background img

Nouvel article

2120 Views

Les solutions du SYDED pour limiter l’impact de l’augmentation de la gestion des déchets


Nouveau centre de tri et tarification incitative sont à l’orde du jour.

Le SYDED assure le traitement des déchets sur l’ensemble du département* pour le compte de 6 collectivités de collecte (Cauvaldor, Communauté de communes de la Vallée du Lot et du Vignoble, Grand Cahors, Grand Figeac, Sictom des Marches du Sud Quercy, Symictom du Pays de Gourdon).

« Le contexte que nous avions évoqué en début d’année 2019 s’est confirmé : augmentation des taxes et des coûts liés à la gestion des déchets. Cependant la crise historique des prix de reprise des matériaux est venue amplifier cette conjoncture et renforce l’augmentation des coûts. Les tarifs votés par les élus du SYDED correspondent à cette réalité. Pour faire face à cette situation et aux fortes augmentations de taxes à venir, nous n’avons pas d’autres solutions que de maîtriser nos quantités de déchets jetés. L’ouverture du nouveau centre de tri de Catus et la réorganisation qui en découle ouvre des perspectives pour maîtriser le coût de ce service public » précise Gérard Miquel, président du SYDED du Lot. 

Explications : Les charges liées à la gestion des déchets sont assez stables depuis 2018. Pour équilibrer le budget de cette compétence, le SYDED comptait historiquement sur les recettes issues de la vente des matériaux recyclés (centres de tri, déchetteries, verre). Même si les déchets triés par le SYDED sont recyclés en France ou chez nos voisins européens, la fermeture unilatérale des frontières chinoises en 2018 a entraîné un dérèglement du marché des matières recyclées. Les déchets ménagers se retrouvent désormais en concurrence avec les déchets professionnels et les recycleurs sont saturés. La chute des prix de reprise est la conséquence directe de cette situation. Entre 2018 et 2019, le prix de rachat du carton a été divisé par 3, celui de l’acier par 4 et celui du papier par 5 ! Certains matériaux sont désormais cédés aux repreneurs pour 0 euro !

Cette crise entraîne la baisse des recettes associées pour le SYDED. Les conséquences vont être supportées par les collectivités de collecte et les usagers. Il est à noter que sans cet effondrement des prix, le budget « déchets » du SYDED aurait été équilibré en 2020. Dans ce contexte de crise, le SYDED continue à rechercher l’amélioration et l’innovation pour conserver des modes de gestion performants et maîtrisés. Le nouveau centre de tri de Catus, retenu comme démonstrateur national par CITEO, est la première pierre à cet édifice. Il utilise une technologie moderne qui permet d’augmenter la qualité du tri pour répondre aux exigences du marché. Le choix d’une mécanisation raisonnée diminue les emplois les plus pénibles tout en améliorant le rendement des installations. Au-delà de cet investissement, le SYDED poursuit ses efforts entrepris depuis des années pour améliorer continuellement ses modes de fonctionnement (triple certification , notamment ISO 9001 pour la mise en place d’une démarche d’amélioration continue. Au regard de cette situation, les ventes de matériaux ne permettent pas d’atténuer cette augmentation. Conséquence : si rien n’est fait, des augmentations successives des coûts des déchets non valorisables, en particulier pour l’enfouissement, sont à prévoir. A titre indicatif, cette fiscalité supplémentaire représenterait plus de 2 millions d’euros à l’horizon 2025.

article

Pour atténuer cette prévision, le seul levier efficace est de réduire drastiquement la production de déchets. C’est le sens de la décision prise par 5 collectivités de collecte (le Symictom du Pays de Gourdon est encore en réflexion) de s’orienter vers la tarification incitative, pour une mise en place d’ici 3 ans en moyenne.  En faisant payer le service de gestion des déchets en fonction des quantités produites, ce dispositif encourage chaque producteur de déchets (habitants, administrations et entreprises) à adopter les bonnes pratiques pour jeter moins et jeter mieux (compostage, éco-consommation, tri…). Le SYDED les accompagne pour mutualiser certains coûts, harmoniser la mise en œuvre et assurer la cohérence des messages de communication. Le bureau d’étude en charge de la mise en place de ce dispositif a été retenu et débute dès maintenant sa mission. A suivre…

*Plus 6 communes de l’Aveyron, adhérentes au Grand Figeac

Photo SYDED du Lot

Récemment Publié

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire ce 2 août

Les derniers chiffres. Dans le Lot, les chiffres de l’épidémie de ...

»

Rocamadour : Guinguette et « Ma sœur est un chic type !» à Côté Rocher

Deux comédies sont à l’affiche cette semaine. Côté Rocher, le ...

»

Cahors : 6ème « Mets jeudis » ce 5 août

Nouvelle soirée en musique. Tous les jeudis de l’été, le ...

»

Cauvaldor : Subvention exceptionnelle à destination du Secours Populaire 

La Communauté de communes soutient les plus démunis. L’aide ...

»

La campagne « spot du Lot » relancée pour cet été 2021

Elle a obtenu deux prix Top Com d’argent. La bonne nouvelle est ...

»

Lalbenque : Grande soirée de concerts pour le festival Estiv’Oc

Elle aura lieu le samedi 7 août (avec un riche programme en ...

»

« Le Lot en Bodéga » à Cahors, c’est ce lundi soir

Rendez-vous à partir de 19 h 30 allées des Soupirs (entre le pont ...

»

Ecomusée de Cuzals : L’artisanat rural à l’honneur

Journée d’animations le 8 août. L’écomusée de Cuzals ...

»

Cressensac-Sarrazac : Marché gourmand à l’Hôpital Saint-Jean

Il aura lieu le 14 août. Samedi 14 août, à partir de 18 h, la ...