background img

Nouvel article

1797 Views

Le SIVOS Dégagnac-Lavercantière-Rampoux-Thédirac proteste contre le non renouvellement d’un poste d’enseignant 


Le Syndicat Intercommunal à VOcation Scolaire pointe du doigt une incohérence. 

Les travaux de la nouvelle école de Dégagnac sont en cours d’achèvement afin d’être prêt pour la rentrée de septembre. L’Etat, la Communauté des communes de Cazals-Salviac, le Conseil Départemental du Lot et le Conseil Régional ont cofinancé l’agrandissement de l’établissement afin d’apporter des conditions d’accueil qualitative aux enfants du RPI.

« Cet investissement répondait aux exigences de l’éducation nationale de mettre fin aux classes uniques. Les communes de Dégagnac, Lavercantière, Rampoux et Thédirac, membres du SIVOS (Syndicat Intercommunal à VOcation Scolaire)  s’engagent financièrement dans le fonctionnement des écoles (fournitures scolaires, services périscolaires…) bien au-delà de leurs obligations afin là aussi de créer des conditions d’accueil qualitatives. Le RPI bénéficiait d’un 4ème poste d’enseignant, poste provisoire attribué pendant la période des travaux et il ne sera pas renouvelé ! Si le nombre d’enfant accueillis sur la nouvelle école est en baisse, cette « suppression » de poste va conduire à une dégradation de la qualité de l’enseignement avec en particulier une classe de 27 élèves sur 3 niveaux (CE2, CM1 et CM2). Afin d’être en conformité avec le plafonnement à 24 du nombre d’élèves dans le cycle 2, la classe de CE2 est rattaché au cycle 3. Pour avoir échangé avec les représentants des parents d’élèves, cette solution n’est pas acceptable d’autant plus que le nombre d’élèves sera élevé » explique Frédéric Thomas, président du SIVOS, avant de pointer du doigt une incohérence : «  Nous ne pouvons que constater l’inadéquation entre les efforts consentis à la demande de l’Etat en termes de regroupement des écoles et le projet pédagogique qui l’accompagne par l’éducation nationale ! Aussi, nous confirmons notre mécontentement mais également sur les écarts entre les éléments communiqués à la presse par l’académie en termes de moyens sur le département du LOT et la réalité vécue sur le terrain ! Lorsque l’inspection d’académie annonce une amélioration de la qualité pédagogique, « moins de 21 enfants par classes dans le primaire », notre école ne bénéficie d’aucune de ces annonces ! Le SIVOS, les représentants des parents d’élèves ont porté cette problématique auprès des inspecteurs de l’éducation nationale sans être entendu ! La nouvelle école du regroupement pédagogique sera un bel outil sur notre territoire rural et nous espérons tous que les moyens pédagogiques seront revus à la rentrée afin que nos enfants accèdent à un enseignement de qualité ! »

Photo DR

Récemment Publié

»

Touzac : Le festival La Source Bleue revient pour une 3ème édition « nécessaire et percutante »

Il se déroule du 25 au 27 juillet 2024. L’édition 2024 du ...

»

Cézac : Une soirée au théâtre ce vendredi 

Rendez-vous à 21 h au Foyer Rural.  L’Association de ...

»

Lamagdelaine en fête ces 26, 27, et 28 juillet 

Grand cru annoncé pour l’édition 2024.  Le comité des fêtes ...

»

Réhabilitation du gymnase de Gramat : Un projet ambitieux pour Cauvaldor

Il permettra de moderniser et agrandir les infrastructures sportives ...

»

Faire le tour du Lac Vert de Catus à pied est de nouveau possible

Deux passerelles en liaison entre la rive droite et la rive gauche ...

»

Programme d’enfer pour la fête de Camburat 

Le comité des fêtes célèbre ses 60 ans ces 26, 27, et 28 juillet ...

»

47Ter à Ecaussystème : « C’est sur scène qu’on se sent le mieux »

Formé d’un chanteur, d’un bassiste et d’un guitariste, le ...

»

Cahors : Club Café ouvre ses portes ce jeudi avenue Maryse Bastié 

L’enseigne est située au centre commercial « Les Rives du Lot » ...

»

Parnac en mode Feria tout ce week-end ! 

Grosse ambiance annoncée.  Le message du comité des fêtes de ...

Menu Medialot