background img

Nouvel article

2922 Views

Législatives : Pas de débat, appels au vote, et réactions…


L’entre-deux-tours a commencé.

ambulot-428x60

Aurélien Pradié sur la 1ère circonscription et Vincent Labarthe sur la 2ème voulaient organiser un débat avec les candidats de La République en Marche arrivés en tête dimanche soir. Sébastien Maurel et Huguette Tiegna n’ont pas tardé à répondre.

> Sébastien Maurel, candidat de la République en Marche sur la 1ère circonscription : « On continue d’être sur le terrain, à être proches des Lotois et des Lotoises. On est à 4 jours du 2ème tour et nous sommes en marche. S’il y avait dû avoir un débat, il aurait fallu l’organiser avant le 1er tour. »

> La réaction d’Aurélien Pradié, candidat LR / UDI, sur la 1ère circonscription : « Dès hier soir j’ai lancé un appel solennel à débattre à mon concurrent du second tour, Sébastien Maurel. Je lui donnais rendez-vous pour un débat public ouvert aux Lotois. Au premier tour, les Lotois nous ont placés l’un et l’autre en concurrence. Il était donc naturel que nous débattions ensemble de nos projets respectifs, de nos valeurs, de nos identités et de nos visions du rôle de député. M. Maurel vient de refuser le débat. C’est un véritable aveu de faiblesse de sa part. Je dénonce ce manque de courage. Serait-il un homme de paille ? Que craint-il en débattant avec moi ? Que les Lotois mesurent sa méconnaissance des dossiers locaux ? Qu’ils découvrent que ce candidat est hors sol et parachuté dans le Lot ? Qu’il sera demain un député ignorant notre département ? J’aurai voulu interroger M. Maurel sur notre ruralité qu’il découvre. Sur la dépénalisation du cannabis à laquelle il est favorable. Sur la santé en milieu rural … autant de sujets qui sont au cœur de l’action d’un député. Nombre de ses électeurs du premier tour seraient surpris de découvrir le manque d’idées et de projets pour le Lot. M. Maurel est un inconnu qui ne veut pas dire qui il est vraiment. C’est une certaine imposture qui doit inquiéter les Lotois. Pour devenir député, il faut faire ses preuves sur le terrain comme je l’ai fait. Cette fuite devant l’obstacle est la démonstration éclatante de la faiblesse du candidat. Je demande aux Lotois d’ouvrir les yeux. Je me fais une autre idée de la démocratie. Le débat est toujours le bienvenu. Il ne faut pas le fuir. Pour ma part, je n’ai jamais eu peur du débat : je sais d’où je viens, je suis un enfant du Lot engagé  au service des Lotois. Je connais les sujets locaux, j’ai fait mes preuves sur le terrain, j’ai agi et porté de nombreux projets. Je peux donc parler du député efficace que je veux être demain. Si M. Maurel refuse définitivement le débat, il perdra sa crédibilité.»

> Huguette Tiegna, candidate de la République en Marche sur la 2ème circonscription : « Je refuse le débat que me propose Monsieur Labarthe, sur France 3 pour plusieurs raisons. Je n’ai jamais été contactée par France 3, qui de plus me semble-t-il, n’est pas l’organe de presse aux ordres du candidat PS. Par ailleurs le candidat PS en difficultés sérieuses, malgré tous ses soutiens de « poids », a affirmé sur cette même antenne, qu’il ne savait pas si j’étais de droite ou de gauche. Non seulement, il a du mal à comprendre que ce n‘est plus la question, pour la République en Marche, mais comment se fait-il que sur ses bulletins de vote au 1er tour, il n’ait rien inscrit, ni République Française, ni le parti qu’il représente ? On pourrait se demander si ce candidat malheureux est clair dans ses positions. On sait qu’il ne vient pas de la gauche … alors ou va-t-il ? Mais là n’est plus la question. J’ai plus à faire en continuant à rencontrer les citoyens de notre circonscription, qu’à animer un débat d’un autre âge. Pour conclure : je pense qu’aujourd’hui les représentants politiques doivent servir au mieux nos concitoyens, que ce soit au département, à la région ou à l’assemblée nationale avec des mandats uniques. C’est le début de la moralisation de la vie politique appliquée à soi même ! Comme se l’était appliquée Martin Malvy jadis, quand il avait été élu président de la région. Pour ma part, je me consacrerai exclusivement à ma fonction de députée, sans autre activité rémunérée, ni mandat social et serait transparente sur mes collaborateurs. »

article

> La réaction de Vincent Labarthe, candidat du PS sur la 2ème circonscription : «Je souhaite avant tout remercier l’ensemble des électrices et électeurs qui m’ont apporté leur soutien dimanche. Je sais votre attachement à être représenté par un candidat de terrain qui incarne le renouveau. Je suis déterminé à représenter notre territoire à l’Assemblée Nationale. Donner une majorité écrasante au président Macron ne garantit pas la réussite que je souhaite pour ce quinquennat. La démocratie ne peut vivre sans pluralité. J’en appelle à une mobilisation massive de tous les citoyens de notre circonscription. Trop nombreux sont ceux qui ne se sont pas exprimés. L’abstention n’est pas une solution et ne doit pas être un mode d’expression majoritaire. Je m’étonne que la candidate En Marche Huguette Tiegna refuse un débat public qui est à l’opposé de ce qu’elle prône. Ce débat aurait permis de clarifier les positions de chacun et d’échanger à travers une véritable expression démocratique. Jusqu’à l’issue de cette élection, je serai, avec l’ensemble des militants, plus que jamais mobilisé sur le terrain, au contact des citoyens de notre territoire pour les convaincre de faire le choix d’une démocratie plurielle.»

> Appels au vote :

– La fédération PRG du Lot : « Nous tenons tout d’abord à remercier toutes celles et ceux qui nous ont fait confiance. Sur la 1ère circonscription du Lot, face à la droite représentée par Aurélien Pradié, nous appelons à soutenir le candidat de la République en Marche. Sur la seconde circonscription, nous restons fidèles à nos engagements vis-à-vis de Vincent Labarthe et appelons à le soutenir au second tour. Son expérience et ses compétences d’élu local seraient un atout dans une Assemblée largement renouvelée. »

– Antoine Loredo, candidat de la droite et du centre sur la 2ème circonscription : « Je remercie l’ensemble de nos soutiens, de nos militants et des électeurs qui nous ont fait confiance lors de ce scrutin. Malgré une candidature porteuse d’un projet fort de 46 propositions pour le Lot, l’appel au renouvellement associé à l’ancrage sur le territoire n’a pas été entendu par la majorité. Nous sommes déçus par ce résultat qui témoigne surtout d’une vague Macron nationale. L’abstention, grand acteur de ce premier tour et fortement marquée chez les électeurs de la droite et du centre, est également regrettable. Dimanche prochain, pour mettre fin à l’appareil socialiste local, je voterai Huguette Tiegna. »

– « A Gauche le Lot ! » : « Le collectif A Gauche le Lot !, réunissant de nombreux militants et élus socialistes, a soutenu la candidature de Mathieu Ebbesen-Goudin, candidat EELV sur la 1ère circonscription du Lot, et de sa suppléante Sarah Profijt, membre du collectif. Mathieu et Sarah ont réuni 6,36% des voix ce dimanche. Nous remercions les nombreux citoyens qui leur ont fait confiance. Ce score est certes décevant, car il marque comme partout en France un effondrement de la gauche. Mais il nous oblige aussi, et appelle une seule réponse: résister et reconstruire, sur des bases claires.  Les combats de la solidarité, de la justice sociale, de l’écologie et de la démocratie, en France, en Europe, et partout dans le monde, ne seront possibles, demain comme hier, que s’ils sont portés par une ambition forte, et des collectifs de citoyens déterminés et rassemblés. Plus que jamais nous avons besoin des partis politiques pour permettre ces rassemblements. Avec des idées et des pratiques modernisées, renouvelées et démocratisées. Dans l’immédiat, parce que nous sommes socialistes, et parce que nous militons pour rassembler, A Gauche le Lot !  appelle à voter Vincent Labarthe dimanche prochain, lors du 2ème tour des législatives dans la 2ème circonscription du Lot. En tant que vice-président de Carole Delga au conseil régional d’Occitanie, Vincent se situe dans une majorité de gauche, et travaille au quotidien à mettre en place des projets portés par les élus socialistes, communistes, écologistes et radicaux dans nos territoires. »

300x38

> La réaction d’Isabelle Eymes et de Merzouk Sider, candidats France insoumise : « La soupe aux sigles et les alliances à géométrie variable s’achèvent dans un vote final clairement délimité par nos concitoyens. PRG et PS, ces vieux partis de la monarchie présidentielle se sont fait dégager au niveau local . Ceux-là payent leurs mensonges, le chômage de masse, l’irresponsabilité écologique, les privilèges de la caste. La France insoumise a fait reculer l’extrême droite dans de nombreux endroits en France. Aujourd’hui à nouveau, les Lotois de la 1ère circonscription auront repoussé le danger du Front National. Pour autant nous n’avons pas retrouvé toutes les voix de la présidentielle et arrivons en 3ème position loin devant la députée sortante. On peut s’interroger sur le rôle des 2,54 % attribués au binôme FDG/PCF ainsi auto-dénommé alors que le FDG n’existe plus dans la nomenclature politique. Ceux-là, sans avoir parrainé localement Jean-Luc Mélenchon, se sont approprié la dynamique de sa campagne et joué la confusion. Non contents de cette usurpation, ils ont dans le même temps cherché à affaiblir la France Insoumise jusque dans leur profession de foi. On peut s’interroger autant à propos des 6,36 points des candidatures EELV dont on connait les accointances locales pour ce qu’ils ont toujours été élus avec le Parti socialiste et non sur leur nom propre. Des partis qui ont, au plan local comme au plan national, beaucoup glosé sur la nécessité de l’union pour éviter le « gâchis », partant de l’idée bien évidemment que seules leurs candidatures permettaient le rassemblement . Leurs scores groupusculaires démontrent au final leur vanité et leur déconnexion du désir de renouveau démocratique qui a soufflé sur le pays. Le résultat auquel ils arrivent montrent l’urgence de dépasser les conditions politiques d’un petit monde qui, sous couvert d’unité et de rassemblement, n’a consisté en fait qu’à disperser l’espoir rassemblé autour du programme de la France insoumise. La participation au scrutin aura été un enjeu crucial de ce premier tour. L’abstention aura en effet déterminé la capacité des candidats à se qualifier pour la suite. Elle ne nous a pas permis de nous maintenir et place à présent le candidat d’En Marche face au candidat LR. L’un comme l’autre, une fois élus, voteront sans discuter, et même sans amender, les projets de loi du gouvernement Macron : destruction du Code du travail, hausse de la CSG, suppression de la moitié de l’ISF, ratification des traités de libre-échange (TAFTA, CETA), atteinte à tous les Services Publics. Nous remercions les électeurs de leur confiance et tous les insoumis qui ont contribué à cette nouvelle dynamique. A présent , le renouvellement politique local à gauche passe par la France insoumise et son programme résolument écologique et humain. Face au désastre social annoncé, elle sera à leurs côtés sur le terrain des luttes. Pour nous tous, commence un devoir de résistance. »

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Violences conjugales : Aurélien Pradié expose le bilan de sa mission de contrôle d’application de la loi

Plusieurs auditions ont été menées. A l’automne 2019, Aurélien ...

»

Cahors : Le jeudi, c’est plus que jamais tradition « Au P’tit Bouchon »

Et le mardi, c’est le grand retour de la mique. « Au P’tit ...

»

Cahors : Les ciné-contes reprennent au Grand Palais

Premier rendez-vous ce jeudi, à 16 h. Les ciné-contes avec la ...

»

Lot : Les équipes d’Enedis mobilisées pour rétablir l’alimentation électrique de 8 500 clients

Mobilisation importante des techniciens. Dans la nuit du mardi 20 ...

»

Bach : Les collégiens sur le pont pour le stage « Jeunesse et citoyenneté »

Ils ont notamment nettoyé des phosphatières. Du 19 au 23 octobre, ...

»

Cahors : La Semaine de l’étudiant, toujours au rendez-vous malgré le contexte sanitaire et les intempéries

Les jeunes ont pu prendre leurs repères. Du 8 au 15 octobre, les ...

»

Vents violents : L’état des routes départementales dans le Lot

Le secteur de Saint-Céré est le plus touché. Suite aux vents ...

»

Lalbenque : Ecouter voir « au plus près des Lotois »

Le nouveau centre a été inauguré. Plus de 60 personnes étaient ...

»

La ville de Cahors rend hommage à Samuel Paty et témoigne de son soutien à l’ensemble de la communauté éducative

Drapeaux en berne, affiche de soutien minute de silence et pont ...