background img

Nouvel article

551 Views

Sibelle tire le bilan des élections


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats.

On a rangé les urnes et les rideaux des isoloirs jusqu’au printemps prochain (pour la présidentielle et les législatives), on a rempli plusieurs sacs avec les bulletins que les électeurs avaient choisi de ne pas glisser dans les enveloppes et on les a déposés dans les conteneurs dédiés au recyclage. On a fini en passant un coup de balai dans la classe, la salle des fêtes ou la salle de la mairie accueillant les bureaux de vote. Et voilà. Les élections régionales et départementales 2021 sont derrière nous.

« Et tout le monde est content » constate ma protégée féline, qui a étudié à la loupe résultats et commentaires. A gauche, si la réélection de Carole Delga à la présidence de la région Occitanie ne faisait guère de doute, l’ampleur du score a cependant surpris. Et d’aucuns – dans les cénacles parisiens – de prêter déjà des ambitions nationales à la présidente si bien réélue (surtout sans avoir passé d’accord avec les Verts et les Insoumis). Pour ce qui est des départementales, même satisfecit. La très sérieuse AFP a ainsi publié une carte où le Lot est tout de rose coloré (le rose pâle n’étant pas disponible dans le nuancier, sans doute). Bon prince, le PS lotois qui a revendiqué la victoire dans 11 des 17 cantons (les autres étant DVG ou « majorité présidentielle ») a pardonné à Serge Rigal son incartade de 2017 quand il avait soutenu Emmanuel Macron et a donc validé jeudi sa réélection à la présidence. Un scrutin marqué par une quasi unanimité. Parmi les conseillers, un plaisantin a voté François Mitterrand. Le bulletin a été considéré comme « nul ». « On ne s’ennuie pas dans l’hémicycle du département. Enfin, c’est toujours mieux que d’avoir trouvé un bulletin au nom de Paul Deschanel » soupire Sibelle qui ajoute en citant justement François Mitterrand : « La démocratie, c’est aussi le droit institutionnel de dire des bêtises… »

A droite aussi, on est content. Puisqu’elle fut quasi absente du scrutin départemental, personne ne lui reprochera d’avoir perdu. En revanche, largement défait en Occitanie, Aurélien Pradié a réalisé une excellence performance dans le Lot. Et dans sa circonscription, il devance même Carole Delga. Visiblement, cela suffit à son bonheur. Prophète en son pays, le député LR s’est offert un sondage grandeur nature un an avant la fin de son mandat qui lui permet d’être serein.

A en croire Sibelle, il peut aussi deviner qui, dans l’autre camp, a été adoubé pour lui faire face et le moment venu, tenter, en 2022 voire 2027 (on voit toujours loin, en politique), de le déboulonner. Il s’agit de Rémi Branco, 36 ans, ex-directeur de cabinet du ministre Stéphane Le Foll sous François Hollande. Ce dernier est d’ailleurs venu le soutenir dans son entreprise de conquête du canton de Puy-l’Evêque, à l’instar de toutes les notabilités du PS. Désigné dans la foulée vice-président du Conseil départemental, Monsieur Branco a le sens de l’humour. En guise de biographie, sur son compte Twitter, on lit : « Ayant toujours du pain sur la planche et du lait sur le feu. » Une allusion certes à ses fonctions professionnelles comme directeur des affaires institutionnelles et de la communication de la FNIL (Fédération Nationale des Industries Laitières). Mais pas que. Quant au Figaro, il précise que l’intéressé est à la tête d’un collectif informel de jeunes de gauche qui défendent le bilan de François Hollande. « C’est dire qu’aucun défi ne lui est interdit » conclut Sibelle.

Mais la semaine a été aussi été marquée par un autre scrutin. Une élection présidée par le sémillant Stéphane Bern : jeudi, c’est Sancerre, dans le Cher, qui a été désigné « Village préféré des Français ». Déjà très connue pour ses vins, la localité l’est désormais aussi pour son patrimoine, le charme et le pittoresque de ses ruelles et habitations qui dominent le vignoble… Il n’y avait pas de village lotois en lice cette année (mais personne n’a oublié que c’est Saint-Cirq-Lapopie qui ouvrit le palmarès en 2012). En revanche, c’est un village que beaucoup de Quercynois connaissent bien qui représentait la Nouvelle Aquitaine et s’est classé au 6ème rang : il s’agit de Domme, bastide quasi frontalière de notre département. A titre personnel, j’y effectue volontiers une étape quand avec des amis, on se rend à Sarlat. C’est aussi une forme de pèlerinage. J’ai découvert Domme à l’été 1997, avec mon père, deux ans avant son décès prématuré.

Je conclus sur une note plus gaie. Alors voilà : le village qui a fini 7ème, juste derrière Domme, n’est autre que Rocroi. La localité de mes chères Ardennes est célèbre pour son enceinte fortifiée par Vauban et son fromage qui est une sorte de cousin germain du Maroilles. On le surnomme en patois ardennais le Pueladoye. Comment traduire ? Allez, un indice : la « doye », chez nous, cela désigne un doigt de pied. Voilà.

Récemment Publié

»

« Le Lot en Bodéga » à Cahors, c’est ce lundi soir

Rendez-vous à partir de 19 h 30 allées des Soupirs (entre le pont ...

»

Ecomusée de Cuzals : L’artisanat rural à l’honneur

Journée d’animations le 8 août. L’écomusée de Cuzals ...

»

Cressensac-Sarrazac : Marché gourmand à l’Hôpital Saint-Jean

Il aura lieu le 14 août. Samedi 14 août, à partir de 18 h, la ...

»

Lauzès : 1ère édition du festival « Sortie de route » les 13, 14 et 15 août

Riche programme. « Prendre un virage à toute allure ».  ...

»

Accident à Figeac

Choc sur la RD 822. Ce 1er août, peu après 6h45, les gendarmes de ...

»

Petits et grands en visite au château des Doyens à Carennac !

Parcours de visite en famille. Le château des Doyens, animé par ...

»

Cahors : Le chèque solidaire de la Table Ronde à Hôpital Sourire

Joli geste du club actions. Ce vendredi 30 juillet, à La ...

»

ClassiCahors : Le festival va se clôturer en beauté

Le public a répondu présent pour l’édition 2021 avec encore ...

»

Saint-Martin-Labouval : Deux expositions à découvrir à La Salle rouge

Marie-Claude Véry et Laure Gallet présentent leurs univers ...