Nouvel article

1489 Views

Il agresse pompiers et policiers et est condamné à 8 mois de bracelet électronique


Le prévenu est passé, en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Cahors.

Ce lundi 27 juillet, le prévenu, un jeune homme de 24 ans, est entré dans la salle du tribunal correctionnel, menotté et encadré par deux policiers. La présidente a rappelé les faits : dimanche 26 juillet, vers 3 h du matin, avenue Anatole de Monzie, un camion de pompiers revenait d’une intervention pour un feu de poubelles dans le quartier de Terre-Rouge quand un homme est sorti de la rue de la Merci et s’en est pris au véhicule frappant notamment la portière. Un sapeur-pompier est descendu pour le calmer et s’est fait insulter, « Fils de pute ! », « Je vous encule tous ». Visiblement alcoolisé, l’individu fait signe d’égorger le soldat du feu avant de le frapper au niveau de l’arcade sourcilière. Cette blessure a occasionné une journée d’ITT. Il a continué à insulter les autres sapeurs-pompiers présents, puis les policiers arrivés sur place. Interpellé, il a tenté « de mettre un coup de boule » à un gardien de la paix qui a réussi à éviter le coup puis il a continué à invectiver le personnel des urgences.

« Vous êtes comme l’enfant qui vient de naitre »

Le SDIS s’est constitué partie civile tout comme les policiers.  Récidiviste avec un casier judiciaire conséquent (7 pages, 15 mentions), le jeune est revenu sur la soirée : « J’étais fortement alcoolisé. Je ne me rappelle rien. J’avais bu de la bière et de la vodka. Une demi bouteille de vodka en discothèque. Je regrette…je m’excuse auprès des pompiers. J’ai un problème avec l’alcool. » « Vous êtes comme l’enfant qui vient de naitre » lui a rétorqué la présidente. Sans emploi, fumeur de cannabis occasionnel, il a tenté de parler de ses problèmes « avec la psychologue de la prison de Montauban lors de sa dernière incarcération mais ça s’est mal passé ».

« Je n’avais jamais vu ça en vingt ans de carrière »

Le sapeur-pompier, qui a été frappé, a fait part de son « incompréhension » : « Quand on l’a vu arriver en courant on croyait qu’il s’était fait agresser…Incompréhension. Je n’avais jamais vu ça en vingt ans de carrière. » Le ministère public a requis à l’encontre du prévenu 12 mois de prison dont 4 mois avec sursis avec mandat de dépôt, assorti d’une mise à l’épreuve de trois ans, obligation de soins, de travail ou de formation et interdiction de séjourner dans le Lot. Me Sollier, l’avocat de la défense, a rappelé l’enfance difficile de son client et a souligné que « le plus important dans ce dossier, c’est l’obligation de soins ». Le tribunal a condamné le prévenu à 14 mois de prison dont six mois avec sursis, mise à l’épreuve pendant deux ans, obligation de soins, de travail, interdiction de séjourner dans le Lot pendant trois ans. Il purgera sa peine de 8 mois avec un bracelet électronique. Il est sorti libre du tribunal de Cahors et devra se présenter devant un juge à Toulouse sous quinzaine.

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

Récemment Publié

»

Saint-Géry : Bourse au matériel de pêche ce dimanche

Elle se déroulera à la salle des fêtes.  Ce dimanche 21 avril, ...

»

Sibelle et la souris d’agneau (du Quercy) 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Rugby veut finir sur une bonne note

Les Ciel et Blanc se déplacent à Castelsarrasin ce dimanche. Fin ...

»

Le Vigan : Naïs à l’espace Jean Carmet

Pagnol est à l’affiche ce samedi 20 avril, à 20 h 30. Toine, un ...

»

Saint-Céré : Les Détours d’Ecaussystème au Théâtre de l’Usine

Rendez-vous ce samedi à 20 h 30 (ouverture de la billetterie à 19 ...

»

Mayrinhac-Lentour accueille les 24 h de la nature

Le public va se glisser dans la peau d’un naturaliste. Samedi 27 ...

»

Cahors : Chantier de restauration d’envergure rue Saint-Pierre

Les travaux battent leur plein. « Nous avions envie d’investir ...

»

Cahors : Claude A.Thibaud expose à la Maison de la Région

« Au-delà des apparences » est à (re)découvrir jusqu’au 30 ...

»

Cahors : Les policiers lotois observent une minute de silence en hommage à leurs collègues décédés

Ils se sont rassemblés ce 19 avril devant le commissariat. Ce 19 ...

Menu Medialot