background img

Nouvel article

4233 Views

Services publics : Edouard Philippe donne carte blanche au Grand Cahors


La visite lotoise du 1er ministre s’est achevée le 15 décembre.

article

« Nous voulons donner carte blanche pour réinventer, tester, imaginer de nouvelles façons de faire nos services publics. » Le 1er ministre, Edouard Philippe, a terminé son tour du Lot à Biars-sur-Cère, dans le cadre de la Conférence nationale des territoires, par une nouvelle annonce après le numérique, et la redynamisation des centres-villes : une expérimentation radicale des services publics. Il a en fait donné carte blanche aux élus locaux et à de nombreux services déconcentrés de l’Etat pour imaginer autour du Grand Cahors de nouvelles formes de services publics adaptés au contexte local. Les réflexions viendront des agents des communes et de la communauté, du Conseil départemental mais aussi ceux de la DGFIP, de la CAF, de Pôle emploi, de l’ARS… et également des citoyens.

ambulot-428x60

Jean-Marc Vayssouze, le maire et président de l’agglo, est revenu sur cette annonce : « C’est une expérience de 6 mois sur le Grand Cahors qui va être initiée. On va partir des besoins des citoyens en associant les partenaires avec un soutien en ingénierie, un soutien financier. Il y aura la possibilité de faire fi des contraintes réglementaires dans certains cas pour être plus efficaces. Nous avons répondu favorablement car il y a une logique de service public et non pas d’économie. » A suivre…

300x38

> Après avoir rencontré les lycéens de Léo Ferré à Gourdon, le 1er ministre s’est rendu à Figeac où il a découvert le Musée des Ecritures et l’Astrolabe. Il a ensuite rallié Rocamadour puis Rignac pour la visite du Gaec de Mordesson (il y a même baptisé un veau, Noé). La réunion de travail avec la FDSEA, les JA et la Chambre d’agriculture a été jugée « positive » par les représentants agricoles lotois. « On ne s’attendait pas à avoir de grandes annonces. On a évoqué les dossiers des Zones Défavorisées et du gel. on va faire comme Saint-Thomas, on croira ce que l’on verra » a indiqué Alain Lafragette, président de la FDSEA.

> La Confédération Paysanne avait organisé deux actions le 15 décembre : une banderole « On nous empoisonne » a été déployée depuis la cuve principale du méthaniseur haute de 23 mètres ; une douzaine de militants s’est mobilisée à l’entrée du site de La Quercynoise, brandissant des banderoles « Méga méthaniseur = Territoire sacrifié » et « Le Parc naturel n’est pas une poubelle », afin d’interpeller le convoi ministériel suivi par la presse. Suite au passage éclair du convoi, les militants ont quitté le site sans incident. Dans l’après-midi une délégation du syndicat a assisté à la table ronde à laquelle la Confédération paysanne avait été conviée. La Confédération paysanne a pu porter « plusieurs revendications :

– dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation, l’incohérence entre le discours présidentiel d’améliorer la qualité de l’alimentation et la diminution du soutien à l’agriculture biologique

– dans le cadre des plans filière, l’absence de considération des producteurs en vente directe alors que la transformation associée à la vente directe permet de conserver la valeur ajoutée sur les territoires et d’installer des paysans ; pour la Confédération paysanne l’installation de paysans nombreux est l’enjeu majeur des prochaines années

– dans le cadre du contexte lotois, l’absence de réactions des services de l’Etat face aux situations de détresse des éleveurs qui subissent des attaques de chiens sur leur troupeau de brebis

– dans le cadre des accords de libre-échange (CETA), la mise en concurrence déloyale entre les agricultures et l’introduction d’animaux élevés aux hormones

– dans le cadre de l’action du méthaniseur, le Premier ministre a déclaré que si le méthaniseur était en place, c’est que les démarches ont été respectées par les services de l’Etat localement et qu’il n’entendait pas remettre en cause le travail de son administration. La Confédération paysanne lui a rappelé qu’une procédure était en cours et lui a offert une bouteille d’eau « Eau potable garantie avant épandage de digestat brut, protégeons notre eau » »

Photo Florian David Matignon

Récemment Publié

»

Saint-Céré : Aquí l’Òc se félicite de l’adoption de la loi Molac

Le député Aurélien Pradié a également pris la parole dans ...

»

Cahors : Report et annulation de spectacles de la saison culturelle

« J’ai des doutes » avec François Morel n’aura pas ...

»

Carole Delga : « La Région va voter vendredi une aide exceptionnelle aux viticulteurs et arboriculteurs et je demande la création d’un fonds commun avec l’Etat »

La présidente de la Région Occitanie rencontrera également des ...

»

L’opération « Premières pages » enchante toujours les petits

12ème édition organisée par le Département du Lot et la ...

»

Elections départementales et régionales : L’Union régionale des Associations de maires d’Occitanie dénonce « une méthode inacceptable »

Communiqué de l’URAMO et de son président, Jean-Marc ...

»

Coronavirus : Un « vaccinodrome » mis en place à Lalbenque le vendredi 16 avril

Les modalités dans l’article. Un « vaccinodrome » prendra ...

»

Les pompiers du Lot : Formation d’équipier prompt secours à Figeac

Elle s’est déroulée du 29 mars au 3 avril. Une formation ...

»

A Padirac, le Gouffre souffre mais ne rompt pas

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Arcambal : L’atout formation de Transm’ETRE-46, l’école de la transition écologique

Belle initiative. Rencontrer des acteurs locaux (maraîchers, ...