background img

Nouvel article

1377 Views

Sibelle voudrait un musée dédié à la ligne POLT et dit au revoir au sous-préfet 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ Familier du Lot depuis une trentaine d’années, résident permanent de ce même département depuis plus de huit ans (bon sang, que le temps passe vite), croyez bien que je ne découvre pas aujourd’hui qu’une sorte de malédiction, il n’y a pas d’autre mot, s’acharne sur cette bonne vieille ligne POLT. Paris, Orléans, Limoges, Toulouse… via Brive et Cahors… et même (mais pas toujours) via Souillac et Gourdon. Ce week-end, ce fut le pompon. Quelque 500 voyageurs d’un Paris-Toulouse ont dû passer la nuit de samedi à dimanche en gare de Brive pour cause d’arbres tombés sur la voie. Ils n’ont atteint la gare de Matabiau que le dimanche à 11 heures. La faute à la tempête Domingos. Ce même samedi, un Paris-Cahors avait également été stoppé à Brive après plusieurs arrêts. Là, toujours à cause du vent, ce sont des amas de feuilles qui ont stoppé la loco. On lit des récits de voyageurs effarés. Il a fallu que la Croix-Rouge distribue des boissons chaudes. Bref, quand ce ne sont pas des travaux ou des problèmes techniques, ce sont les intempéries qui s’acharnent sur les trains et les usagers. « L’un des premiers films des frères Lumière s’intitulait très sobrement « L’arrivée du train en gare de La Ciotat ». Je crois qu’on devrait tourner « L’arrivée à l’heure du train en gare de Cahors », non ? D’ici quelques années, ce sera peut-être un document d’une grande valeur… » commente avec ironie ma protégée féline. Il y a peut-être une solution. De même que l’élection de présidents de la République ayant leur fief électoral en Corrèze a boosté la desserte autoroutière, il nous faudrait un ministre des Transports originaire du Lot. Peu importe son étiquette. Un ministre qui chaque matin demanderait à son directeur de cabinet : « Alors, on en est où, sur la ligne POLT ? » Ca nous irait très bien. 

Mardi._ Le nouveau maire de Cahors et président de l’agglo du Grand Cahors Jean-Luc Marx ne va pas chômer en 2024. Les usagers non plus. Il a listé pour Medialot les gros dossiers qui vont marquer le court terme. Voie Verte entre Mercuès et Cahors ? Début du chantier… début 2024 ! Unité d’ultrafiltration de l’eau ? Début des travaux au printemps 2024 ! Place Chapou ? Premiers coups de pioche à l’automne 2024 ! En cette année olympique, Jean-Luc Marx nous promet donc un marathon. « Tu fais bien d’en parler. Je me demandais justement si les élus Cahors ne pourraient pas proposer d’accueillir sur les quais du Lot les bouquinistes parisiens priés de faire place nette le temps des Jeux ? » me souffle Sibelle. Dans ces cas-là, je ne réponds pas. Le silence est d’or. D’ailleurs, voilà ma belle qui s’endort. Dossier suivant ! 

Mercredi._ La truffe nous échappe. On apprend cette semaine que la truffe de Bourgogne sera « rare » cet hiver pour cause de sécheresse, mais que dans le même temps, si je puis dire, une fête et un marché de la truffe étaient organisés samedi dernier à Metz par l’association de trufficulture en Moselle et qu’aujourd’hui même, dans la Drôme cette fois, la saison débute avec un premier marché dans le doux village de Claveyson. Et chez nous ? Après un hiver 2022-2023 calamiteux, l’or noir sera-t-il cette fois au rendez-vous ? Il le faudrait, même si trop de pluie en automne n’est pas forcément plus profitable que trop de soleil. Il le faudrait surtout pour que notre Quercy et des localités comme Lalbenque (mais pas que) conservent leur statut. Leur réputation. « La culture de la truffe noire du Quercy à Lalbenque est inscrite au patrimoine culturel immatériel de France » me rappelle Sibelle à bon escient. « Mais son prix n’est pas immatériel » suis-je obligé de lui répondre. Reste à ce la quantité et la qualité soient toujours en rapport. C’est promis. On ira voir le moment venu. Chez nous, c’est une tradition. Avec son marché aux truffes en hiver et sa piscine découverte en été, Lalbenque, c’est devenue une boussole. 

Jeudi._ On apprend que les auteurs de ce « casse » pas comme les autres ont été interpellés par la police et seront jugés en avril 2024. Qu’avaient-ils dérobé ? Des truffes ? Des bijoux ? Des espèces sonnantes et trébuchantes ? Non. Ils avaient fait main basse, excusez du peu, sur 565 tonnes de rails stockés dans l’ancienne gare de fret de Cahors. C’est-à-dire l’équivalent de 11 km de rails. Valeur du butin, une fois refondu, plus de 100 000 euros. Les mis en cause avaient produit de faux documents pour récupérer ce trésor. Une partie des rails saisis pourra-t-elle rejoindre le fonds du futur musée que Cahors ne manquera pas un jour de dédier à la ligne POLT ? 

Vendredi._ C’est une figure de la préfecture qui s’en va. Nicolas Regny quitte l’ancien palais des évêques de Cahors, appelé à de nouvelles fonctions. Il était secrétaire général de la préfecture – et donc aussi sous-préfet de Cahors – depuis l’automne 2019. Il aura donc servi quatre préfets (ce n’est peut-être pas un record mais cela y ressemble un peu). Il était apprécié de ses supérieurs comme des fonctionnaires, et les élus du territoire savaient trouver auprès de lui un interlocuteur attentif. Sibelle m’indique pour sa part tout le bien qu’elle pense de Monsieur Regny : « Un serviteur de l’État exemplaire. Et un homme forcément très respectable : il aime les chats. Mon petit coussinet me dit que l’un d’eux, très timide mais grand amateur d’art, attendait que les derniers agents aient quitté leur bureau pour aller admirer en soirée l’extraordinaire triptyque du maître Henri Martin qui décore l’escalier d’honneur de la préfecture ». 

Visuel DR

Récemment Publié

»

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2024 :  Collégiens et lycéens distingués

Liste des lauréats dans le département. Les prix du Concours ...

»

Cross Country : Maxime Mazet, vice-champion de France 2024

Performance majuscule en National 3. Le championnat de France de ...

»

Cahors : « Arcanum » ajoute une corde à son arc avec DermArt

Extension de l’activité. Dermopigmentation (atténuation de ...

»

Cahors a accueilli un séminaire régional des professionnels de la maîtrise de l’énergie

Tables rondes et visites étaient au programme.  La Ville de ...

»

Ils tentent de dissimuler leurs biens saisis par la banque : Un couple de rentiers condamné pour détournement

Pour conserver les biens qu’ils avaient en garde, l’homme et son ...

»

Le Centre de Loisirs de Limogne-en-Quercy : A vos marques, prêts… partez !

Les JO sont au programme.  Les enfants du Centre de Loisirs de ...

»

Trois façons de découvrir les Espaces naturels sensibles du Lot

Animations gratuites les 27, 28 et 29 juin.  Balade à pied sur le ...

»

Sibelle, la campagne express pour les législatives et le masque de Mbappé

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : Les projets de réinvestissement de l’îlot Chico Mendes dévoilés 

Plusieurs visuels à découvrir dans l’article.  Ce 20 juin ...

Menu Medialot