background img

Nouvel article

1282 Views

Sibelle, l’Italie, les émeutes, et le maire des Arques qui veut porter la voix des Tard Avisés au Sénat 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ Me voilà déjà rentré de vacances. Quelques jours en Italie. Une petite folie. Le temps de constater une nouvelle fois que la cuisine y est la meilleure du monde (après la nôtre, évidemment), le temps de feindre qu’il existe bien une terre promise de la dolce vita, des couchers de soleil merveilleux, des balades en Vespa (ou pas), des ruelles étroites mais des larges fous rires, le temps que j’apprenne quelques mots de vocabulaire que j’oublierai d’ici l’été 2024. Sibelle n’avait pas souhaité se joindre à cette escapade. Ne le répétez pas, mais je crois qu’elle a peur de l’avion. Du coup, à peine suis-je rentré qu’elle me résume l’actualité. Comme si j’étais parti sur la lune et encore, parce que désormais, avec un simple smartphone, on part sans partir. Avec les réseaux sociaux et les notifications Internet, je n’avais rien loupé des nuits d’effroi qui ont secoué le pays. Sans parler des infos de la RAI, qui ont insisté sur le fait que les événements avaient obligé le président français à annuler son voyage en Allemagne. Cependant, pour ne pas froisser ma protégée, je l’ai écoutée. « Il s’en est passé de drôles durant ton absence. Enfin, c’est une expression car ce ne fut pas drôle du tout. Des émeutiers ont incendié des équipements publics, des commerces ont été pillés, des élus agressés… » énumère Sibelle. Je la questionne : « Et ici, dans le Lot ? A Cahors ? Sur les hauteurs de notre vieux village ? » Comme jamais rien ne prend de court ma tigresse domestique, elle hausse les épaules : « Rien. De toute façon, je montais la garde. » Plus tard dans la semaine, le calme revenu, de passage à Pau et avant de suivre une étape du Tour (ce qui a dû surprendre quand même dans quelques états-majors politiques voire quelques chancelleries), Monsieur Macron s’exprime presque ingénument : « Qui avait prévu ce qui allait se passer ? ». Sibelle grimace. « On ne demande pas à nos élus et nos élites de jouer les Madame Soleil, mais là, quand même… » 

Mardi._ Les résultats du bac. De crises de nerfs, des éclats de rires, des larmes, beaucoup de larmes. Les modalités de l’examen évoluent, mais le rituel du verdict, non. L’informatique et Internet n’ont pas remplacé les bonnes vieilles listes sur papier blanc 21 x 29,7 punaisées sur les tableaux à la porte des lycées. En tout cas, une chose est de voir son nom sur un écran, une autre est de le voir imprimé et placardé. Cela fait partie de la tradition. Sibelle sourit. « Moi, je n’ai aucun diplôme, je suis une self-made-woman ! » s’écrie ma petite compagne… « Et si besoin, j’apprends sur le tas… » Inutile de vous expliquer que le « tas », en l’occurrence, c’est un certain Philippe. Un distributeur automatique de carte bleue, de croquettes et autres petites choses et gros détails indispensables à la vie confortable de mademoiselle. 

Mercredi._ Parmi les bonnes nouvelles – il y en a – : le retour avec l’été des festivals, expositions et autres animations dédiés à la fois aux touristes et aux gens d’ici. Une sélection offerte par votre serviteur et son chat : la projection de toiles du peintre Henri Martin sur la seconde coupole de la cathédrale de Cahors. Tous les jours de 14 à 17 h. Une prouesse technique et une belle expérience artistique. Et c’est gratuit. Dans un monde parfait, on aimerait que tous les publics de tous quartiers et de tous milieux sociaux aient accès à ce joli cadeau. Que tous saisissent la beauté des lieux comme des couleurs de l’artiste. Qu’aucun mur même invisible ne forme on ne sait quel repoussoir. Dans un monde parfait… 

Jeudi._ Lentement mais sûrement, le Lot se pare de panneaux solaires pour produire une énergie propre. Dans tous les sens de l’adjectif. On apprend ainsi que trois hectares vont être dédiés à une centrale à même d’alimenter en électricité l’équivalent chaque année de 1645 foyers à Laramière. Un projet se fait jour également sur le domaine d’Auzole (ce qui n’empêche pas de regretter qu’il n’ait pas été possible de préserver ce lieu où tant de jeunes Lotois ont passé de merveilleux moments…). Bref, sans forcément être colonisé par des grandes sociétés qui voudraient transformer nos causses, on peut, ici et là, en respectant les droits de chacun et l’intégrité des paysages, avancer dans la bonne direction. Comme aurait pu le dire le grand Maurice Faure : « Nous sommes pauvres mais nous sommes beaux. Et nous avons du soleil à revendre… » 

Vendredi._ Sénatoriales : suite (et pas fin) du feuilleton avec une énième candidature, celle du maire des Arques Jérôme Bonafous. Se disant centriste, il explique vouloir « aider les élus à faire avancer leurs projets mais aussi pouvoir améliorer la vie des citoyens ». Il entend faire entendre la voix d’une ruralité de progrès, en somme. Mais avec ma protégée, ce que l’on retient surtout, ce qui nous rend ce maire et ce candidat éminemment sympathique, c’est d’abord qu’il est le premier magistrat d’un des plus beaux villages du Lot et donc de France, quand bien même la commune n’en détient pas le label. Pour faire simple, outre le caractère du village lui-même, Les Arques possèdent au moins deux trésors. Un : le musée Zadkine et les œuvres de l’artiste que l’on découvre dans le village lui-même. Deux : les élus ont eu la formidable idée de baptiser une des places « l’esplanade des Tard Avisés ». Une référence à une révolte paysanne de 1707 née dans ce petit bourg, qui gagna les localités voisines avant d’être réprimée sans ménagement. Il s’agissait alors de protester contre des charges fiscales toujours trop lourdes. Alors que paysans et artisans voulaient vivre décemment de leur travail. Quelques décennies plus tard, les enfants ou petits-enfants des Tard Avisés voyaient leurs revendications entendues par les députés de 1789 qui abolissaient les privilèges. Et votaient la déclaration universelle des Droits de l’Homme. Ni Sibelle ni moi ne sommes grands électeurs. Mais voilà pourquoi nous pensons modestement que le maire des Arques, héritier des Tard Avisés, aurait toute sa place au Sénat. 

Récemment Publié

»

Cambes : Le Mouton Givré, l’incroyable dynamique du 1er sac isotherme 100 % naturel 

Belle histoire.  Avec ses élégants sacs isothermes fabriqués ...

»

Labastide-Marnhac : Succès pour le déjeuner des aînés

La convivialité était de mise.  Le Club de l’amitié de ...

»

Rugby à 7 : Sevens Of Lot a brillé au Spring Sevens Festival ! 

Belle édition 2024 pour les Lotois.  Lors du Spring Sevens ...

»

Shizendo Karaté : Owen et Natan sur le podium national

Médailles pour les jeunes champions.  Samedi 8 et dimanche 9 juin ...

»

Fin de saison pour Subquercy Hockey

L’équipe se tourne dès à présent sur le tournoi du ...

»

Rugby : Les M14 de Luzech sur le pont ce dimanche à Cahors 

Ils vont participer à la journée finale Groupama.  Ce dimanche ...

»

Castelnau-Montratier :  Le Lot vu autrement… par des peintres 

Vernissage ce 13 juin.  Scène très bucolique, samedi 8 juin, sur ...

»

Disparition inquiétante : Appel à témoins lancé pour retrouver deux mineurs en fugue 

Ils sont partis à pied de Béduer ce 11 juin 2024.  La gendarmerie ...

»

Suite à l’arrêt des « mots du soir », Johann Roques lance un site pour garder le contact 

https://www.johannroques.fr est en ligne.  « Les mots du ...

Menu Medialot