron de la SNCF, il a prévenu cette semaine qu’au mieux, aucun TGV ne roulera sur cette nouvelle LGV avant une dizaine d’années. « Dix ans ? Mais c’est une éternité » conclut Sibelle. « Ça nous donne le temps de redonner tout son lustre à la bonne vieille ligne POLT. » 

Sur ce, je dois mettre un terme à cette chronique. J’ai rendez-vous chez le dentiste. J’en ai les jambes qui tremblent. On doit m’arracher une dent.

« J’espère que l’opération ne sera pas trop douloureuse. Compte sur moi pour t’apaiser une fois ton retour, je viendrai m’allonger en ta compagnie pour une sieste réparatrice » glisse Sibelle. Une compassion un peu louche. « Ça te fera toujours une dent en moins contre quelqu’un… » remarque encore l’insolente. Oui. Mais qui ? 

Photo @DR

Récemment Publié

»

Cahors-Figeac-Biars : Ils ont manifesté sous la pluie 

Près de 600 personnes ont répondu à l’appel de ...

»

Pradines Lot Basket : Le programme de ce 1er week-end d’octobre 

Tour d’horizon des équipes.  Après le dernier week-end très ...

»

Gindou Cinéma : Des résidences d’écriture de scénario à la page

3ème édition.  La 3ème édition des résidences d’écriture ...

»

Cahors : Des démarches mises en oeuvre pour lutter contre le moustique tigre

Un plan de gestion est en cours d’élaboration. C’est au jardin ...

»

Rugby : Un arbitre sénégalais rejoint le comité du Lot

Il officiera également pour Cahors Rugby. L’arbitrage a toujours ...

»

Bétaille : Un cœur de village transformé

L’inauguration a eu lieu le 24 septembre.  Les habitants ...

»

Cambes : Sortie nature à Puy Blanc

Elle est programmée le 6 octobre.  Jeudi 6 octobre, à ...

»

Douelle : L’extinction de l’éclairage public, c’est désormais de 23 h à 7 h

Nouvelle mesure. En février 2017 la commune de Douelle a acté ...

»

Cahors : Le syndicat FO demande un plan Marshall pour sauver l’hôpital 

Retour sur la manifestation de ce 27 septembre.  Ce 27 septembre ...

Menu Medialot