background img

Nouvel article

1551 Views

Zones Défavorisées et de Piémont : « Nous exigeons que la carte soit complétée ! » 


Le ton monte entre les représentants agricoles lotois et le ministère.

ambulot-428x60

La Chambre d’agriculture du Lot, la FDSEA, et les Jeunes Agriculteurs communiquent : « L’élaboration de la nouvelle carte des Zones Défavorisées et de Piémont se retrouve dans une situation inquiétante de blocage. Le ministre revient sur ses promesses et menace d’abandonner les 19 communes restantes du Lot, toujours exclues à ce stade.  A l’échelle de la région Occitanie, c’est le cas du tiers des communes précédemment classées. Ce qui a conduit Carole Delga à signer un communiqué de presse très ferme, jeudi dernier : « Nous n’accepterons aucune sortie de communes de la carte des zones agricoles défavorisées »  A l’échelle lotoise – comme au sein de notre grande région – il est hors de question de laisser tomber ces exploitations d’élevage qui sont confrontées à des handicaps sévères et bien réels. Il en va de la survie de très nombreux éleveurs, principales forces actives dans ces communes de notre territoire rural. Sans zonage, pas d’ICHN (1), donc pas de revenu !  Par ailleurs, la posture actuelle de l’administration centrale au ministère de l’agriculture est inacceptable. Selon ces technocrates parisiens, la situation du Lot serait déjà « réglée ». Cette attitude provoque, auprès des responsables professionnels agricoles lotois, une grande colère doublée d’une préoccupation certaine sur la suite du dossier. Comme l’a exprimé la Chambre d’agriculture d’Occitanie dans une motion lors de sa Session le 20 février dernier, nous demandons que le travail de zonage soit repris, et que les propositions professionnelles soient correctement prises en compte pour atteindre l’objectif de reclassement des communes encore exclues. Pour les élus agricoles du Lot, il n’est pas question que la carte soit bouclée tant que des communes telles que Lalbenque, Lhospitalet, Gintrac, Carennac, Lacave… ne sont pas reconnues comme défavorisées. Les contraintes naturelles sont une réalité bien tangible sur ces territoires. Ne pas le reconnaître dans le nouveau zonage n’est pas sérieux. Pire, c’est également méprisant pour les éleveurs de ces territoires difficiles. Nous restons déterminés jusqu’à la restauration du classement de la totalité des communes lotoises. »

(1) ICHN : Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels

articlePhoto d’archive

300x38

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Cahors : Journée « Booster mon projet ! », un zoom sur les dispositifs de financement privés et innovants

Elle aura lieu le 30 septembre (les porteurs de projets peuvent ...

»

Figeac : Une semaine d’évasion avec le festival Terre d’Ailleurs

L’événement se déroule du 20 au 25 septembre 2021 sur ...

»

Labastide-Marnhac : A la découverte du patrimoine

Daniel Jarry, le maire, était guide pour l’occasion.  C’est ...

»

Cahors : Clôture du festival de danse Traces Contemporaines

La 13ème édition finit ce dimanche en beauté et avec une ...

»

Souillac : L’abbatiale Sainte-Marie reçoit 500 000 euros dans le cadre de la Mission Bern 

Ce soutien permettra la restauration globale (façades, ...

»

Saint-Pierre-Lafeuille : Hugo Algay et Cendrine Abrial en piste au championnat de France Cross-Country

Mère et fils roulent ce dimanche après-midi. Ce dimanche 19 ...

»

Cahors : C’est reparti pour les « Mercredis des Sciences » et les ateliers « Ado-makers »

Les sessions sont ouvertes. Avec la rentrée, le Carrefour des ...

»

« Trop de chercheurs oublient de trouver »

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Cahors Rugby chute à domicile face à Castelnaudary

2ème défaite pour les Ciel et Blanc. Ce samedi 18 septembre, ...