background img

Nouvel article

2290 Views

Figeac : « Ensemble rien n’est impossible ! » lance André Mellinger


article

 Analyse et projections du maire et candidat de Figeac Ensemble.

« Cette crise sanitaire a été un test et nous l’avons je pense réussi, parce que avec les élus de Figeac Ensemble et les agents municipaux, nous formons une équipe rodée et entraînée. Cette situation a révélé les failles de notre organisation au plan national. Les délocalisations de production dans les domaines stratégiques ont mis le pays dans une situation de dépendance aux autres grandes puissances mondiales. La « crise des masques » en est le meilleur exemple. Le centralisme, induit par l’Etat d’urgence, à montrer ses limites à travers son manque d’efficacité opérationnelle et l’inertie de son organisation » explique André Mellinger, maire de Figeac, et candidat de Figeac, qui se félicite également que « cette situation a également révélé nos atouts :

– Elle a réorienté une partie de la consommation vers des productions locales et les commerces de proximité.

– Elle a généré des mécanismes d’entraide qui se sont mis en place naturellement.

– Elle a mis en évidence l’importance des services publics et en tout premier lieu celui de la santé.

– Elle nous oblige encore aujourd’hui à moins nous déplacer et à revoir notre organisation du travail.

– Elle nous fait prendre conscience de notre impact sur l’environnement !

A Figeac, le recrutement d’un responsable sécurité, d’un jeune directeur des services techniques, d’un directeur du Centre Social expérimenté, la formation du personnel et des élus : nous a permis, malgré les critiques, d’anticiper l’imprévisible, grâce une organisation efficace du service public municipal.  Dès les premiers jours nous avons mis en place un plan de continuité de l’activité grâce à la mobilisation exemplaire des services et des élus. Nous avons adapté et maintenu les services publics de l’Eau, de l’assainissement, des transports, du ramassage des ordures ménagères. Le Centre Social a toujours été ouvert avec le « frigo solidaire », l’épicerie sociale, le portage des repas à domicile qui a connu un essor spectaculaire. Des bénévoles et des renforts municipaux ont prêté main forte au personnel de l’Etablissement pour personnes âgées Bataillé confrontés au confinement en chambre des résidents. Pour les  écoles nous avons d’abord assuré  un service minimum pour les enfants de soignants puis nous nous sommes  adaptés très vite pour la réouverture du 11 mai dans le respect du protocole de l’éducation nationale. Drive fermier, marché dérogatoire négocié avec l’Etat, accès aux potagers puis aux espaces publics sportifs, nous avons défendu avec conviction les intérêts des Figeacois. Dès les premiers jours nous avons soutenu l’action de l’hôpital de Figeac par la mise à disposition de masques et du poste médical avancé, propriétés de la commune. » Et de se projeter sur la campagne des municipales : « Nous étions prêts car la santé, l’environnement, l’éducation, la solidarité, la culture et le sport sont au cœur de notre programme. Avec la crise, les démarches entamées dans le dispositif « action cœur de ville » en faveur du commerce, de la mobilité et du logement, apparaissent encore plus pertinentes. La réorganisation du stationnement, la piétonisation raisonnée dans le temps et l’espace de l’hyper centre, le bus gratuit, le développement de l’usage du vélo (électrique) favorisent l’accès et la vie du centre-ville et l’ensemble des quartiers. L’accès par le train offrira bientôt une nouvelle « entrée de ville ». Comme nous le souhaitions, la Région à acquis le bâtiment de la gare pour en faire un pôle de transport multimodal. L’équipe d’architectes est déjà désignée et le projet devrait voir le jour en 2021. Le développement d’espaces  comme le verger de la Curie avec l’association des « croqueurs de pommes » et la mise à disposition de jardins partagés animés par l’association Déclam  ainsi que le développement du maraichage avec l’association Regain nous permettent une approche alimentaire plus saine et plus respectueuse de l’environnement. C’est cette même alimentation de proximité qui est introduite progressivement au restaurant scolaire. Nous allons la développer en soutenant l’installation de producteurs supplémentaires. Le confinement a également démontré l’importance des réseaux numériques et la pertinence du déploiement de la fibre optique sur notre commune. Ils ont rendu plus simple le télétravail, l’enseignement à distance et le contact avec les proches. » Conclusion d’André Mellinger : « La ville est un écosystème dans lequel nous sommes tous liés. Notre rôle est de le faire prospérer en y associant toutes les bonnes volontés. Les épreuves sont des opportunités. Comme la majorité des Figeacois rejoignez-nous, car ensemble rien n’est impossible ! »

Photo Archives

Récemment Publié

»

Cahors : Mobilisation pour retrouver les auteurs de l’attaque du commissariat

Des moyens importants sont engagés. Ce samedi 28 novembre, Michel ...

»

Cazals-Salviac : Le service enfance jeunesse s’adapte à la crise sanitaire

Entretien avec Frédéric Gineste, le responsable. Rencontre avec ...

»

Cahors : Nouvelle affaire de tag rue Victor Hugo

C’est le laboratoire Bio 3 qui a été visé. « Collabo » et ...

»

Le préfet du Lot autorise l’ouverture dominicale des commerces

Dérogation pour le 29 novembre et les 6, 13, 20 et 27 ...

»

Figeac : Des mesures en soutien à la réouverture des commerces 

Campagne d’affichage, gratuité partielle du stationnement, ...

»

Réouverture progressive des services de la ville de Cahors et du Grand Cahors

Le point dans l’article. Faisant le constat d’une ...

»

Sibelle et le « bon voisinage » dans nos campagnes

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : Des cocktails Molotov lancés sur le commissariat

Une voiture a été entièrement brûlée dans la cour de l’hôtel ...

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation ce 27 novembre

Les chiffres de ce vendredi. Dans son bulletin récapitulatif ...