background img

Nouvel article

3109 Views

Railcoop veut réinventer le train


La Société Coopérative d’Intérêt Collectif, basée à Cambes, nourrit des ambitions nationales.

Elle a pour projet de faire de nouveau rouler des trains de voyageurs sur la ligne  Bordeaux-Lyon. « A travers Railcoop, c’est la première fois que citoyens, cheminots, entreprises et collectivités locales travaillent ensemble à réinventer le train. Réinventer le train de nuit et faire que le temps du voyage soit le temps des rêves. Réinventer le transport de marchandises pour apporter de nouveaux services aux territoires. Réinventer le train du quotidien pour rapprocher les gens. Le train peut être bien plus qu’un moyen de transport » explique Nicolas Debaisieux, Directeur Général de Railcoop. En février 2019, plusieurs citoyens ont eu l’idée chacun de leur côté de voir comment utiliser au mieux l’infrastructure ferroviaire qu’ils avaient à côté de chez eux. Ils se sont posés la question de savoir comment prendre plus souvent le train, comment avoir des trains qui viendraient desservir les territoires de façon plus régulière. Ils ont travaillé ensemble, certains venaient du monde ferroviaire, certains venaient du monde coopératif, certains venaient du monde de l’environnement et tous ont eu l’idée ensemble de conjuguer leurs expériences pour essayer de développer un nouvel opérateur ferroviaire au service des territoires. L’ambition de Railcoop est de redonner du sens à la mobilité ferroviaire en impliquant le plus grand nombre autour d’une même mission : développer une offre de transport ferroviaire innovante et adaptée aux besoins de tous les territoires.  Railcoop voit dans le transport ferroviaire « un maillon essentiel de la transition écologique en cours » (extrait des statuts de la SCIC Railcoop), complémentaire aux mobilités douces. Concrètement, dès l’obtention de sa licence et son certificat de sécurité, Railcoop sera le premier opérateur ferroviaire sous statut coopératif en France. En cela, Railcoop permet de porter un autre regard sur le train et participe ainsi à l’émergence de nouveaux modèles économiques et de nouvelles solutions technologiques. Railcoop est devenue une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) sous forme de Société Anonyme à capital variable, le 30 novembre 2019 lors d’une assemblée générale qui s’est tenue à Cajarc. Railcoop comptait 32 sociétaires lors de sa transformation en SCIC. Son siège est installé à la pépinière d’entreprise du Grand Figeac à Cambes, mais l’équipe opérationnelle est répartie sur l’ensemble du territoire français. Aujourd’hui, elle compte plus de 1850 sociétaires et un capital social de plus de 450 000 euros. Jusqu’à décembre, un des principaux objectifs de Railcoop est de recruter 3000 sociétaires et réunir un capital social de 1,5 million d’euros afin d’obtenir la licence ferroviaire et le certificat de sécurité pour faire rouler des trains.

> https://www.railcoop.fr/

> Depuis la notification de sociétariat à l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), toute personne physique ou morale peut souscrire à Railcoop directement en ligne sur : https://www.railcoop.fr/souscription-informations-prealables/  Chaque part sociale coûte 100 euros. Les sociétaires peuvent souscrire à hauteur d’une ou de plusieurs parts sociales.

> Railcoop vient de déclarer en juin à l’Autorité de Régulation des Transports son projet de faire de nouveau rouler des trains de voyageurs sur la ligne  Bordeaux-Lyon (mais aussi Toulouse-Rennes et Lyon-Thionville). Cette notification constitue la première étape vers la mise en place du service prévue pour l’été 2022. Cette ligne, qui desservira Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon, constitue un premier test pour Railcoop. S’il s’avérait concluant, Railcoop ouvrira d’autres liaisons en train classique avec comme objectif de mieux connecter les territoires aux services ferroviaires.

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Un décès supplémentaire à déplorer ce 3 août

Nouveau bulletin de l’ARS. Dans son bulletin récapitulatif n°192 ...

»

Figeac : Jeun’Actions, des jeunes en séjour humanitaire en Moldavie

Ils travaillent notamment à la construction de l’éco-pension ...

»

Cahors-Vallée du Lot : Des visites à la carte avec des professionnels passionnés 

Il y en a pour tous les goûts grâce aux guides conférenciers du ...

»

Lot : Les réserves de sang sont toujours trop faibles, mobilisons-nous !

Appel à la solidarité. L’EFS appelle à une mobilisation ...

»

Cahors : « Festival de Bouze » en concert et plats gourmands « Au P’tit Bouchon » ce jeudi

Nouveau « Mets jeudis » place Rousseau. Soirée animée à ...

»

Cahors : Ciné-conte au Grand Palais ce jeudi

Séance à 16 h 15. Jeudi 5 août, à 16 h15, Sarah de la Fourmi ...

»

Accident à Cuzance

La victime a dû être désincarcérée. Les pompiers du Lot ont ...

»

Creysse : Rencontre avec Serge Joncour le 21 août

Elle aura lieu à la ferme du Rouquet/Bouscarel. L’association ...

»

Cahors : Signature de convention entre les pompiers du Lot et le CCAS

Elle concerne Flora Chamayou, salariée de la structure, et ...