background img

Nouvel article

5087 Views

Cahors : Pose de la 1ère pierre de la résidence Daniel Maury


Elle comptera 69 logements.

Truelle et ciment étaient de sortie ce lundi 21 octobre pour la pose de de la 1ère pierre de la résidence Daniel Maury au coeur du quartier de la Croix de Fer. Après la destruction en mars 2016 par Lot Habitat des bâtiments les plus vétustes A, B, C, de la résidence de « Rivière de Labéraudie », bâtie en 1965, la première étape opérationnelle du chantier est lancée : les 54 logements détruits composés majoritairement de T4 et de T5 seront remplacés par 69 appartements de type T2 et T3. En parallèle, les bâtiments restants seront rénovés thermiquement au printemps 2020.

« On salue la présence de Maryse Maury, de sa fille, et de son petit-fils. Daniel Maury, président de Lot Habitat de 1988 à 2008, aurait été fier de poser cette première pierre » a déclaré Maxime Verdier, président de Lot Habitat. Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors et président du Grand Cahors, Marie Piqué, vice-présidente de la Région, Véronique Chassain, vice-présidente du Département, se sont félicités de leur côté de cette « opération exemplaire ».

Le préfet du Lot, Jérôme Filippini, a conclu les débats : « On a eu la chance de mettre en oeuvre une ordonnance de 2013 permettant de modifier le PPRI et le PLU. On a pu mener un travail intelligent et tout ça dans un laps de temps très court. » Le chantier devrait durer 15 mois.

> Implanté en façade de l’avenue Maryse Bastié, le bâtiment A Bastié se composera de 18 logements en R+3 et le bâtiment B Camus comptera 51 logements. L’apport d’éclairage naturel dans les logements et leurs dessertes est privilégié. Toutes les salles de bains seront équipées d’une fenêtre apportant ventilation et lumière naturelle. Tous les logements disposeront de grandes loggias, véritable pièce supplémentaire extérieure de 15 m2 de surface minimale. Ce principe ouvert sur le site mettra en valeur les horizons lointains et participera au développement de la sociabilité de voisinage. Chacun des deux ensembles créés, Bastié et Camus, sera desservi par ascenseur et accessible aux personnes à mobilité réduite.

Le traitement de sol du projet participe à l’ambition d’apporter une nouvelle image à la résidence tout en favorisant la transparence hydraulique requise par la contrainte du PPRI. Le stationnement des bâtiments de logements conservés est restructuré et associé sous forme de socle arboré. Le projet propose d’abriter environ 70% du stationnement des logements créés en l’insérant au RDC sous les logements du bâtiment Camus. Un talus latéral planté permet d’effacer visuellement la présence des voitures.

article

Récemment Publié

»

Elections législatives 2022 : Rémi Branco réclame « une loi sans précédent contre les déserts médicaux et en appelle à la mobilisation des Lotois »

Le candidat a fait part de ses propositions.  Ce 25 mai, Rémi ...

»

Cahors Cyclisme – Section Trial : Retour sur la Coupe Grand Sud 2022

Elle est composée de 6 manches.  Cette année 2022, la section ...

»

Cahors : Nouveaux dispositifs de vidéo-protection et le retour « d’A l’assaut de l’île » 

Les délibérations étaient à l’ordre du jour du conseil ...

»

La première fête du Pâturage à Lugagnac

Riche programme ce samedi 28 mai.  L’Association Foncière ...

»

Elections législatives 2022 : Gérard Larcher aux côtés d’Aurélien Pradié 

Le président du sénat était en visite ce 25 mai dans le ...

»

Raphaelle Levet, le mariage dans l’objectif 

Elle est aussi spécialisée dans les baptêmes, les réunions de ...

»

Rocamadour – Cahors : L’Angélus Trail 2022, c’est ce samedi 28 mai 

On peut encore s’inscrire. Le départ de L’Angélus Trail sera ...

»

Huguette Tiegna s’engage aux côtés des secrétaires de mairie 

La députée a engagé une démarche auprès des ministres de la ...

»

L’école de rugby de Luzech à l’honneur au tournoi Olivier Taule

Les Rouge et Blanc ont conservé le bouclier.  Samedi 14 mai 2022, ...

Menu Medialot