background img

Nouvel article

2168 Views

Rocamadour mène l’enquête


article

Le questionnaire « Rocamadour et Vous » est lancé (le lien dans l’article).

Dariya Nikolaeva, Docteur en anthropologie sociale, et Jean-Baptiste Jallet, collaborateur parlementaire, tous deux habitants de la commune de Rocamadour, ont lancé ce mardi 10 novembre 2020 le premier questionnaire de l’enquête « Rocamadour et Vous » sur la perception générale du Grand Site Occitanie. Confinement oblige, c’est par internet, notamment la page Facebook « Rocamadour – 2ème site de France » et le groupe « Rocamadour-8ème Merveille du monde », que Dariya et Jean-Baptiste ont déjà recueilli plusieurs centaines de réponses auprès des amoureux de la Cité, sur le lien ci-après : https://forms.gle/KDb3isqPyepe2ta99

« Nous proposons le premier questionnaire de l’enquête « Rocamadour et Vous », il s’agit d’un questionnaire généraliste pour lequel tout le monde peut participer : les habitants, les Lotois et touristes – visiteurs – , afin de partager la perception qu’ils ont de la Cité Médiévale. Nous y abordons la question des emblèmes et symboles de la Cité, des activités de loisirs et culturelles, des produits locaux ainsi que les pistes de développement du village. Dans un premier temps, l’intérêt est de dresser le portrait-robot que les gens se font de Rocamadour en 2020 » explique Jean-Baptiste Jallet.

D’autres questionnaires seront proposés dans les semaines à venir, d’une dizaine de questions chacun. Ils seront plus ciblés sur le mode de vie en milieu rural, en prenant en compte la particularité de Rocamadour – ses hameaux et ses zones agricoles ainsi que son patrimoine historique. Dariya Nikolaeva a, au cours des dernières années, mené des études sociales dans différents territoires de Sibérie et Mongolie. Sa thèse traitait de l’évolution des peuples sibériens via une approche transversale, afin de mieux cerner leur évolution, leurs ruptures et leurs transformations ethniques et culturelles à travers les âges.

« Pour mieux cerner l’identité collective – outre une conscience spatiale partagé -, il est important d’interroger la population sur leur ressenti d’un territoire ciblé. En l’occurrence, Rocamadour. L’identité que les gens se font d’un territoire est évolutive, selon les périodes, les générations, les changements de mœurs, climatiques et géographiques. Il est très intéressant de recueillir des avis différents, sur le long terme et de les entrecroiser. Cela peut aboutir à l’élaboration d’une cartographie mentale du territoire. A ce titre, la formation d’une identité de village, partagée et claire, est le meilleur moyen d’amener les habitants vers un projet commun et de créer de nouvelles perspectives » conclut Dariya Nikolaeva.

Photo @ Dariya Nikolaeva

Récemment Publié

»

Cahors (RD 820) : Travaux de nuit sur la rocade

La circulation pourra être interdite dans le sens Toulouse-Brive, ...

»

Cahors : Mobilisation pour retrouver les auteurs de l’attaque du commissariat

Des moyens importants sont engagés. Ce samedi 28 novembre, Michel ...

»

Cazals-Salviac : Le service enfance jeunesse s’adapte à la crise sanitaire

Entretien avec Frédéric Gineste, le responsable. Rencontre avec ...

»

Cahors : Nouvelle affaire de tag rue Victor Hugo

C’est le laboratoire Bio 3 qui a été visé. « Collabo » et ...

»

Le préfet du Lot autorise l’ouverture dominicale des commerces

Dérogation pour le 29 novembre et les 6, 13, 20 et 27 ...

»

Figeac : Des mesures en soutien à la réouverture des commerces 

Campagne d’affichage, gratuité partielle du stationnement, ...

»

Réouverture progressive des services de la ville de Cahors et du Grand Cahors

Le point dans l’article. Faisant le constat d’une ...

»

Sibelle et le « bon voisinage » dans nos campagnes

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors : Des cocktails Molotov lancés sur le commissariat

Une voiture a été entièrement brûlée dans la cour de l’hôtel ...