background img

Nouvel article

1391 Views

Zones Défavorisées et de Piémont : « Nous exigeons que la carte soit complétée ! » 


Le ton monte entre les représentants agricoles lotois et le ministère.

ambulot-428x60

La Chambre d’agriculture du Lot, la FDSEA, et les Jeunes Agriculteurs communiquent : « L’élaboration de la nouvelle carte des Zones Défavorisées et de Piémont se retrouve dans une situation inquiétante de blocage. Le ministre revient sur ses promesses et menace d’abandonner les 19 communes restantes du Lot, toujours exclues à ce stade.  A l’échelle de la région Occitanie, c’est le cas du tiers des communes précédemment classées. Ce qui a conduit Carole Delga à signer un communiqué de presse très ferme, jeudi dernier : « Nous n’accepterons aucune sortie de communes de la carte des zones agricoles défavorisées »  A l’échelle lotoise – comme au sein de notre grande région – il est hors de question de laisser tomber ces exploitations d’élevage qui sont confrontées à des handicaps sévères et bien réels. Il en va de la survie de très nombreux éleveurs, principales forces actives dans ces communes de notre territoire rural. Sans zonage, pas d’ICHN (1), donc pas de revenu !  Par ailleurs, la posture actuelle de l’administration centrale au ministère de l’agriculture est inacceptable. Selon ces technocrates parisiens, la situation du Lot serait déjà « réglée ». Cette attitude provoque, auprès des responsables professionnels agricoles lotois, une grande colère doublée d’une préoccupation certaine sur la suite du dossier. Comme l’a exprimé la Chambre d’agriculture d’Occitanie dans une motion lors de sa Session le 20 février dernier, nous demandons que le travail de zonage soit repris, et que les propositions professionnelles soient correctement prises en compte pour atteindre l’objectif de reclassement des communes encore exclues. Pour les élus agricoles du Lot, il n’est pas question que la carte soit bouclée tant que des communes telles que Lalbenque, Lhospitalet, Gintrac, Carennac, Lacave… ne sont pas reconnues comme défavorisées. Les contraintes naturelles sont une réalité bien tangible sur ces territoires. Ne pas le reconnaître dans le nouveau zonage n’est pas sérieux. Pire, c’est également méprisant pour les éleveurs de ces territoires difficiles. Nous restons déterminés jusqu’à la restauration du classement de la totalité des communes lotoises. »

(1) ICHN : Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels

articlePhoto d’archive

300x38

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Une nouvelle distribution de masques dans les collèges

Les équipes du Département les livreront le 2 novembre 2020. Le ...

»

Cahors : Christian Vayssié, nouveau président du conseil citoyen de Terre Rouge

Il succède à Jean-Pierre Cambe. Le 7 octobre dernier, Jean-Pierre ...

»

Floressas : L’offre confinement de Château Chambert

Le domaine s’adapte avec notamment le retour du drive. Suite aux ...

»

Lot : Attestations de déplacement dérogatoire

Rappel des mesures. A la suite des annonces du président de la ...

»

Ussel – Accident mortel : La gendarmerie du Lot lance un appel à témoins

Un motard est décédé. Le 28 octobre 2020, peu avant 19 h, le ...

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation ce 29 octobre

15 personnes sont hospitalisées. Ce jeudi 29 octobre, les chiffres ...

»

Carole Delga : « Pour surmonter ce nouveau confinement, la Région est avec vous »

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est mobilisée. A ...

»

Cahors : Plats à emporter ou livrés « Au P’tit Bouchon »

On va quand même se régaler ! A partir du mardi 3 novembre, ...

»

Cahors : Emmaüs ferme ses portes

Les ventes, les ramassages et les dons sur site sont suspendus à ...