Nouvel article

716 Views

Souillac en jazz : 40 ans et pas une ride


Du 18 au 25 juillet, le festival Sim Copans fête son anniversaire avec un programme riche et varié.

En 1976, Souillac en jazz a composé sa première partition. Il y était question de musiciens régionaux, de musiciens français et de musiciens afro-américains. Memphis Slim était le pilier blues des racines et Marie Knight celui des gospel songs. Le Swing Machine Big Band, régional de l’étape représentait ce qui était considéré comme la grande époque du jazz. De 1976 à 2015, jamais le festival n’a perdu le tempo des infinies variations du jazz, l’oreille toujours disponible aux découvreurs, aux perles rares, aux émotions neuves. En 2015, Le Swing Machine Big Band revient le mardi 21 juillet, place Pierre Betz, pour une soirée « spéciale quarantième » et invite Sara Lazarus. La chanteuse américaine rendra hommage notamment à Billie Holiday dont on célèbre cette année le centenaire.

Concert dans les grottes de Lacave

On pourra découvrir, lundi 20 juillet, dans les grottes de Lacave, des jeunes femmes musiciennes avec Lisa Cat-Berro, nommée comme « révélation » aux Victoires du jazz 2013 et la « Duchesse » Isabelle Olivier, cette dernière apportant la harpe dans l’antre du jazz. Le soleil sera au zénith à Souillac et Sun Ra rayonnera dans la musique de Thomas de Pourquery et son Supersonic, Victoire du jazz 2014. La musique du poète était un vrai bonheur, se promenant dans toute l’histoire du jazz.

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

Le festival a toujours été en quête de découvertes et le pianiste Jerry Leonide est de ces musiciens encore trop peu connus. Lauréat du concours du Montreux Jazz Festival, il colore son jazz de mélopées de l’île Maurice dont il est originaire. La soirée se continuera avec la fine fleur du jazz hexagonal, le Moutin Factory Quintet locomotive d’or du jazz, distribution exceptionnelle avec le jeune pianiste Thomas Enhco Victoire du jazz 2013, Manu Codjia guitariste déjà applaudi à Souillac et l’effervescent saxophoniste Christophe Monniot.

Randonnée, exposition, ateliers…

Samedi 25 juillet, Kenny Garrett, nommé aux Grammy Awards en 2014, honore de sa présence cette édition anniversaire, sera le symbole de la ligne conductrice de Souillac en jazz, partir du swing d’un « Duke Ellington Orchestra » pour aller vers un Miles Davis en passant par un Art Blakey. Souillac renoue avec l’afro-américanisme du jazz. Au-delà des concerts du soir, il y aura aussi une randonnée jazz avec la Marche des Eléphants, des ateliers hip hop, une exposition, un repas….et le jazz débordera dans toute la vallée de la Dordogne. 2015 sera l’occasion de rendre hommage à tous les bénévoles et à tous les partenaires historiques privés comme publics ayant œuvré pendant quarante ans, sans qui Souillac en jazz ne serait pas vraiment Souillac en jazz.

> Tout le programme sur www.souillacenjazz.fr

Photo : Pierre Lasvenes

Récemment Publié

»

Rassemblement des jeunes treizistes lotois

Ils ont reçu un ballon de la fédération. Samedi, tous les jeunes ...

»

Michel Fau démissionne de la direction artistique du festival de théâtre de Figeac 

L’artiste regrette la « normalisation dans l’air du ...

»

Convivialité pour la soirée cross-training du Muscu & Run Cadurcien

Une première réussie.  Ce samedi 16 février avait lieu au  ...

»

Rugby : Victoire impérative pour Luzech

Les Rouge et Blanc reçoivent Espalion de dimanche. « Ce dimanche, ...

»

Cahors Rugby pas loin de l’emporter à Mazamet

Regrets pour les Ciel et Blanc. Les hommes du nouveau duo ...

»

Mobilisation lotoise pour sauver l’enseignement de l’Occitan

Un bus est organisé pour aller manifester à Toulouse. Pour ...

»

Cahors : Soirée années 90 au Coin des Halles le 23 février

DJ Lionel sera aux platines. Que la fête recommence au Coin des ...

»

Cahors Rugby et Christian Gajan, c’est fini

L’intérim est assuré par Christophe Jarosz et Manu ...

»

Rugby : Gourdon XV veut retrouver du plaisir

Les Rouge et Blanc reçoivent Arpajon. «Arpajon fait partie des ...

Menu Medialot