background img

Nouvel article

797 Views

La résistance lotoise face aux dérives sectaires donnée en exemple 


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux. 

– Une fois n’est pas coutume, saluons un tweet très original en forme de carte de vœux signé du Gouffre de Padirac : « Nous espérons que vous viendrez bientôt vous évader à 103 mètres sous terre, pour vivre ensemble une incroyable aventure » lit-on, alors que défilent des images en noir et blanc, extraites d’un film des années 1960. L’occasion pour nous de souhaiter un millésime enfin moins contraignant aux professionnels lotois du tourisme ! Pour rappel, le Gouffre exploité par une société privée a lancé il y a quelques jours une campagne de recrutement de 130 emplois saisonniers !

– Pas de tourisme vert sans des actions concrètes pour la biodiversité. Ainsi, repéré sur Twitter grâce à Léo, cet article du site Positivr dédié à l’initiative de la Ligue de Protection des Oiseaux du Lot qui va installer des passerelles (ou « écuroducs ») sous forme de fils enduits d’huile de noix au-dessus de deux routes départementales. Les écureuils, surtout les plus jeunes, pourront ainsi passer d’un territoire à l’autre sans risquer d’être écrasés.

– Tout autre sujet. On apprend grâce à Cabrioles que « le réalisateur du film complotiste « Hold Up » menace de s’installer en groupe à côté de Lannion », dans les Côtes d’Armor. Alors, il donne ce conseil aux résidents de la localité bretonne : « En octobre dernier, la mobilisation des habitants a permis d’empêcher l’installation de la secte One Nation dans le Lot. Cela a permis de lancer une pétition, faire fermer la cagnotte en ligne, faire pression sur la Safer… jusqu’à la victoire ! » Dossier à suivre.

– On enchaîne sans transition avec quelques belles images hivernales (mais souvent ensoleillées) dans notre Quercy. Tels ce joli cliché posté par Wanda des bords du Lot à Cajarc, ou encore cette photo de la rivière signée Milday de Vinteuil, cette belle « maison « Clairière Belle Époque » avec terrasse qui domine librement la vallée » repérée par Sylvana in Lot, et enfin cette superbe vidéo de Cahors au soleil levant réalisée par NoPain NoTrain, qui se présente comme membre de la #TeamSNCF. 

– On signale par ailleurs que nos confrères de France Info ont de nouveau
mis en valeur l’expérience initiée à Cahors depuis trois ans : « Un labrador nommé Lol accompagne les personnes victimes de violence. Lol apaise, agit comme un anti-stress. Ce qui permet de libérer la parole. » On y lit ce témoignage de Mathilde, victime dans une « affaire de
mœurs »
: « Lol m’a mise en confiance. Il m’a déstressée, les angoisses sont parties. C’était plus simple pour parler et dire ce qu’on pense. » Pour le procureur Frédéric Almendros, le bilan est très positif : « Souvent on pense que le chien peut être un gadget, ce n’est pas du tout le cas. C’est un partenaire de l’institution judiciaire à part entière parce qu’il n’a pas le regard des humains. C’est une béquille psychologique vivante qui ne vous juge pas ». A ce jour, le labrador a « accompagné » 120 personnes. L’expérience est désormais déclinée dans d’autres juridictions, de Nevers à Bobigny en passant par Strasbourg et Orléans.

– Côté culture, à signaler la sortie en poche chez « J’ai Lu » de « Nature Humaine » le roman « made in Lot » de Serge Joncour (dont le compte Twitter est du reste toujours suspendu!) : un événement salué ici par le quotidien belge Le Soir. Par ailleurs, nous avons observé qu’une œuvre du peintre Félix Vallotton, « Rue à Rocamadour », titre traduit en anglais par « Rocamadour Ladscape », avait beaucoup circulé sur Twitter ces derniers jours, grâce notamment à Olga Tuleninova. Cette huile sur toile date de 1925, année même de la mort de l’artiste (1865-1925). De fait, quelque temps avant son décès, le peintre a réalisé des œuvres consacrées à la Dordogne (le département comme la vallée…) et à des paysages de Carennac et Souillac, notamment. Rattaché au post-impressionnisme, Vallotton est l’auteur de plus de 1700 tableaux. La toile consacrée à Rocamadour illustre parfaitement les qualités et caractéristiques de son œuvre : un cocktail de couleurs, de lumières, un art parfaitement maîtrisé mais enchanteur et invitant à la rêverie.

– Enfin, à destination des pèlerins mais aussi des randonneurs et amateurs d’histoire, cette info relevée dans le Journal du Gers : « Publiée aux éditions du Vieux Crayon, vient de paraître un troisième tome sur la mythique Via Podiensis, entre Cahors et Condom. Dans cette collection [qu’elles ont écrite et illustrée] deux Lotoises, Claudine Huaume-Baudin et Loriane Béhin, mère et fille, explorent le patrimoine des grandes étapes du GR 65 et leurs alentours. » Avec ce guide pas comme les autres de 400 pages, vous avez de quoi préparer vos longues sorties du printemps et de l’été à venir ! 

Récemment Publié

»

Pradines : «Dans la peau de Cyrano» à La Prade 

Spectacle familial à l’affiche le 5 février, à 20 h 30.  Dans ...

»

Le Vignon-en-Quercy : Une nouvelle cabane pour les enfants de l’accueil de loisirs

Chantier participatif.  Ce samedi 22 janvier, sous un beau soleil ...

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 25 janvier avec 3 décès supplémentaires à déplorer 

Le taux d’incidence est de 3015 pour 100 000 habitants.  Dans son ...

»

Département du Lot : Solidarité, investissement (avec la côte du Cluzel), transition énergétique, et Tour de France au menu du budget 2022

Il était soumis au vote ces 24 et 25 janvier. « Ce budget, qui ...

»

Bilan et perspectives pour le Rotary Club Cahors Divona

Le club service n’a pas chômé en 2021 et annonce la couleur en ...

»

Cahors-Figeac-Biars : Appel à la grève et à manifester ce jeudi 27 janvier 

3 rassemblements sont prévus.  La CGT 46, la FSU, FO, Sud ...

»

Lhospitalet : Randos avec Pique et Pousse en Quercy Blanc

Le programme des prochaines sorties.  L’association Pique et ...

»

Reprise des permanences de l’artothèque du Lot

Le détail dans l’article.  L’artothèque du Lot reprend ses ...

»

Lot : Les galettes solidaires, c’est jusqu’au 31 janvier 2022

Sur chaque galette vendue, le partenaire reverse 50 centimes ou 1 ...