background img

Nouvel article

5556 Views

Le ministre de l’Economie reçu (très) fraîchement à Cahors 


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux. 

– Direction Limogne-en-Quercy pour commencer ce rendez-vous avec un tweet du groupe La Poste qui met en exergue, via un reportage vidéo, l’emploi du temps bien rempli de Ludivine Raynel : elle est « factrice le matin et agent du bureau de poste France Services l’après-midi où elle facilite les démarches des usagers vers les neuf opérateurs du réseau. Deux facettes d’un même sens du service ». Nous dirons même plus : une mise en valeur d’un attachement aux services publics dont les territoires comme le Lot ont tant besoin et auxquels les populations, et pas seulement rurales, sont si attachées… Bravo Madame Ludivine !

– On enchaîne avec ce post du site spécialisé « Textes, Blog &
RockNRoll » consacré au programme du prochain Cahors Blues Festival. « Avec plein d’artistes que nous avons chroniqués, certains à plusieurs reprises » notent nos confrères. C’est Jean-François Convert, par ailleurs collaborateur de France Télé (rubrique culture) qui dirige ce site. Il a ainsi en son temps interviewé Popa Chubby qui sera dans le Lot en juillet. L’artiste lui confiait en 2018 son aversion pour l’Amérique de Trump mais aussi : « J’adore venir en France ! C’est un pays magnifique, très diversifié, chaque région est différente. Je joue en France depuis 25 ans… C’est vraiment ma seconde maison ! J’ai déjà joué au Bataclan de nombreuses fois, avant la tragédie. Tout ceci parle vraiment de la résilience des gens. Ils reviennent et rien ne les maintiendra à terre. C’est vraiment l’esprit de la France, tu sais. La France a donné la démocratie aux Américains. Vous nous avez enseigné ce que la société devrait être, et nous oublions ça très souvent. Par exemple, avec cet enf… de George W. Bush, ce qui a caractérisé les Etats-Unis, c’est qu’ils se choisissent un ennemi, et qu’ils se focalisent dessus. Je me souviens à l’époque quand je disais que je partais en tournée en France, certains me disaient : « mais qu’est-ce que tu vas faire en France ? ». Quels idiots ! »

– Dans un tout autre domaine, ce focus du magazine économique Touléco sur « Le parc d’activité Cahors Sud (qui) se rêve en pôle aéronautique » « La crise du Covid-19, qui a mis à terre la filière aéronautique, n’a pas douché les espoirs du syndicat mixte ouvert de Cahors Sud (Smocs). Il y a trois ans, quasi une éternité au regard de l’actualité sanitaire, ce syndicat gestionnaire du parc d’activités Cahors Sud, implanté sur 300 hectares à la sortie 58 de l’autoroute A20, a décidé d’aménager et de viabiliser trois hectares de terrain en trois lots. Cette surface n’a pas été choisie au hasard : elle borde le parking avion, situé sur la piste de 1500 mètres de l’aérodrome de Cahors-Lalbenque, qui enregistre en moyenne entre 7000 et 8000 mouvements (aviation légère, d’affaires et de loisirs) par an. L’objectif de cette opération immobilière est clair : attirer la sous- traitance aéronautique et de nouveaux acteurs de l’aviation légère ou décarbonée, sur un site situé à mi-chemin entre deux zones aéronautiques – Toulouse et Figeac. » 

– On se quitte avec ce reportage publié dans L’Aurore, en date du 22 avril 1947. Un morceau d’anthologie qui narre les malheurs du ministre André Philip, ministre de l’Economie de janvier 1946 à octobre 1947. Il voulut à l’époque reconstruire et moderniser au pas de charge, instaurant au passage une baisse des prix de 10 % le jour de la Saint-Sylvestre 46… Mais au moment d’aller expliquer ses décisions en province, c’était plus compliqué. D’où sa mésaventure lotoise contée avec délice par nos confrères d’alors. Titre : « Indésirable à Cahors… comme ailleurs : Grève des convives au banquet Philip ». Texte : « La IVe République aura créé au moins une tradition : celle des déplacements dominicaux de ses ministres. Il ne se passe de semaine en effet où les plus piaffants poulains de l’écurie Ramadier ne se livrent à de gracieuses gambades pour l’esgaudissement des populations. Mais parfois, ils se cassent la nez – les poulains. C’est ce qui est arrivé dimanche à M. André Philip en « voyage d’étude » à Cahors. Parce que les voyages des ministres sont toujours « d’étude ». Bien sûr ! »

– « Premier banquet raté… On l’avait préparée dès longtemps, cette visite de M. Philip dans le Lot – et même fignolée. Quelques jours avant « le grand jour », le préfet avait tâté la Chambre de commerce :

– Eh bien, dit le préfet, nous allons organiser un grand banquet à Cahors en l’honneur du ministre, n’est-ce pas ?

– Si vous voulez… – Vous pourriez peut-être l’organiser vous-même… — Nib !

– Comment ? Vous refusez ?

– Non mais, vous ne vous figurez pas que nous, commerçants, allons offrir un banquet à un monsieur qui fait tout ce qu’il peut pour nous supprimer ! Textuel. » 

– « Second banquet raté… Le préfet s’adressa alors à la municipalité de Saint-Céré…

– Voulez-vous recevoir M. Philip ?

– Avé plaisir…

– Prévoyez 150 couverts ! On lança des invitations aux industriels, aux commerçants, aux artisans, aux petits patrons et aux fonctionnaires de la région : pour la modique somme de 300 francs ces heureux hommes étaient conviés à contempler le ministre mangeant dimanche soir, à Saint- Céré. Hélas ! DES 150 INVITATIONS LANCEES, 9 SEULEMENT FURENT REMPLIES ET RETOURNEES ! 9 x 300 = 2.700 francs. C’était maigre – même pour un ministre de… l’Economie nationale. En même temps, le Groupement Interprofessionnel des syndicats patronaux et artisanaux du Lot – qui avait refusé de participer au banquet – faisait diffuser l’affiche suivante : Commerçants, Industriels, Artisans / A l’occasion de la venue dans le Lot de M. A. Philip, ministre de l’Economie nationale, il est bon de rappeler les paroles prononcées par ce ministre le 20 mars dernier à Bordeaux : « La politique gouvernementale amènera progressivement la disparition des petites industries et commerçants au profit des grandes entreprises à outillage moderne et aux méthodes de travail rationnelles ; il y aura des victimes, mais on ne gagne pas une victoire sans pertes nombreuses. » L’ouverture des hostilités, en quelque sorte ! Tant et si bien que le banquet de Saint-Céré était décommandé in extremis. »

– « Et savez-vous comment la très officielle AFP explique le coup ? – Contrairement à ce qui avait été annoncé, énonce-t-elle gravement, M. André Philip, ministre de l’Economie nationale, ne s’est pas rendu à Saint-Céré, où il devait présider un banquet, le programme de sa visite dans le Lot étant trop chargé. Re-textuel ! Qu’importe : on ne pouvait tout de même pas décommander le ministre ! Qui avait préparé un si beau discours. M. Philip arriva dimanche matin : il but un vin d’honneur à la mairie, présida une commission du Plan, fut reçu par ses amis socialistes de Cahors, etc. Et, à 15 heures, il reçut à la préfecture le Groupement des patrons et artisans du Lot. M. Paul Garnal prit la parole au nom du groupement :

– Nous tenons à vous dire, Monsieur le ministre, que nous n’acceptons pas d’être expropriés de nos professions et placés hors de la nation et de la République. Et nous tenons aussi à dire que si vous êtes décidé à faire des omelettes, nous ne sommes pas disposés à vous en fournir les œufs.

Tête de M. Philip qui répondit mi-figue mi- raisin : – je prendrai les œufs un peu partout ! » 

– « Du dernier chaud, les commerçants de Cahors…

Pendant ce temps, le préfet continuait à s’occuper de son banquet. Parce que vous ne pensez pas qu’un ministre dîne au restaurant. Alors, il invita tout bêtement le ministre à la… préfecture, aux frais du conseil général. Et vlan. On avait prévu 200 couverts. On eut du mal à réunir une centaine de convives. Alors que d’habitude, ce serait plutôt le contraire… Et M. Philip put vanter à loisir les beautés du dirigisme. Mais son discours ne fut pas radiodiffusé. Na ! Ah il peut dire qu’il se souviendra de son voyage dans Lot, M. Philip... » 

Récemment Publié

»

Cahors Cyclisme – Section Trial : Retour sur la Coupe Grand Sud 2022

Elle est composée de 6 manches.  Cette année 2022, la section ...

»

Cahors : Nouveaux dispositifs de vidéo-protection et le retour « d’A l’assaut de l’île » 

Les délibérations étaient à l’ordre du jour du conseil ...

»

La première fête du Pâturage à Lugagnac

Riche programme ce samedi 28 mai.  L’Association Foncière ...

»

Elections législatives 2022 : Gérard Larcher aux côtés d’Aurélien Pradié 

Le président du sénat était en visite ce 25 mai dans le ...

»

Raphaelle Levet, le mariage dans l’objectif 

Elle est aussi spécialisée dans les baptêmes, les réunions de ...

»

Rocamadour – Cahors : L’Angélus Trail 2022, c’est ce samedi 28 mai 

On peut encore s’inscrire. Le départ de L’Angélus Trail sera ...

»

Huguette Tiegna s’engage aux côtés des secrétaires de mairie 

La députée a engagé une démarche auprès des ministres de la ...

»

L’école de rugby de Luzech à l’honneur au tournoi Olivier Taule

Les Rouge et Blanc ont conservé le bouclier.  Samedi 14 mai 2022, ...

»

Figeac : Première édition de Fi’Jazz ce week-end 

Le festival a lieu du 27 au 29 mai 2022. Durant trois jours, Figeac ...

Menu Medialot