background img

Nouvel article

35842 Views

Le vrai du faux à propos du chauffage au fioul et de son avenir


Entretien avec Nicolas Louda de l’entreprise éponyme.

Tentons de faire le point sur le sujet du chauffage au fioul, entre les annonces, les différentes interprétations et la réalité avec le gérant d’un leader de la distribution de produit pétroliers du Sud-Ouest : Nicolas Louda.

> Medialot : le fioul domestique sera-t-il bientôt interdit en France ?

Nicolas Louda : c’est faux. Il n’y a pas de projet d’interdiction de vente du fioul domestique dans les années à venir. Votre distributeur continuera à vous livrer du fioul domestique pour alimenter votre chaudière. Cependant, les professionnels de la filière travaillent à la mise sur le marché d’un biofioul. Le biofioul est un bioliquide de chauffage contenant, sur une base de fioul domestique, une part croissante d’énergie renouvelable sous forme d’ester méthylique de colza produit en France par les agriculteurs, sans que cette utilisation du colza vienne en concurrence de l’alimentation humaine. D’ailleurs la particularité du colza est de produire d’une part l’huile et d’autre part des protéines qui sont utilisées dans l’alimentation animale en remplacement des sojas ou autres protéines, souvent importées. Ce biofioul pourrait se substituer au fioul d’origine fossile d’ici quelques années. 

> Medialot : on entend souvent que toutes les chaudières fioul devront être remplacées d’ici à 2022.

N. L. : là aussi c’est faux. Tant que votre chaudière fioul actuelle est en bon état de fonctionnement, tant qu’elle peut être réparée si un jour elle tombe en panne, elle continuera de vous chauffer exactement comme aujourd’hui. En revanche, à partir de 2022, un décret gouvernemental prévoit d’interdire l’installation, dans les bâtiments neufs et rénovés, de chaudières utilisant un combustible trop émissif de gaz à effet de serre. Le fioul domestique 100% fossile est concerné, c’est pourquoi il faudra alors opter pour du biofioul (« F30 »).

> M. : une autre affirmation : les chaudières fioul ne pourront bientôt plus être réparées.

N. L. : c’est encore faux. En effet, si votre chaudière fioul actuelle fonctionne, vous n’avez aucune obligation de la faire remplacer, même après 2022. Vous pouvez la conserver aussi longtemps que vous le souhai­tez et la faire réparer si besoin. De plus, si dans l’avenir vous voulez utiliser le biofioul, vous pourrez équiper votre chaudière d’un brûleur compatible “F30” sans devoir remplacer l’ensemble de l’installation.

> M. : que répondez-vous quand on vous dit que le fioul domestique est polluant ?

N. L. : je réponds que c’est à la fois vrai et faux. Vrai puisque le fioul est une énergie fossile et qu’il émet, comme le gaz ou le charbon, du CO2 lors de sa combustion et ce gaz participe au réchauffement climatique. Faux puisque le chauffage au fioul émet très peu de pol­luants atmosphériques grâce aux progrès techniques réalisés sur les matériels. En l’espace de 20 ans, les évolutions conjointes des matériels et de la qualité du fioul domestique ont permis d’améliorer signi­ficativement les performances du chauffage au fioul. Ainsi, aujourd’hui, une chaudière à très haute performance énergétique permet d’économiser 35% sur sa consommation d’énergie.

> M. : une dernière affirmation : le fioul domestique coûte cher par rapport aux autres énergies de chauffage.

N. L. : c’est faux, pour un habitat comparable (même isolation, même situation, même surface), le fioul domestique est tout à fait compétitif, face aux autres moyens de chauffage. De plus, du fait que ce soit une énergie liquide stockable, il est plus facile de bien gérer sa consommation.  La plupart des personnes chauffées au fioul domestique trouve aussi que cette énergie procure une chaleur agréable et efficace.

> M. : enfin, comment allez-vous vous adapter au niveau du Groupe Louda ?

N. L. : nous sommes, comme nous l’avons toujours été, très attentifs à l’ensemble de ces évolutions, qu’elles soient réglementaires, conjoncturelles ou sociétales. Nous avons, depuis plusieurs années, intégré la vente et la livraison de pellets (granulés de bois utilisés dans les poêles et chaudières dédiés) pour répondre aux nouvelles attentes de nos clients et les accompagner au mieux dans l’évolution de leur mode de consommation. Nous nous sommes aussi, par le passé, organisés pour accompagner nos clients professionnels lors de la transition entre le fioul et le GNR pour les véhicules à moteur non routier (tracteurs, engins de chantier).  Enfin, nous avons adapté les stations-services de notre réseau « AIRE-C », afin de distribuer du super éthanol (mélange de bioéthanol 85% et d’essence 15%) qui permet de réduire la consommation d’énergie fossiles et donc de limiter les gaz à effet de serre et ainsi adapter notre offre aux évolutions des modes de consommation. Le biofioul est une nouvelle évolution de notre métier, notre groupe dispose de la solidité mais aussi de l’agilité pour intégrer cette évolution et continuer à satisfaire nos clients, particuliers comme professionnels sur notre secteur qui s’étend dans une bonne partie du quart Sud-Ouest de la France.

Récemment Publié

»

Les pompiers du Lot au rendez-vous du congrès national de Marseille

Il s’est déroulé du 13 au 16 octobre. Une délégation ...

»

Rugby Quercy Lot : Nouveau jeu de maillots pour les juniors 

Joli geste du club de Luzech.  En 2020, la Fédération Française ...

»

Lot : Les « Lectures vivantes » reviennent en bibliothèque 

Trois rencontres avec Magyd Cherfi sont également au ...

»

Cahors Rugby s’incline à Lévézou

Les Ciel et Blanc ont décroché le bonus défensif. Les ...

»

Rugby Quercy Féminin : Victoire bonifiée pour le 1er match de la saison

Les féminines l’ont emporté face à leurs homologues de ...

»

Frédéric Gineste : « Le désenclavement ferroviaire du Lot sur de bons rails »

Le vice-président du Département en charge des infrastructures de ...

»

Cahors : Rencontre à Calligramme avec Geneviève Dreyfus-Armand autour du livre  « Les Républicains espagnols à Rivesaltes »

Elle est programmée le 21 octobre, à 20 h.  Dans le cadre de ses ...

»

Cahors Rugby : Un plateau pour les moins de 6 ans

Sourires et soleil étaient de la partie ce samedi. Ce 16 octobre, ...

»

Gourdon : Le Secours Populaire du Lot en congrès

La solidarité pour limiter les dégâts de la crise.  Le congrès ...