background img

Nouvel article

1767 Views

Le Vigan : Le donnant-donnant du contrat municipal étudiant


Ils sont 13 à en bénéficier.

pub-medialot-newsletter428x60px

Soucieuse d’assurer l’égalité des chances, la dynamique municipalité du Vigan a mis en place le contrat municipal étudiant, permettant à tous les jeunes Viganais d’accéder à l’enseignement supérieur sans que les conditions financières ne fassent obstacle à la réalisation de leur projet universitaire. En 2008, Daniel Souladié, le maire de la commune, a souhaité aider les jeunes à poursuivre leurs études après le baccalauréat. Sa motivation s’inspire de l’article 6 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen précisant que « Tous les citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents. »

article

Par le biais du CCAS du Vigan, composé de 6 élus et 5 représentants des associations locales, Sylvette Bélonie 2ème adjointe et présidente et Annie Benoit de l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) ont réuni, le 29 octobre, les 13 jeunes bénéficiaires de cette aide financière, dans la salle du conseil de la mairie. « Il s’agit de la neuvième année d’aide financière aux étudiants. Nous avons attribué environ 70 bourses depuis 2008, et la somme allouée cette année s’élève à 21225 euros. Tout le monde n’obtient pas la même somme qui dépend des ressources et du quotient familial de chaque étudiant. Pour bénéficier de cette aide, il est également nécessaire d’être inscrit sur les listes électorales, de résider au Vigan et d’être âgé de moins de 26 ans au 1er octobre de l’année en cours » explique Sylvette Bélonie. Dans une volonté de citoyenneté, cette aide financière n’est pas totalement gratuite. En contrepartie, chaque étudiant s’engage à faire preuve d’assiduité et assure quelques heures au service de la commune et des associations du Vigan dans les domaines de la culture, du sport, de la solidarité, de l’environnement… Le volume d’heures à effectuer durant l’année universitaire dépend du montant du CME pouvant atteindre 2400 euros par an pour 40 heures.

300x38

« Outre l’aspect financier de ce contrat, son point fort est la souplesse et la flexibilité des horaires et des jours de contrepartie car il n’est pas évident, lorsqu’on est étudiant, d’être disponible toutes les semaines. Nous avons la possibilité de les effectuer aussi les week-ends dans un domaine différent de celui qu’on étudie. » précise Sébastien, étudiant en master IA (intelligence artificielle) bénéficiant de l’aide pour la 5ème année consécutive, et affecté à la salle Jean Carmet. Souhaitons plein succès dans leurs études et leur future carrière à ces 13 jeunes gens brillants et plus que motivés !

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Récemment Publié

»

Lalbenque : Le patrimoine à l’honneur ce dimanche

Joli programme. Ce dimanche 20 septembre, la commune de Lalbenque ...

»

Concours d’écriture en Occitan avec Aquí l’Òc

Le thème retenu est un conte merveilleux. L’association Aquí ...

»

Accident à Lalbenque

Choc frontal entre deux voitures. Les sapeurs-pompiers du Lot ont ...

»

Un livre consacré à la mondialisation du Lot

L’auteur, Michel Auvray, le présentera notamment chez Calligramme ...

»

Figeac : Vernissage du Salon des Métiers d’Art

Le coup d’envoi a été donné ce vendredi. Ce 18 septembre, en ...

»

Covid-19 : Le point sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires du Lot

L’accueil de l’internat du lycée Monnerville de Cahors est ...

»

Sibelle et le 13 heures de TF1

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Cahors Rugby en déplacement à Gruissan ce dimanche

Du lourd au menu des Ciel et Blanc. Déplacement difficile à ...

»

Francoulès : Rencontres autour de « l’après capitalisme »

Débats ce dimanche organisés par les communistes ...