background img

Nouvel article

1325 Views

Violences conjugales : Aurélien Pradié expose le bilan de sa mission de contrôle d’application de la loi


Plusieurs auditions ont été menées.

A l’automne 2019, Aurélien Pradié, député du Lot, portait une proposition de loi visant à mettre en place des mesures concrètes pour lutter contre les violences conjugales. Elle a été adoptée à l’unanimité fin décembre 2019 au parlement. Ce fut une étape marquante dans la protection des femmes victimes de violences avec notamment la généralisation du bracelet anti-rapprochement pour les auteurs de violences, la réduction forte du délai pour délivrer une ordonnance de protection, l’amélioration de l’accès au Téléphone Grave Danger, ou encore la suspension de plein droit de l’exercice de l’autorité parentale pour les conjoints condamnés pour un crime à l’égard de l’autre parent. Neuf mois plus tard, le député du Lot vient de conduire une mission de contrôle de l’application de cette loi, conjointement avec le député de la majorité, Guillaume Vuilletet. Ont été auditionnés avocats, associations, ainsi que des représentants des ministères de la justice, du logement et de l’égalité entre les femmes et les hommes. Un important travail a ainsi permis de vérifier la bonne application de la Loi votée par les parlementaires. Le 6 octobre dernier, Aurélien Pradié s’est ainsi rendu au Tribunal judiciaire de Pontoise pour rencontrer le service des affaires familiales et le bureau d’aide aux victimes. Il a ensuite participé à une table ronde avec les magistrats. Ce tribunal sera un des premiers à mettre en place le bracelet anti-rapprochement. « Le vote de cette loi a été une étape très importante. Nous avons pu faire avancer la cause des femmes victimes de violence de manière très forte. Il a fallu conduire un travail très important pour la faire adopter. Mais il est tout aussi important à mes yeux de vérifier la bonne application de la Loi sur le terrain. C’est aussi ma mission de député de rester vigilant du début jusqu’à la fin du processus. C’est la raison pour laquelle j’ai tenu à me remettre au travail et à conduire cette mission d’évaluation. Durant plusieurs semaines nous avons fourni un important travail d’auditions et de vérifications. Je constate que la loi a permis de faire avancer positivement beaucoup de sujets. C’est une vraie satisfaction. Certains aspects restent encore mal ou peu appliqués. Nous allons demander au gouvernement de se mobiliser plus fortement encore. Nous n’avons pas de temps à perdre dès lors qu’il s’agit de protéger des femmes et enfants en danger. C’est mon engagement, hier comme aujourd’hui » a précisé le parlementaire.

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Un taux d’incidence de 388,6, et 27 personnes hospitalisées ce 3 décembre

Le point sur la situation avec également un décès supplémentaire ...

»

Rocamadour : Excited Cabaret à Côté Rocher 

Le spectacle est à l’affiche les 3, 4, et 5 décembre.  Vous ...

»

Puyjourdes : La veillée sur la toponymie reportée

Elle devait avoir lieu ce vendredi 3 décembre.  La veillée, ...

»

Le comité du Grand Cahors de LREM en ordre de marche

Réunion sur des thèmes forts.  Michel Grinfeder et Cathy Boudet, ...

»

Cahors : Brie, coulommiers, Brillat-Savarin truffés, raclettes… la Maison Marty au rendez-vous des fêtes !

On peut se régaler rue Nationale ou à la Halle.  Régal annoncé ...

»

Lot : La Soubirane chante Noël

Polyphonies entre sacré et tradition (toutes les dates des concerts ...

»

Cahors : L’atelier de Jérôme met une toile aux enchères pour le Téléthon

Elle débutera ce 3 décembre à 18 h sur Facebook.  Jérôme ...

»

Les pompiers du Lot : Journée technique vecteurs nautiques à Souillac

Elle avait pour but de mieux cerner les problématiques des ...

»

Les jolis gestes solidaires du Cahors Football Club 

Joueuses et joueurs se sont mobilisés pour Octobre Rose et ...