background img

Nouvel article

543 Views

Lot – Rentrée scolaire 2021 : L’UNSA fait le point sur les ajustements dans le 1er degré


Le syndicat demande également aux élus de prendre leurs responsabilités.

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) et le conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) se sont tenus ce 3 septembre pour faire le point sur la rentrée dans le premier degré. Christine Laverdet pour l’UNSA Education est revenue sur la situation : « Le DASEN a rappelé que la prévision d’effectifs était de 11028 élèves. Le constat définitif de la rentrée 2020 était de 11 159 élèves ( soit une baisse prévisionnelle de 131 élèves). Le constat provisoire de la rentrée 2021 est de 10 971 élèves soit une perte de 188 élèves –  57 élèves de différence avec le prévisionnel ! – Même s’il faut être prudent et si dans les jours et semaines à venir ce constat sera affiné, il reste sur une tendance de perte d’effectifs plus importante que les prévisions. Pour le SE-UNSA ce n’est pas un bon signe. Même si la situation est différente selon les zones géographiques du département, certaines situations sont aujourd’hui sur un seuil critique. »

Et de détailler les différentes situations :

« > Situation d’effectifs très élevés

RPI Bétaille – Carennac – Queyssac les Vignes ( 5 classes)

Prévisions = 131 élèves Constat de rentrée = 129 élèves

La répartition prévue par l’équipe avec les 5 classes était :

Classe 1 PS + MS = 32 / classe 2 GS + CP = 22 / classe 3 CP + CE1 = 23 / classe 4 CE2 + CM1 = 26

Classe 5 CM1 + CM2 = 25

Ce RPI étant sur le Lot et sur la Corrèze les deux départements ont étudié la possibilité d’ouvrir un poste supplémentaire mais aucun n’a répondu favorablement.

La proposition de l’administration est de modifier la répartition des effectifs ! Mais pendant ce temps, il y aura 5 élèves à Marcilhac !

> Des ajustements :

– le poste supplémentaire attribué à titre provisoire à Béduer devient un poste à titre définitif

Pour cela, l’administration utilise le seul poste conservé en réserve au moment des opérations de carte scolaire. A noter que Béduer bénéficiait de ce poste supplémentaire depuis… 4 ans.

Le SE-UNSA considère que cette décision aurait du être prise depuis plusieurs années au regard du maintien des effectifs en constante augmentation.

– création d’un poste supplémentaire à titre provisoire pour l’école de Saint-Sozy.

Les effectifs ont été comptés jeudi matin. A ce jour, l’école de St Sozy ( école qui regroupe sur un seul site les élèves des communes de Creysse, Lacave, Mayrac, Meyronne et Saint-Sozy) compte 101 élèves pour 4 classes ce qui se traduirait par une la répartition suivante : classe 1 = PS + MS = 27 / classe 2 = GS + CS = 29 / classe 3 = CE1 + CE2 = 27 / classe 4 = CM1 + CM2 = 18 ).

En appliquant la mesure nationale qui consiste à ne pas avoir d’élèves de CO ni de CE1 dans des classes à plus de 24, l’administration accepte de mettre un poste provisoire dans cette école. Nous regrettons que malgré l’alerte posée fin juin, il ait fallu attendre le 3 septembre pour prendre cette décision.

> Autres situations

Situations de  faibles, voire très faibles effectifs

RPI Brengues – Marcilhac sur Célé – Saint-Sulpice

Prévisions = 30 élèves pour 3 classes ( 3 écoles avec une classe chacune)

Constat de rentrée = 28 élèves avec une classe à Marcilhac de 5 élèves ( 3 CM1 + 2  CM2 )

Pour le SE-UNSA cette situation est l’illustration de l’aberration que constitue la décision du président de le République de devoir obtenir l’accord du maire pour fermer une école. Alors que des écoles auront des classes à plus de 25 élèves et qu’aucun moyen ne sera disponible pour venir en appui à ces écoles, d’autres auront 5 élèves ou moins encore moins de 10.  Où est l’équité territoriale ? Seul est l’intérêt pédagogique pour les élèves ? Cette situation est connue depuis de très nombreuses années. Malgré des engagements pris par le passé rien n’a évolué et la situation continue de baisser en effectif. Compte tenu de ces derniers éléments, l’administration va revenir vers les élus. Le SE-UNSA espère que l’intelligence collective sera au rendez-vous.

– RPI Labastide du Vert – Les Junies – Lherm

Prévisions = 63 élèves pour 3 classes ( 3 écoles avec une classe chacune)

Constat de rentrée = 52 élèves

– Espère (école primaire à 5 classes)

Prévisions = 102 élèves Constat de rentrée = 95 élèves

– Mercuès (école primaire à 5 classes)

Prévisions = 102 élèves Constat de rentrée = 92 élèves

– Puy-l’Evêque (école primaire à 6 classes)

Prévisions = 115 élèves Constat de rentrée = 106 élèves

– RPI Saint-Paul-Flaugnac

Prévisions = 78 élèves Constat de rentrée = 70 élèves

– RPI Cambes – Reyrevignes (3 classes)

Prévisions = 51 élèves Constat de rentrée = 46 élèves

– Leyme ( école primaire à 4 classes)

Prévisions = 79 élèves Constat de rentrée = 69 élèves

– Aynac (école primaire à 4 classes)

Prévisions = 69 élèves Constat de rentrée = 67 élèves

> Situation particulière

RPI Cahus – Laval-de-Cère

Rappel de la situation : au moment de la carte scolaire le RPI était composé de 2 écoles ( Cahus avec 1 classe et Laval de Cère à 3 classes)

Prévisions = 42 élèves pour  3 classes

Le DASEN a pris la décision de fermer une classe à Laval-de-Cère. Les élus du RPI ont saisi le Tribunal Administratif en référé sur la base de 2 éléments :

– Les effectifs

– Le nombre de niveaux dans chaque classe après fermeture

Fin juin, début juillet, le Tribunal a demandé au DASEN du Lot de suspendre la fermeture du poste en attendant le jugement sur le fond du dossier. Un poste a donc été remis à titre provisoire avec information aux élus et aux familles en juillet.

Constat de rentrée après comptage le jour de la rentrée : 28 élèves

La situation est donc très différente que celle à partir de laquelle le tribunal administratif a été saisi :

– Les effectifs sont beaucoup plus faibles

– Il n’y a plus 5 niveaux dans la classe de Laval-de-Cère

Compte tenu de ces nouveaux éléments l’administration reprend le moyen attribué à titre provisoire pour l’utiliser là où il y aura des besoins. Le SE-UNSA est favorable à cette décision. »

Christine Laverdet a conclu : « Le SE-UNSA avait qualifié la carte scolaire 2021 d’insuffisante car l’objectif d’équité territoriale n’était pas atteint, loin de là. Les constats de rentrée renforcent cet avis. Le SE-UNSA en appelle au principe de réalité et à la responsabilité des élus.  Là où les élus ont eu le courage de fermer leur école pour regrouper les effectifs sur un seul site, il y a eu une plus value apportée aux élèves. La tendance à la baisse des effectifs se poursuit ; c’est sur ce constat sans appel que les élus doivent prendre leurs responsabilités. »

Récemment Publié

»

Paysans Bio du Quercy au MIN : Pour Carole Delga, « le développement des circuits de proximité est un maillon essentiel pour assurer notre souveraineté alimentaire » 

La présidente de la Région a participé à l’inauguration du ...

»

Coups « doubles » pour Pradines Badminton 

Dimanche de compétition pour les badistes.  Les jours se suivent ...

»

Veau à la broche des Artisans du Goût Lotois : Remise d’un chèque de 1000 euros à l’amicale des pompiers de Saint-Céré 

Joli geste ! Lundi 10 janvier 2022 au centre de secours des ...

»

Rocamadour : 1 500 000 vues pour « SOLIDE comme le ROC » 

Enorme coup de projecteur !  On le sait, internet et les réseaux ...

»

Réforme des outils de gestion des risques climatiques : Aurélien Pradié appelle les agriculteurs et les viticulteurs à être vigilants

Le député du Lot revient sur les dossiers de la profession.  Les ...

»

Grand Cahors : 1er spectacle familial de « Bols d’air » à Arcambal ce 22 janvier 

Le spectacle Cousin Pierre est à déguster à 18 h 30. « Porter ...

»

Cajarc : Une maison en proie aux flammes 

Intervention des pompiers ce 17 janvier. Ce 17 janvier, aux alentours ...

»

Verglas : Prudence sur les routes du Lot

Les équipes du Département sont mobilisées.  De nombreuses ...

»

Cahors Gymnastique en assemblée générale 

Elle aura lieu ce 22 janvier au complexe sportif Pierre Ilbert à 17 ...