background img

Nouvel article

2738 Views

Les festivals du Lot, un festival de retombées économiques


Le Département a commandé une étude pour 14 festivals réunis sous la bannière « Le Lot, un festival de festivals ».

Quelle fréquentation ? Quelles retombées pour l’économie locale ? Combien d’emplois directs ou indirects concernés ? Pour la première fois, le Département du Lot a commandé une étude d’impact économique pour les 14 festivals réunis sous le label « Le Lot, un festival de festivals ». Les données ont été collectées du côté des organisateurs et aussi du côté des festivaliers (2 099 questionnaires ont été remplis lors des éditions 2019 des festivals).

Avec par ordre d’apparition dans la saison culturelle :

– Let’s Docks à Cahors

– Cahors Blues Festival

– Souillac en Jazz

article

– Festival de théâtre de Figeac

– Festival de Saint-Céré

– Africajarc

– Ecaussystème à Gignac

– Rencontres violoncelle de Bélaye

– Festival de Rocamadour

– Autour des cordes à Figeac

– Rencontres cinéma de Gindou

– La rue des enfants à Montcuq

– Traces Contemporaines à Cahors

– Les chantiers de l’Acteur-e et des écritures à Anglars-Juillac

Le Département du Lot est un partenaire de longue date des festivals lotois notamment à travers un soutien financier sans faille aux structures et associations qui les animent. Conscient de leur importance pour la renommée du Lot, il a regroupé les principaux festivals sous la bannière « Le Lot, un festival de festivals » dès 2005. Pour évaluer ses choix et pour aider les festivals à évoluer, le Département a donc souhaité mesurer les retombées de ces manifestations. Avec cette étude, il n’est pas question de mettre en concurrence les festivals entre eux car, bien entendu, l’impact de la culture va bien au- delà de simples chiffres.

> Les retombées

– 86 000 festivaliers en 2019 dont les 2/3 ne sont pas Lotois

– Ils ont dépensé localement 4,7 millions d’euros (hors billetterie et restauration dans l’enceinte des festivals)

– Si on ajoute les dépenses réalisées localement par les festivals (662 000 euros), les retombées économiques sont de 5,4 millions d’euros

– Les subventions publiques représentent 20% des budgets des festivals ; 1 euro de subvention publique génère 7 euros de retombées.

– L’activité des festivals permet de soutenir 58 emplois locaux (30 directs et 28 indirects : hébergement, restauration, commerce…). Chiffres complémentaires :

– Les 54 000 festivaliers venus de l’extérieur du département (soit 5,4 % de la population touristique) ont dépensé à eux-seuls 4,1 millions d’euros dans l’économie lotoise – dont 2,6 millions d’euros pour les 41 000 personnes venues dans le Lot spécifiquement ou en partie grâce aux festivals.

– En prenant en compte les dépenses réalisées hors du Lot pour l’organisation des festivals (achats des spectacles, locations de matériels etc…), l’impact économique est de 3,6 millions d’euros.

Des données précises et propres à chaque festival ont été données aux organisateurs, ce qui devrait leur permettre de mieux connaitre leurs publics (catégories socio-professionnelles, provenances, modes de fréquentation et d’information), de prendre conscience de leur modèle économique (forces et faiblesses, part de leurs ressources propres et part des subventions, part bénévoles/salariés), de s’interroger sur leur stratégie…  La relocalisation de certaines dépenses d’organisation sera sans doute, pour tous les acteurs, un élément de réflexion car, à ce jour, certaines prestations techniques ne peuvent pas être assurées dans le Lot. Faut- il développer des formations spécifiques, soutenir des entreprises locales pour répondre à la demande ?  Le renforcement de la complémentarité entre festivals est sans doute aussi à travailler : pourquoi certains festivals dont les points communs sont évidents ne rencontrent-ils pas le même public ?  Cette étude conforte également la politique du Département en matière culturelle, une part importante du budget consacré à la culture étant orientée sur le soutien aux festivals. Car beaucoup de ces festivals vont au-delà de la seule organisation d’un événement aux beaux jours : spectacles proposés toute l’année, rapprochements avec les saisons culturelles, accueil de résidences d’artistes profitent à tous les Lotois, hors saison.

Photo d’illustration Benjamin Pavone – festival Ecaussystème

Récemment Publié

»

Cahors Rugby en déplacement à Gruissan ce dimanche

Du lourd au menu des Ciel et Blanc. Déplacement difficile à ...

»

Francoulès : Rencontres autour de « l’après capitalisme »

Débats ce dimanche organisés par les communistes ...

»

Cauvaldor : Les Journées européennes du patrimoine en Pays d’art et d’histoire

Riche programme. Le week-end du 19 et 20 septembre, ce sont les ...

»

Souillac : Le label « Entreprise du Patrimoine Vivant »  pour G.Pivaudran

Excellente nouvelle pour l’un des principaux employeurs de la ...

»

Accident à Saint-Maurice en Quercy

Choc frontal entre deux voitures. Les sapeurs-pompiers du Lot ont ...

»

Cahors : A la découverte du patrimoine immatériel au mont Saint-Cyr

Concert, et atelier pour les enfants sont au menu ce ...

»

Gignac : 50 véhicules contrôlés par les gendarmes du Lot

Opération anti-délinquance au niveau du péage. Ce 17 septembre, ...

»

Cahors : L’éclairage public du Site Patrimonial Remarquable sur le chemin de la transition

Une initiative qui permet de faire également des économies. Entre ...

»

A l’école des traçages avec le Parc !

La formation s’est déroulée à Saint-Martin de Vers. Ce samedi ...