background img

Nouvel article

2670 Views

La Banque Populaire Occitane, « une banque solide et mobilisée pour accompagner ses clients dans cette crise sans précédent »


La crise sanitaire était au coeur des débats de l’assemblée générale de ce 29 avril.

La Banque Populaire Occitane dont le maillage couvre huit départements, sept en Occitanie (Haute-Garonne, Aveyron, Lot, Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Garonne, Tarn, Gers) et  un en Nouvelle-Aquitaine avec le Lot-et-Garonne, a, tenu son assemblée générale ce mercredi en visioconférence, crise sanitaire oblige.  Une crise qui a été au centre des propos du directeur général, Alain Condaminas.

A l’image du Groupe BPCE, deuxième Groupe bancaire français qui finance 20 % de l’économie du pays, la Banque Populaire Occitane a mis en œuvre, dès l’annonce du confinement, des mesures exceptionnelles et de grande envergure, pour accompagner ses clients professionnels et entreprises. Elle a mobilisé près de 500 collaborateurs (un quart de ses équipes) pour organiser, dès le 19 mars dernier, le report de 6 mois de 26 351 échéances de crédit pour un montant de 207 millions d’euros (dont 19 348 de manière automatique). Elle a, par ailleurs, accompagné avec les experts comptables, le report des échéances fiscales de ses clients. Plus de 5 000 Prêts Garantis par l’Etat (P.G.E) étudiés par la Banque Populaire Occitane pour une enveloppe de 608 millions d’euros. Dès l’annonce du dispositif des P.G.E, ses équipes se sont mobilisées pour accorder depuis un mois, 3 800 prêts pour une enveloppe de 426 millions d’euros + 1 400 dossiers en cours d’instruction pour un montant de 182 millions d’euros (au 27 04 2020) parmi lesquels 5% dans le Lot. 62 % des demandes proviennent de trois départements de son territoire régional : la Haute-Garonne, le Tarn et le Lot & Garonne. La Banque estime que 20 % de ses clients pourraient avoir recours au PGE avant le 31 12 2020. Parmi les secteurs les plus représentés (qui cumulent 60 % des demandes), on retrouve les commerces touchés en premier lieu par les mesures de confinement annoncées le 16 mars (31 %), la construction (17,6 %) et le secteur de l’hébergement-restauration (11, 5 %). Cette performance témoigne de l’engagement sans précédent des conseillers Entreprises des 15 centres d’affaires, des collaborateurs de ses 206 agences (pour les TPE et entrepreneurs individuels) et ceux de réseaux spécialisés (startup, agriculture, banque privée) aux côtés des équipes des sites centraux dédiés à l’étude des dossiers. « Face à cette crise sanitaire inédite par son ampleur et sa gravité, qui aura des impacts profonds et durables sur notre économie, le modèle relationnel et décisionnel mis en œuvre par la banque, sa connaissance du tissu économique local ainsi que ses réseaux spécialisés déployés en proximité, ont facilité la mise en œuvre de solutions pour accompagner les entrepreneurs de son territoire. La mobilisation sans précédent de l’ensemble des acteurs est à souligner » a indiqué le directeur général.

« C’est considérable et ce n’est pas fini ». Alain Condaminas a fait part en évoquant ce sujet de sa lassitude concernant le procès qui est fait aux banquiers dans ce contexte de crise. « Je suis heureux d’entendre le ministre de l’économie dire que nous faisons le job. Car c’est la réalité. Au sujet des PGE, il faut savoir que nous sommes allés au-delà de ce que l’on ferait en temps normal. La banque est une des solutions à la crise.  Nous avons accordé des prêts sachant pertinemment que les capacités de remboursement à des sociétés  en dépit de leur rentabilité n’étaient pas au rendez-vous. C’est un avis personnel, mais l’Etat devra là aussi prendre des mesures quand il s’agira à l’avenir de rembourser ces prêts.  On aime bien salir le métier de banquier mais les prêts que nous avons refusé, une minorité, l’ont été au détriment d’entreprises qui étaient déjà au contentieux, aux prises avec une procédure judiciaire ou en grandes difficultés avant la crise. Parce qu’il s’agit de ne pas faire n’importe quoi (nous sommes aussi redevables des deniers publics)». 

Quant à la situation financière de la banque elle-même, il se veut rassurant : « Ce sera dur aussi. Nous allons souffrir comme le reste du territoire, nous aurons sans doute des impayés si des entreprises font faillite mais les banques françaises sont sans doute les plus solides au monde. »

> Les enjeux pour 2020

« Préparer la sortie du confinement et contribuer à relancer la machine économique est notre priorité. Les banques font partie de la solution. Sauver les entreprises, c’est sauver les emplois sur notre territoire, c’est l’essence même de notre métier de banquier de proximité. Un métier d’expertise qui prend tout son sens. Cette crise est un révélateur de la solidité et de la fragilité des hommes, des organisations et des entreprises. Je souhaite remercier chaleureusement tous les collaborateurs de la banque pour leur implication et leur mobilisation » a expliqué Alain Condaminas.

article

« Notre ambition de banque coopérative : accompagner, rassurer et participer activement à la définition d’un nouveau modèle de société privilégiant les circuits courts, dans nos modes de fonctionnement et de consommation. Je souhaite m’associer aux remerciements d’Alain Condaminas. Merci aux soignants en première ligne et tous les métiers qui ont contribué à la survie du pays, merci aux collaborateurs de la banque pour leur engagement. La force du collectif, le sens des responsabilités et la solidarité sont des valeurs coopératives qui prennent tout leur sens dans ces moments » a déclaré pour sa part Catherine Mallet, Présidente du Conseil d’Administration.

Récemment Publié

»

Saint-Pierre-Lafeuille : La municipalité présente ses voeux

Les élus ont rendu visite aux habitants. Protocole sanitaire ...

»

Solidarités : Les services du Département du Lot maillent le territoire

La liste des Maisons des solidarités départementales (MSD) dans ...

»

Lot – Justice : Une audience solennelle de rentrée sous le signe du Covid-19

Elle a eu lieu ce 21 janvier. Une salle du tribunal qui sonne creux ...

»

Prayssac : Les voeux de Fabienne Sigaud en vidéo

La première magistrate y évoque notamment les futurs projets de la ...

»

Les pompiers du Lot : Lifting complet pour 3 véhicules de secours

Il a été réalisé en interne. Les sapeurs-pompiers du Lot sont ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Le marché du jeudi, c’est de 16 h à 18 h

La municipalité s’est adaptée au couvre-feu. A ...

»

Aurélien Pradié, un député « marxiste » mais tendance « Groucho »

Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux ...

»

Castelnau-Montratier – Coronavirus : Le point sur la situation sanitaire dans les écoles

Retour à l’organisation habituelle. La municipalité de ...

»

Cahors : 300 personnes ont défilé « pour réformer la chasse »

Le rassemblement était également l’occasion de rendre hommage à ...