background img

Nouvel article

830 Views

Des années Pompidou-Sagan à la nouvelle économie d’ici…


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

Si certains doutent encore des moyens formidables (dans tous les sens du terme) mis en œuvre lors de ces opérations, qu’ils jettent un coup d’œil sur ce reportage photo réalisé par les Hôpitaux Universitaires de Marseille au sujet du transfert jeudi vers Toulouse et Cahors de trois patients en « réanimation » jusqu’alors pris en charge à l’hôpital Nord de la cité phocéenne. Une légende vaut d’ailleurs mieux qu’un long discours : « Ces évacuations sanitaires représentent un choix difficile. Bravo aux équipes des Hôpitaux Universitaires de Marseille pour leur professionnalisme ! Merci à Toulouse et Cahors pour votre hospitalité ! ». Oui, merci à tous les soignants. Tenez bon ! Une série de tweets qui démontrent aussi l’efficience de mesures nationales…

Sujet plus léger. Encore que les intéressés, derrière leur sourire, savaient cacher une forme de gravité empreinte de nostalgie, voire un humour un brin désespéré. Le site spécialisé Arts In The City nous apprend en effet : « À l’occasion de son rendez-vous « Théâtre à la table », diffusé sur ses réseaux sociaux tous les samedis à 20 h 30, la Comédie-Française propose une adaptation mordante de Vivons heureux en attendant la mort de Pierre Desproges. » Ce sont les comédiens Alain Lenglet et Christian Gonon qui sont sur scène. Et le site de rappeler cette anecdote. « Desproges avait entamé des études de kinésithérapie avant de devenir journaliste au sein de L’Aurore. Trop scandaleux pour son époque, il est menacé de licenciement mais sauvé de justesse par la romancière Françoise Sagan qui écrit au journal qu’elle ne l’achète que pour lire Desproges. » Il n’y avait qu’une Lotoise pour avoir ce cran, non ?

– Lotois célèbres, encore. Hier 2 avril, le député des Yvelines Philippe Benassaya rappelait sur Twitter que cette date était décidément très « historique ». « C’est l’anniversaire de la naissance de Gambetta, grand artisan de la #Republique pour qui j’ai une affection particulière et celui de la mort du Président Pompidou, qui a incarné une France forte et moderne… » Un chef de l’État qui avait ses habitudes (et sa résidence d’été) à Cajarc. Le journaliste de La Tribune César Armand lui rend hommage en rappelant ces mots de Pompidou, durant l’Occupation, à son ami de lycée Robert Pujol : « Après la guerre, il faudra organiser des vacances ensemble, avec voitures, phono, gueuletons. Il faudra profiter un peu et rattraper le temps perdu, et j’ai bon espoir. » Des termes qu’on aimerait reprendre en avril 2021 en songeant à l’après Covid, non ?

Ouvrons à présent un long chapitre « économie » : où l’on s’aperçoit que le Lot est décidément un département à la pointe dans le domaine de l’ESS (économie sociale et solidaire) et accessoirement des énergies alternatives et de la mobilité douce. Ainsi, cette semaine, c’est le site Mediapart qui a consacré un long reportage à CéléWatt : « Un circuit court citoyen et éthique de l’énergie, c’est ce qu’a lancé CéléWatt, une coopérative (SCIC) du Lot qui produit de l’électricité locale à l’usage des villageois dans deux petits parcs solaires, à Brengues (215 habitants) et Carayac (94 habitants). Bertrand Delpeuch, l’un des fondateurs et actuel président de la SCIC, espère à terme constituer une grappe de 5 ou 6 petits parcs. L’installation de ces parcs n’a suscité que peu d’opposition. La recette ? Impliquer la population dans le projet, la SCIC CéléWatt compte désormais plus de 500 sociétaires, majoritairement des habitants de la région… »

Autre média national, France Culture a évoqué ces jours- ci l’aventure de Cinthia Born et Élodie Madebos qui ont créé « Le Mouton Givré », un atelier basé à Cambes fabriquant des sacs isothermes à base de laine de mouton, de chanvre et de lin. « Une glacière écolo, made in France et féministe » notent nos confrères : « Très impliquées dans le développement rural, les deux co-gérantes participent à la tonte avec les éleveurs lotois puis elles trient les toisons. Et pas question de jeter les poils noirs qui sont en général bannis ne pouvant être teints. Les deux jeunes Lotoises, elles, estiment qu’ils donnent une originalité et un aspect unique à tous leurs sacs. Elles ont également décidé de payer le kilo de laine 50 centimes d’euros au lieu des 10 centimes habituellement négociés pour permettre d’apporter un revenu supplémentaire aux éleveurs » souligne France Culture. Et cette autre précision : « Les horaires sont adaptés aux emplois du temps des femmes pour la plupart mères de famille, des journées qui se terminent à 17 heures avec fermeture tous les mercredis après-midi. »

Dans un autre domaine, celui des transports, la coopérative Railcoop (également basée à Cambes, décidément localité pilote!) a fait l’objet récemment d’un reportage sur France 2. On s’en était fait l’écho. Railcoop porte le projet de la relance de la ligne Lyon-Bordeaux qui permettra de « reconnecter » le Massif central au réseau et se penche aussi sur la ligne Nantes-Toulouse via Cahors. Or, cet activisme ne fait pas l’unanimité. Le PCF de Figeac- Capdenac n’est pas favorable à ce que la collectivité du Grand Figeac devienne actionnaire de la coopérative. « En réalité, cette coopérative constituée en société anonyme envisage de faire concurrence à l’opérateur historique qu’est la SNCF et de verser des participations à ses sociétaires, autrement dit des dividendes à ses actionnaires » tonnent les militants. « Derrière la vitrine se cache une société classique qui cherche à faire du profit. Une démarche conforme au projet macronien de démantèlement du service public… » fustige encore le PCF qui ne fait pas dans la nuance. Rien n’est simple. Mais ce n’est pas nouveau… Les dossiers de l’énergie (et donc du nucléaire) comme des transports ont toujours été problématiques (euphémisme) de ce côté de l’échiquier politique…

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 4 août

Un patient a été admis en réanimation à Cahors et le plan blanc a ...

»

Gramat : Les facteurs toujours en grève

Nouvel épisode… Le conflit entre les facteurs en grève de ...

»

Vers : L’association Ren’Art en résidence tous les jeudis au marché gourmand

L’équipe y tiendra un stand et proposera également une animation ...

»

Lot : Nicole Paulo nous a quittés

Martin Malvy, Gérard Miquel, Serge Rigal… les hommages sont ...

»

Cahors : Dédicaces à la librairie Calligramme ce samedi 7 août

Les auteurs du « legs des Caorsins » et de « Balian » seront ...

»

Lot : Du matériel de restauration collective vendu aux enchères

Elles se déroulent jusqu’au 16 août 2021. Marmites en inox, ...

»

Souillac : Les Métiers d’Art s’exposent salle Saint-Martin

A voir absolument jusqu’au 9 août de 9 h à 18 h 30. Dans le ...

»

Espaces naturels sensibles : Connaissez-vous la Masse et le Piage ?

Deux rendez-vous gratuits à l’agenda les 10 et 12 août. Le ...

»

Cahors : Belle affiche pour l’Etrier de Bégoux au cinéma

Retour sur l’animation du 25 juillet. Le dimanche 25 juillet, à ...