background img

Nouvel article

1956 Views

La Fédération du BTP accuse et appelle à la mobilisation !


Le secteur demande un plan d’urgence.

Monique Montal, présidente de la FBTP 46, ne mâche pas ses mots : « Derrière les paroles, on veut des actes. Certains élus ont compris, d’autres, non. Il faut penser au tissu local. » Un dossier a été la goutte d’eau qui a fait déborder la bétonnière : l’opération de construction de 38 chambres au Centre d’hébergement et d’accueil international (CHAI) du Grand Cahors, qui vient de confier l’exécution du Lot maçonnerie (le plus important) à une entreprise de Dordogne après 3 négociations. « Le grand Cahors n’en est pas à son coup d’essai et le chantier de la piscine est un triste souvenir pour les entreprises lotoises écartées. Et, il ne s’agit pas d’un manque de compétitivité ou de compétence des entreprises lotoises, car pour le chantier de l’hôtel 4 étoiles situé juste en face du futur centre d’accueil (CHAI), ce sont des entreprises lotoises qui ont été retenues en quasi-totalité » poursuit la dirigeante qui annonce des lendemains difficiles : « Dans notre département, tout le monde vient et nous, on n’arrive pas à sortir, il y a un blocus. On a déjà des corps de métiers qui ont disparu. Sur l’ouverture des plis, on sait que c’est cadré mais que l’on peut faire jouer pas mal de choses pour faire travailler les entreprises locales. Si cela continue, le Lot va devenir vraiment pauvre… »

Le BTP, acteur de l’économie lotoise

Monique Montal appelle à un sursaut : « Aujourd’hui, les entreprises sont à bout et attendent des responsables politiques et économiques une prise de conscience et un plan d’urgence pour le BTP lotois. En effet, les entreprises disparues et les emplois supprimés ne reviendront pas demain dynamiser l’économie lotoise. La mobilisation générale de tous est indispensable pour cette opération de sauvegarde. Investir dans le BTP dans le Lot, c’est gagnant pour l’attractivité du territoire et les services à la population, c’est gagnant pour l’emploi du BTP et ses salariés qui vivent et consomment dans le département. » L’appel sera-t-il entendu ?

Les chiffres 

Depuis 2008, le BTP lotois a perdu 777 salariés et 210 entreprises. Le montant des marchés publics de bâtiment lancés en 2014 a baissé de 25% pendant que dans le même temps les logements commencés, déjà au plus bas, régressent encore de 33%. La commande publique lotoise dans le bâtiment a baissé de 25% en 2014 et dans les travaux publics, les investissements du département se réduiront de 21% en 2015. Les travaux des collectivités locales sont aussi en forte baisse.

Récemment Publié

»

Cahors : Jeux de rôles, cinéma, visites, danse, musique… l’année du Danemark se poursuit 

Riche programmation de septembre 2022 au mois d’avril ...

»

Cahors : Concert exceptionnel d’Ez3kiel aux Docks ce 1er octobre

Coup d’envoi à 21 h ce samedi. Actuellement en tournée ...

»

Lalbenque : La 5ème édition des Randos du Souffle, c’est le dimanche 16 octobre 2022

Philippe Benetton en sera le parrain.  L’édition 2022 des ...

»

Accident à Montvalent 

5 personnes ont été blessées.  Ce 26 septembre 2022, peu après ...

»

Figeac : Un « Business café » organisé par Figures Libres et l’ADIE

Huit entrepreneurs/porteurs de projet y ont participé le lundi 19 ...

»

La Cadurcienne 2022, c’est le 9 octobre avec des nouveautés et des surprises !

La manifestation solidaire fête ses 20 ans. Les inscriptions sont ...

»

Catus : 400 personnes aux portes ouvertes de Valotri 

Retour sur la journée du 17 septembre.  Samedi 17 septembre, près ...

»

Cahors : Thé dansant ce mardi au profit de la Ligue contre le cancer 46

Il se déroulera à l’Espace Valentré, à partir de 14 h.  A ...

»

Martel : La municipalité lance un appel à candidature pour la reprise du village vacances de Gluges

La volonté est de moderniser et repositionner l’équipement pour ...

Menu Medialot