background img

Nouvel article

2312 Views

Sibelle, la (grosse) gaffe de Carole Delga, la suite (et pas la fin) des sénatoriales et ces enfants qu’on sacrifie (et pas qu’à Annecy) 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ En France, on adore les labels, on aime distribuer (et recevoir) les étoiles ou les fleurs ou encore les macarons. Et donner des notes, donc, comme on y est invité sur certains sites après avoir mangé dans tel restaurant ou passé la nuit dans tel hôtel. Bref. Tout ça pour saluer la 3ème étoile obtenue par la ville de Cahors dont les actions ont été passées au crible par l’Association des Villes pour la Propreté Urbaine. Le jury a notamment tenu compte du déploiement des corbeilles de tri sur l’espace public, de la généralisation des éteignoirs à cigarettes sur les 180 nouvelles corbeilles ou encore de la mise en place de composteurs partagés. Elus, habitants, visiteurs d’un jour ou vacanciers ne peuvent qu’apprécier et cette politique, et cette distinction. « Cela dit, s’il faut que la mairie donne l’exemple, tout cela est aussi une question de citoyenneté » remarque ma protégée féline, qui se targue de ne pas faire partie des mauvais sujets. Elle donne de sa personne. Vous ne la verrez pas dans une ruelle de Cahors ou de notre vieux village faire ses besoins au pied d’un réverbère. Ne le répétez pas, mais je sais qu’elle a ses habitudes sous l’épais feuillage de l’hydrangea de notre jardinet. Je fais semblant de ne pas la voir quand elle se faufile jusqu’à ces toilettes sèches très écolos. Je fais semblant de ne pas apercevoir son regard perdu en direction des étoiles quand madame fait ses besoins. Je ne dis rien. De temps à autre, je me contente d’aller remettre quelques écorces de pin. 

Mardi._ Dans le Lot comme ailleurs, ce 6 juin, les cortèges ont fondu. Moins d’un millier de manifestants à Cahors comme à Figeac. Si l’on en croit les sondages, majoritairement, les Français sont toujours hostiles à la réforme des retraites. Mais de là défiler ou à faire grève, c’est une autre histoire. Surtout quand le mouvement dure depuis bientôt six mois, et que de surcroît, les décrets d’application commencent à être publiés. Avec Sibelle, je refais mes calculs. Il y a des simulateurs sur Internet. Je constate que je suis comme des millions de mes compatriotes. Oups. Ca fait mal quand même. Deux ans de plus. Je n’exerce pas un métier pénible, j’en conviens. Mais quand même, de là à pianoter sur des claviers hiver comme été de 8 heures du mat’ à 6 heures du soir’, merci. Heureusement, j’ai un poste de travail unique au monde. Une souris à ma droite, une tigresse à ma gauche. Et une des deux qui ronronne… 

Mercredi._ Carole Delga est une femme politique expérimentée. Elle a été maire, députée, secrétaire d’État. Et elle préside depuis sa création la région Occitanie, la quatrième de France en terme de population (on pourrait même écrire la troisième ex-aequo avec la Nouvelle Aquitaine à quelques milliers d’habitants près). On sait aussi que Carole Delga, depuis les dernières législatives, est devenue l’une des figures de proue de la gauche qui refuse l’alliance électorale avec la France insoumise. Et que du coup, certain(e)s voient en elle une potentielle candidate à la présidentielle de 2027 ! On se demande donc, avec ma chère Sibelle, comment Madame Delga a pu s’emmêler les pinceaux à ce point alors qu’elle était l’invitée de France Info (à la télé comme à la radio). Interrogée sur l’immigration, la présidente de la région a mal choisi ses exemples. Voilà le résumé qu’en fait Le Monde : « Qui a fait fonctionner les hôpitaux et les maisons de retraite pendant la crise du Covid ? », a-t-elle demandé, avant de citer les exemples du footballeur Kylian Mbappé et du tennisman Yannick Noah comme « personnalités préférées des Français ». Et le quotidien du soir daté du lendemain matin, comme disait Raymond Barre, de poursuivre son rappel des faits : « Face à la journaliste qui lui rappelait que tous deux étaient « nés en France », la présidente d’Occitanie a répondu qu’ils étaient « originaires d’autres pays », provoquant un tollé chez ses adversaires au sein de la gauche. » Patatras. Les deux sportifs ont bien un point commun : ils sont tous deux nés en France de père camerounais… mais de mère française. Pour ce qui est de Noah, je connais bien son histoire puisqu’il est né à Sedan, « ma ville », celle de toute ma famille paternelle. Zacharie Noah y est venu s’établir quelques années comme joueur de foot professionnel. Il y a rencontré une jeune enseignante, Marie-Claire, elle- même fille de prof de dessin. Ils ont eu un fils, Yannick. La petite famille gagna ensuite le Cameroun mais Yannick revint en France à l’âge de 11 ans, ayant été repéré comme talent du tennis en devenir. Vous connaissez la suite. Bref. Revenons à Carole Delga. Hors de question évidemment pour Sibelle et moi de voir dans cette maladresse (vous pouvez choisir un terme plus sévère) une forme de racisme. D’où ce désarroi : comment pouvait-elle ignorer (alors que le gouvernement a annoncé un projet de loi sur le sujet) que serait abordé évidemment le thème de l’immigration ? Et le cas échéant, aussi mal préparer ses réponses ? Résultat des courses, tout le monde n’a retenu que ces quelques phrases de l’interview et toute la journée, Carole Delga et son entourage ont ramé pour préciser sa pensée. C’est ballot… 

Jeudi._ Doucement mais sûrement, la liste des candidats aux sénatoriales de septembre s’agrandit. Après Jean-Marc Vayssouze-Faure, maire PS de Cahors, voilà sa camarade Angèle Préville qui dit vouloir se succéder à elle-même et Roland Hureaux, que l’on classera faute de mieux « divers droite », se présenter à son tour. On ignore pour l’heure s’il y aura un candidat radical (le maire de Martel pourrait être tenté). Et s’il y aura des « macronistes » et des Républicains. « Gros-Jean comme devant » au sortir des législatives, il y a un an de cela, le PS vise donc le grand chelem. Voilà résumée en une photographie certes provisoire la complexe réalité du paysage politique du Lot. Qu’en aurait pensé ce bon monsieur Faure ? Pas Maurice, mais Edgar. Celui qui affirmait avec son célèbre petit cheveu sur la langue : « Le peuple français est le peuple le plus intelligent de la terre. Voilà pourquoi, sans doute, il ne réfléchit pas. » Sibelle est songeuse : « Qu’est devenue la gauche cassoulet ? Emportée par l’essor de la cuisine vegan ? »

Vendredi._ Le pays est encore bouleversé par le drame qui s’est déroulé à Annecy hier. Des jeunes enfants et des adultes visés dans un square, près du lac. Les images circulent aussitôt sur Internet. On y voit l’auteur des coups de couteau prendre la fuite. Suit le torrent des réactions. Certaines reflètent à raison une stupéfaction horrifiée. D’autres sont moins honorables. Depuis le bolet, avec ma protégée, on entend des enfants renter de l’école. Ils rient, ils parlent fort, ils chantonnent. Comment s’en prendre à des enfants ? La question ne vaut pas hélas qu’à Annecy. On peut aussi penser aux enfants d’Ukraine, aux gamins qui survivent sur des montagnes d’ordures en Afrique ou en Inde, aux gamines qui fabriquent nos tee-shirts dans des ateliers immondes à l’autre bout du monde, aux gosses que l’on envoie quérir du métal précieux dans des mines pour que l’on se flatte de rouler électrique. Ce monde est pourtant le nôtre. 

Récemment Publié

»

Printemps africain à Gigouzac les 25 et 26 mai

Joli menu.  L’association A.Dan&Kayi a choisi Gigouzac ...

»

Avec le Pays d’art et d’histoire de Cauvaldor quatre visites sont au programme

Thématiques éclectiques pour tout savoir sur le territoire. Le ...

»

Cahors-Bégoux : De la maison Pégourié à « Chez Jean-Jacques »

Une page se tourne… l’histoire continue ! A Bégoux, ...

»

Lalbenque-Escamps-Vaylats : Appel aux habitants pour donner un coup de main aux « 1000 mains » 

Chantier à l’horizon le 25 mai 2024.  Les « 1000 mains à la ...

»

Cahors : Programme d’enfer pour la journée citoyenne du 25 mai 2024 

Il y en aura pour tous les goûts.  Bourse aux vélos, jeu ...

»

Soulomès-Lauzès : La Granja fête la Prairiale les 19 et 20 mai

2ème édition. Neuvième mois du calendrier républicain, le mois ...

»

Cahors : Les conseils de La Jardinerie du Quercy pour son potager

Nouveau rendez-vous avec l’enseigne de l’avenue Maryse ...

»

Sibelle, les tours de plaine et des plaintes, le slow tourisme et l’arrivée du loto bouse

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Saint-Céré : « Baraqué », un bal sportif participatif à vivre le 1er juin 

Il se déroulera, à 21 h, au Bistrot du Théâtre de ...

Menu Medialot