background img

Nouvel article

3346 Views

Les jardins secrets de Cahors se renouvellent 


Ils sont devenus un incontournable du patrimoine touristique, culturel et naturel de la ville.

Labellisés « Jardin Remarquable » en 2006 par le ministère de la Culture, les Jardins secrets de Cahors créés par les jardiniers de la Ville sont devenus au fil des ans un incontournable du patrimoine touristique, culturel et naturel de la ville. Avec pour fil conducteur le jardin médiéval, les jardins intimistes dévoilent leurs histoires insolites et leurs secrets au cœur de la cité médiévale. 

> Un nouveau jardin secret rue du Four-Sainte-Catherine 

Ce printemps, un nouveau Jardin secret qui sera proposé au label « Jardin remarquable » vient d’éclore rue du Four-Sainte-Catherine, le Jardin du Troubadour. Le poème « De la rose », gravé dans le métal, visible au sol, est interprété par un Troubadour en osier (installation prévue courant juin). Autour de cette scène, les roses du roi (une variété grimpante de roses de Damas, en écho à la rue du Château-du-roi mitoyenne) tapissent les murs de cet espace méconnu du Secteur patrimonial remarquable, illustrant les vers du poète cadurcien du XVIème siècle, Clément Marot, et embaument les lieux. 

> Le Jardin de la Sorcière s’embellit 

À proximité, dans la rue du Château-du-roi, le Jardin de la sorcière s’est agrandi et étoffé de nouveaux agréments, renforçant son aura mystérieuse. Tapissé d’Ophiopogon, un gazon noir appelé aussi « barbe de serpent », l’enclos s’est paré d’un arbre métallique maléfique nommé « Sabbat », réalisé par le duo d’artistes périgourdins Alex et Manon. 

> L’Hortus de la fée Mélusine rénové 

Dans le parc Philippe-Gaubert, les anciennes pergolas en bois, abimées par l’effet du temps, ont été remplacées par des pergolas en métal léger, parfaitement intégrées dans l’environnement. Des roses blanches grimpantes « Palais royal » ont été replantées pour recréer un chemin traversant blanc qui symbolise l’histoire de la fée Mélusine, personnage légendaire du Moyen-Âge vêtu de blanc qui se transformait en serpent en certaines occasions. 

Récemment Publié

»

Cahors : Concert Musiques et chants d’Orient et d’Occident au temps des troubadours ce lundi 

Il se déroulera ce 24 juin, à 17 h, dans le cloître de la ...

»

Cahors : Exposition Arts Visuels autour des contes pour les petits de Saint-Gabriel 

Aboutissement graphique du projet de l’année.  Jeudi 20 juin, ...

»

Saint-Pierre-Lafeuille : Le goût des autres de « Nous sommes d’ici et d’ailleurs »

2ème édition organisée par Lot Pour Toits.  Ce 19 juin 2024, ...

»

Cahors : Laurent Binet en dédicace à La Fourmi rouge et au Grand Palais le 28 juin 

2 séquences sont au programme.  « Vendredi 28 juin 2024, ...

»

Lot – Elections législatives 2024 : Elsa Bougeard, « candidate des Lotois pour des lendemains apaisés »

Retour sur la réunion publique du 20 juin.  Jeudi 20 juin 2024, ...

»

Cet autre Lotois qui évangélisa la Chine

Moins connu que Jean-Gabriel Perboyre (1802-1840), Adolphe ...

»

Concours National de la Résistance et de la Déportation 2024 :  Collégiens et lycéens distingués

Liste des lauréats dans le département. Les prix du Concours ...

»

Cross Country : Maxime Mazet, vice-champion de France 2024

Performance majuscule en National 3. Le championnat de France de ...

»

Cahors : « Arcanum » ajoute une corde à son arc avec DermArt

Extension de l’activité. Dermopigmentation (atténuation de ...

Menu Medialot