background img

Nouvel article

808 Views

Les jeunes d’ici ont le droit d’être « éducationnés »


article

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

Un peu d’humour pour débuter, ce n’est pas un luxe par les temps qui courent. C’est un tweet signé ZilouBrocante, qui se présente comme « videur de greniers / déballeur de souvenirs / marchandeur de tapis » (sic) : « Viendez aux Allées Fénelon #Cahors : 10 % de réduction sur présentation de ce tweet. » Avouons qu’il y a des publicités moins rigolotes…

– Et un brin de poésie. Avec une photo postée sur Twitter par Camille, dont la bio précise : « Médiatrice en devenir, Master patrimoine (…) Aime un peu trop l’antiquité pour que ce soit discret. » La légende illustrant ce cliché de brume flottant sur la rivière : « Pas de doute, c’est l’#automne à Cahors ! Ce matin je ne ne pouvais même plus voir le pont Valentré depuis ma fenêtre. Mais ne le cherchez pas sur cette photo, elle a été prise de l’autre côté sur le pont Cabessut. » Eh oui. Les saisons passent, mais de la beauté on ne se lasse !

– Un des préceptes fondamentaux de la communication politique, a fortiori sur les réseaux sociaux, est évidemment de peser chaque mot et d’anticiper – et donc de prévenir – toute interprétation négative. Illustration avec ce tweet cette semaine de la présidente de la région Occitanie Carole Delga se félicitant, légitimement, du succès des « campus connectés » : « Renforçons l’éducation et la formation dans tous les territoires, même ruraux ! Avec ses 6 #campusconnectés, comme ici au lycée Bagatelle de #SaintGaudens, la Région et ses partenaires permettent aux jeunes de faire des études supérieures à distance, près de chez eux. » Or, très vite on a noté ces deux réponses. L’une est signée Manuel Lopez, se présentant comme Toulousain de cœur vivant à Montpellier : « Bonsoir Madame : Le « même ruraux » me choque terriblement. Pourquoi en serait-il autrement ? » La seconde est venue, teintée d’humour, de Georges Roques, dont la bio précise qu’il est géopoliticien, chroniqueur et polémiste, observateur de la vie des régions européennes et de la vie tout court : « M’enfin, est-on certain que les ruraux puissent être éducationnés ? » Précisons que le campus connecté de Cahors fonctionne très bien. Les Lotois, effectivement, peuvent être « éducationnés ».

« Comment les vins de Cahors ont renouvelé leur image ». C’est le titre d’un article complet en forme d’état des lieux de l’appellation Cahors publié sur le site Business&Marchés. On y lit ces propos de Pascal Verhaeghe, président de l’interprofession des vins de Cahors : « Il faut continuer à développer l’image et la qualité de nos vins. Avant la crise, nous voulions arriver à 45%-50% d’exportations, mais il ne faut pas aller plus loin, cela peut être dangereux. » Autre chapitre abordé : « Parmi les pistes d’avenir, figure un renforcement sur le segment de l’apéritif. « Traditionnellement, Cahors avait une image de vins de garde mais, depuis une dizaine d’années, les vignerons produisent davantage de vins de soif (…) intéressants pour être consommés en repas, hors-repas, et cibler les jeunes. Les réseaux cavistes et restaurants nous ont fait part de cette demande, que l’on retrouve dans la plupart des appellations », explique le président de l’interprofession. »

Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, était l’invité cette semaine de la chaîne KTO.TV : l’émission a permis de présenter le diocèse (qui correspond au département du Lot) où l’on recense 43 prêtres, 9 diacres et 4 séminaristes. L’évêque a évoqué comment les fidèles avaient vécu la période du confinement et a expliqué en quoi cette crise sanitaire pouvait être perçue comme un signe de Dieu. Au sens où les hommes et les femmes d’aujourd’hui doivent demeurer attentifs à la « Création », une autre manière de dire qu’il faut veiller à la sauvegarde de l’environnement, de la nature… Et donc de s’interroger sur certaines formes de développement économique et sociétal. Durant l’émission, Mgr Camiade a redit son attachement au sanctuaire de Rocamadour, « la lampe du diocèse ». Nos confrères avaient d’entrée précisé par ailleurs que Mgr Camiade préside la Commission doctrinale de la Conférence des évêques de France. C’est aussi à ce titre que le 15 août, jour de l’Assomption, à Rocamadour, justement, il avait prononcé une homélie très engagée : « De nouvelles lois bioéthiques réellement catastrophiques risquent maintenant d’être acceptées en France (…). Face à ces lois qui ne méritent plus beaucoup leur titre d’éthiques, comment les chrétiens vont- ils pouvoir éduquer leurs enfants à vivre dans une société qui, non contente de promouvoir l’avortement comme acquis social, favorisera la sélection eugéniste des enfants à naître, les expérimentations sur l’embryon humain, facilitera la décision de mettre fin à ses jours ? (…) Comment discerner le bien et le mal quand la loi est pervertie ? » A chacun son opinion. Celle de l’évêque est pour le moins très tranchée.

Lotois par sa belle-famille, le romancier Serge Joncour est en lice pour les prix littéraires de l’automne. Il aime à situer d’ailleurs ses intrigues dans notre Quercy. L’écrivain a les honneurs cette semaine de Paris-Match et du très réputé journal québécois Le Devoir qui a ainsi chroniqué son dernier ouvrage, « Nature Humaine » : « Avec le regard humaniste, attentif et respectueux d’un Raymond Depardon (…), Serge Joncour illustre avec puissance le combat des agriculteurs, déchirés entre la tradition et le progrès, les uns condamnés à l’exil ou à survivre de peine et de misère, les autres à déshumaniser la nature. Ce faisant, le romancier prend soin de raconter en filigrane de grands moments de l’histoire, parmi lesquels l’élection de Mitterrand, la catastrophe de Tchernobyl et la chute du mur de Berlin, puisque même si l’on vit en vase clos, la société finit toujours par nous contaminer. »

Récemment Publié

»

Mercuès-Espère : Un sanglier sème la panique sur la D811

La police est intervenue. Ce samedi 16 janvier, aux alentours de ...

»

Le Lot à la télé, c’est ce samedi soir sur France 5

Coup de projecteur dans « Echappées Belles » à 20 h 50. Ce ...

»

Château de Mercuès – Château de Haute-Serre : Le festival Toques N’Truffes à emporter !

L’édition 2021 passe en Click & Collect. Contraints par ...

»

Lot – Coronavirus : Les centres de vaccination se déploient

La campagne de vaccination s’accélère.  La campagne de ...

»

Grand Cahors : Fermetures anticipées d’équipements liées au couvre-feu

Divonéo, médiathèque, centres sociaux… sont notamment ...

»

Sibelle court après le « temps long »

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de ce 15 janvier

L’ARS fait le point. Dans son bulletin récapitulatif n°135, ...

»

Saint-Céré : Des nouvelles du Théâtre de l’Usine

Le point sur les spectacles. L’équipe de ScènOgraph communique ...

»

Figeac : Signature de convention entre les pompiers du Lot et Chassint Peinture

Elle concerne Elodie Rossetto, sapeur-pompier volontaire. Les ...