background img

Nouvel article

2420 Views

3 Lotois parmi les Meilleurs Jeunes Bergers d’Occitanie


Ils participeront à la finale nationale le 22 février prochain.

La finale régionale d’Occitanie a réuni ce 16 janvier 70 jeunes issus de 17 établissements d’enseignements agricoles (lycée de Pamiers (09), lycée et CFPPA de Castelnaudary (11), lycée de Saint-Affrique (12), lycée La Roque de Rodez (12), MFR de Vezenobres (30), lycée et le CFAA de Saint-Gaudens (31), lycée de Mirande (32), lycée de Figeac (46), CFAA du Lot (46), lycée et CFAA de Marjevols (48), Lycée de Vic-en-Bigorre (65), lycée d’Albi et le CFA-CFPPA (81), lycée pro de Flamarens (81)). La finale s’est déroulée au lycée agricole de Castelnaudary (11).

Pour être les meilleurs jeunes bergers d’Occitanie, les candidats ont dû réaliser avec brio des épreuves théoriques et pratiques, inspirées des gestes quotidiens de l’éleveur, comme trier des brebis à l’aide d’un lecteur électronique, apprécier la santé d’une brebis, évaluer son état corporel, lui parer ses onglons ou encore choisir le bélier le plus qualifié… 

article

Maëliss Merican – lycée La Roque de Rodez (12) – , Théo Buerle – CFA du Lot (46) -, Jérémy Landes – lycée de Saint-Affrique (12) -, Jérémy Seguin – lycée de Marjevols (48) -, Yohan Valentin – lycée de Marjevols (48) -, Adrien Rames – lycée de Figeac (46) – et Clara Viguié – lycée de Figeac (46) auront la chance de concourir pour le titre de Meilleur Jeune Berger de France 2020, lors de la finale nationale, le samedi 22 février 2020, au Salon International de l’Agriculture à Paris. Ils représenteront avec fierté leur territoire, leur lycée, face à 34 autres candidats.  Les Ovinpiades des Jeunes Bergers sont une invitation à découvrir le métier d’éleveur de brebis de l’intérieur, à travers des gestes concrets et d’échanges avec des professionnels.

> Dans le cadre du programme Inn’Ovin, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière ovine organisent les 15èmes Ovinpiades des Jeunes Bergers. Lors de ce concours qui s’adresse aux jeunes de 16 à 24 ans, élèves dans un établissement agricole, le métier d’éleveur de brebis dévoile ses atouts pour susciter des vocations.  Dans les prochaines années, plus d’1 éleveur de brebis sur 2 partira à la retraite. Pour assurer le renouvellement de génération mais également le maintien de sa production, la filière ovine propose près de 10 000 emplois d’éleveurs dans la prochaine décennie.

Photo @DR

Récemment Publié

»

Cahors (RD 820) : Travaux de nuit sur la rocade

La circulation pourra être interdite dans le sens Toulouse-Brive, ...

»

Cahors : Mobilisation pour retrouver les auteurs de l’attaque du commissariat

Des moyens importants sont engagés. Ce samedi 28 novembre, Michel ...

»

Cazals-Salviac : Le service enfance jeunesse s’adapte à la crise sanitaire

Entretien avec Frédéric Gineste, le responsable. Rencontre avec ...

»

Cahors : Nouvelle affaire de tag rue Victor Hugo

C’est le laboratoire Bio 3 qui a été visé. « Collabo » et ...

»

Le préfet du Lot autorise l’ouverture dominicale des commerces

Dérogation pour le 29 novembre et les 6, 13, 20 et 27 ...

»

Figeac : Des mesures en soutien à la réouverture des commerces 

Campagne d’affichage, gratuité partielle du stationnement, ...

»

Réouverture progressive des services de la ville de Cahors et du Grand Cahors

Le point dans l’article. Faisant le constat d’une ...

»

Sibelle et le « bon voisinage » dans nos campagnes

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : Des cocktails Molotov lancés sur le commissariat

Une voiture a été entièrement brûlée dans la cour de l’hôtel ...