Nouvel article

2165 Views

Un sapeur-pompier volontaire empêche un accident sur l’A20


Un drame a été évité grâce au civisme du Lieutenant Gil.

Dimanche 21 février, vers 21 h, le lieutenant Noël Gil, sapeur-pompier volontaire affecté au centre d’incendie et de secours de Souillac dans le Lot regagne son domicile. Il circule sur l’autoroute A20 en compagnie de son épouse dans le sens Toulouse-Paris. Peu après l’aire du Jardin des Causses, à hauteur de Labastide-Murat, il parvient à hauteur d’un camion semi-remorque qu’il s’apprête à doubler. Il se ravise, comprenant qu’il y a un problème. En effet, ce véhicule roule étrangement lentement et zigzague en permanence entre les deux voies de circulation. Malgré cela, certains automobilistes tentent et réussissent à doubler le camion non sans risques. Comprenant qu’un accident est imminent, il décide de bloquer la circulation derrière le poids-lourd fou en gardant ses distances. Il se positionne à cheval sur les deux voies de circulation et active ses feux de détresse (warning). Il contacte immédiatement les gendarmes et leur explique le problème. Ces derniers prennent rapidement la mesure de la situation et engagent des moyens afin d’intercepter le camion.

article

Le véhicule poursuit sa route et accroche à plusieurs reprises la glissière de sécurité centrale dans des embardées permanentes. Quelques kilomètres plus loin, un autre automobiliste se joint au lieutenant Gil afin de neutraliser, tout en continuant à rouler, la circulation autoroutière. Ils vont ainsi, sur près de 25 km, empêcher quiconque de prendre le risque de doubler ce véhicule. A leur grand soulagement, le camion quitte l’autoroute à la sortie de Souillac. Après un passage pour le moins chaotique de la gare de péage il est immédiatement intercepté par les gendarmes locaux qui avaient mis en place un barrage sur site.

300x38

L’histoire aurait pu s’achever ainsi mais le conducteur, affichant un taux d’alcoolémie bien supérieur à la limite autorisée, ne parle qu’Espagnol. Ce soir-là, aucun des membres de l’équipe des forces de l’ordre ne maîtrise suffisamment la langue de Cervantès. C’est donc le Lieutenant Gil, bilingue, qui va servir d’interprète sur les lieux de l’interception puis dans les locaux de la gendarmerie locale pour toutes les formalités d’usage. Pour y intervenir en qualité de sapeurs-pompier-chef de groupe, il connait parfaitement les conséquences que peuvent engendrer un accident impliquant un semi-remorque sur l’autoroute. Il a, ce soir-là, grâce à son sang-froid et à son comportement citoyen, très certainement permis d’éviter un drame.Président de l’association départementale des jeunes sapeurs-pompiers du Lot, président de l’amicale des sapeurs-pompiers de Souillac, conseiller municipal de Lachapelle-Auzac et commerçant bien connu du secteur, le lieutenant Noël Gil n’est pas près d’oublier cette soirée…

Récemment Publié

»

Rugby : Déplacement difficile pour le COC

Les Castelnaudais jouent sur le terrain de ...

»

« Gilets jaunes » : Dernières infos sur les blocages

La nuit tombe et les manifestants sont toujours là… La nuit est ...

»

Trail A Lot, l’esprit Trail 

Partage et convivialité sont au programme.  Une nouvelle ...

»

Rugby : Le GSF veut montrer son vrai visage face à Belvès

Les Rouge et Noir accueillent le leader de la poule ce ...

»

« Gilets jaunes » : La mobilisation s’amplifie dans le Lot

De nouveaux points de blocage ont été mis en place. Les « gilets ...

»

Cahors : Devenez l’ambassadrice de Corinne Institut & Spa

Les candidatures sont ouvertes. « J’organise un jeu concours ...

»

Rugby : Gourdon XV attend les « frères du plateau »

Les Rouge et Blanc reçoivent Saint-Cernin ce dimanche. « Les ...

»

Lalbenque : Ren’art est de retour !

L’association organise deux événements. Alors que l’arrivée ...

»

Sibelle va-t-elle mettre le bololo ? 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

Menu Medialot