background img

Nouvel article

1045 Views

Sibelle et le… grand prince


article

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats.

Il y a l’actualité « people », même s’il s’agit de people haut de gamme. On apprend ainsi que le prince Felix a fêté mercredi ses 18 ans au château de Caïx. C’est le deuxième fils du prince Joachim de Danemark, lui-même plus jeune fils de la reine Margrethe de Danemark et de feu son époux français, le prince consort Henrik, né Henri de Laborde de Monpezat (décédé en 2018). Il y a eu une « small party » (en anglais dans le texte) pour célébrer l’événement, selon le tweet que ma chère Sibelle a découvert. Le message est illustré de quatre photos. On reconnaît les terrasses et la silhouette du château ainsi que ses environs doucereusement vallonnés. « Le prince Joachim étant attaché militaire à Paris, le voyage n’a pas été long. La famille n’a pas eu à prendre l’avion, même si l’on sert à bord des appareils de la compagnie nationale danoise des vins de Cahors produits à Caïx…. » note ma tigresse préférée. People encore : à quelques kilomètres à peine du château royal, il est peut-être encore temps de penser à réserver pour vos vacances en louant une ou plusieurs des 13 chambres du château Lagrézette à Caillac. Bon, certes, ce n’est pas donné. La facture risque fort de comprendre 4, voire 5 chiffres… avant la virgule. « Mais c’est une opportunité exceptionnelle puisque le maître des lieux, Monsieur Perrin, ne peut accueillir ses proches cet été en raison de la crise sanitaire » plaide Sibelle qui se verrait volontiers jouer les châtelaines dans ce bijou de style Renaissance, avant de goûter quelque nectar que l’on y produit puis d’aller faire son footing sur les bords du Lot… Je dois lui dire que nous n’en avons pas les moyens.

Mais pas question de se plaindre. Car l’actualité lotoise, cette semaine, c’est aussi une rubrique « social » marquée par la perspective d’un « PSE » à l’entreprise MAEC. 83 postes sont menacés. Sibelle s’interroge : « Un jour, il faudra expliquer les subtilités du vocabulaire. PSE, cela signifie bien Plan de Sauvegarde de l’Emploi ? » J’opine du chef. La philosophie est résumée sur le site officiel du gouvernement. Quand la situation économique d’une entreprise est délicate, c’est un « dispositif qui prévoit diverses mesures dans le but d’éviter ou de limiter les licenciements pour motif économique dans l’entreprise. Le PSE intègre un plan visant à faciliter le reclassement des salariés dont le licenciement est inévitable » peut-on lire. Tout le problème est donc de juger des critères justifiant qu’un PSE est nécessaire. « Quand l’entreprise perd de l’argent, c’est assez clair. Quand elle veut éviter d’en perdre, ça commence à l’être moins » remarque doctement ma protégée féline, qui n’aborde pas même le cas où le plan vise purement et simplement à maintenir le taux de « retour » pour les actionnaires, voire à « rassurer » les marchés boursiers. Bref. On pense amicalement donc au sale été 2020 des employés de la MAEC. Après les angoisses liées au coronavirus, en voilà d’autres. Depuis le 1er mars, selon nos confrères de L’Obs, 275 PSE ont été mis en œuvre dans le pays. Pas tous liés, on s’en doute, à la baisse d’activité induite par le confinement.

Poursuivons cette revue des infos de la semaine par l’actualité politique. Et la visite hier du ministre de l’Agriculture, Monsieur Julien Denormandie (et de Cahors). Rencontre avec des exploitants, des responsables syndicaux, à pied d’œuvre dès 7 heures à Floirac, le ministre (agronome de formation) n’a pas semblé dépaysé. Il s’est rendu ensuite à Creysse pour évoquer la filière nucicole. Sibelle dresse l’oreille : « La filière nuci… quoi ? » Quelques données étymologiques plus tard, ma belle a compris qu’il s’agissait du secteur dédié à la production de noix. Et produits dérivés. « Riche en vitamines du groupe B connues pour booster le métabolisme ainsi qu’en sélénium, zinc et cuivre, trois minéraux immunostimulants, la noix est le parfait rempart à la baisse de tonus et aux coups de fatigue » lis-je pour ma part sur un site spécialisé. Ce à quoi Sibelle rétorque aussitôt : « Mais qu’attendent nos gouvernants pour que la noix soit remboursée par la sécurité sociale ? » Bonne question, mais je crains que le ministre ne soit pas venu chez nous pour répondre à cette revendication de bons sens.

On termine avec l’actualité culturelle. Selon Livres Hebdos, la rentrée littéraire verra 511 romans venir se frayer une place sur les étagères libraires entre août et octobre. Parmi les livres les plus attendus, le nouveau roman du Lotois d’adoption (par sa belle-famille) Serge Joncour, « Nature humaine ». Entre la sécheresse de 1976 et la tempête de 1999, notamment, le prix Interallié 2016 dessine, à travers les protagonistes lotois du roman, « une humanité en péril, le divorce de l’homme et de la nature, la désaffection politique et les scandales sanitaires et environnementaux », selon un critique de Cnews.

L’année 2020 n’est décidément pas de tout repos. Y compris sur le plan littéraire. Mais avec la plume de Joncour, l’apocalypse est déjà plus acceptable. Sibelle se souvient de cette citation de Paul Léautaud, qui vivait en ermite avec ses chats. A des Témoins de Jéhovah qui frappent à sa porte, il rétorque un soir : « Vous venez m’annoncer la fin du monde ? Bah ! Fallait pas vous déranger pour si peu. »

Photo @DR

Récemment Publié

»

Gabriel Loubradou nous a quittés

L’association « Stop à l’Oubli » dont il était président ...

»

Cahors : Menu spécial Halloween ce samedi soir au Coin des Halles

On va se régaler ce 30 octobre dans l’établissement de la place ...

»

Cahors : Kelly Beauty, nouvelle adresse beauté rue des Pénitents 

Le salon est spécialisé dans le maquillage permanent. Kelly ...

»

Lot : Nouvelles limitations aux usages de l’eau à partir du 1er novembre 

Les bassins du Céou, du Tournefeuille et de la Séoune sont ...

»

Cahors : Ateliers de construction d’abris pour la biodiversité de nos jardins ce samedi

Il reste encore des places (c’est gratuit et sur inscription). Le ...

»

Gramat : Une conférence sur la pierre sèche

Elle aura lieu le 5 novembre 2021,  à 20 h 30, salle de ...

»

Place aux jeunes au Tennis Club de Cahors

Stage et tournoi étaient au programme.  En cette première ...

»

Saint-Céré : Histoires de pays contées avec Daniel Chavaroche

Rendez-vous ce 30 octobre, à 17 h.  L’association Aquí l’Òc ...

»

Cauvaldor – Résurgence V : Retour sur les actions culturelles d’octobre

Belle édition 2021.  Cauvaldor revient cette année avec ...