background img

Nouvel article

1252 Views

Une nouvelle étape franchie pour Urgence ligne POLT 


Le président du Département du Lot et le maire de Cahors et président de l’association des élus du Lot se félicitent de cette avancée.

Serge Rigal, président du Département du Lot, et Jean-Marc Vayssouze, maire de Cahors et président de l’association des élus du Lot, s’associent sans réserve aux propos exprimés par Jean-Claude Sandrier, président de l’association Urgence ligne POLT, concernant  les  dernières décisions ministérielles relatives à l’engagement de l’Etat pour le financement de la modernisation de l’axe POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse). Ils expriment leur détermination intacte quant au combat à poursuivre pour réduire les temps de trajets entre Paris et Toulouse tout en préservant les dessertes existantes.

«  Pour la première fois, publiquement et officiellement, écrit Jean-Claude Sandrier, le ministre des transports annonce l’engagement de l’Etat pour le financement de la modernisation de l’axe POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) à hauteur des 2/3 des 385 millions d’euros inscrits dans le schéma directeur de la ligne. Nous prenons acte de cet engagement même si nous souhaitons toujours que l’Etat inscrive dans le plan de relance la totalité de ces 385 millions d’euros. Cela permettrait de faire coïncider l’arrivée des nouveaux trains en 2023 avec une infrastructure performante et donc des gains de temps substantiels dès cette date (22 minutes pour Paris-Limoges et 35 minutes pour Paris-Toulouse), tout en contribuant sans attendre à donner un volume de travail important aux entreprises concernées. Nous constatons que l’Etat propose le même schéma de financement que celui cosigné avec la région « Auvergne-Rhône-Alpes » à propos de la ligne Paris-Clermont-Ferrand. Si tel devait être le schéma définitif il resterait aux 4 Régions concernées par la ligne POLT à financer un peu moins de 130 millions d’euros. Notre association rappelle que ce plan de modernisation ramène le temps de parcours à celui qui existait, il y a 40 ans avec « Le Capitole »… Il devient désormais urgent de réunir le groupe de travail, dont nous avons demandé et obtenu la constitution par le ministère, afin de passer à l’étape majeure de la modernisation permettant de mettre : Limoges à 2h30 de Paris, Brive à moins de 3h30, Cahors à moins de 4h30, de gagner plus de 45 mn vers Toulouse, en préservant toutes les dessertes. Nous rappelons à ce propos que l’étude commandée par notre association, et rendue publique en 2018, a démontré la possibilité d’atteindre cet objectif et à coût faible. Une étape essentielle pour ouvrir nos territoires vers une nouvelle attractivité. »

article

Photo archives

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de l’épidémie de ce 19 janvier

L’ARS Occitanie fait le point. Dans son bulletin récapitulatif ...

»

Saint-Clair : Les foires au gras de la Maison Valette maintenues

Elles se dérouleront également à Souillac et Sarlat. La Maison ...

»

Enedis Lot : Sensibilisation aux risques électriques à la mairie de Gourdon

Réunion avec les différents acteurs. Le 12 janvier dernier, ...

»

Cahors-Souillac : Le Drop Burger vise le championnat de France du Burger 2021 

Sélection à venir pour le Burger 100 % lotois parrainé par Thierry ...

»

Les pompiers du Lot : Formation conducteur d’engin pompe à Figeac

5 stagiaires y ont participé. Les pompiers du Lot ont organisé du ...

»

Le festival de Rocamadour dévoile sa programmation 2021

La thématique s’intitule « Authentiques ...

»

Lot – Carte scolaire 2021 : La dotation départementale officielle connue

L’UNSA Education revient sur cette première étape. « Une ...

»

Le Grand Figeac adapte ses services au couvre-feu à 18 h

Les modalités dans l’article. La généralisation du ...

»

Souillac : « Faire pour apprendre » avec Thierry Marx

Il a animé un atelier ce 18 janvier pour les étudiants du ...