background img

Nouvel article

2222 Views

Jean-Marc Vayssouze-Faure : « Au rugby, le collectif prime » 


Spécial coupe du monde de rugby. Pour le maire de Cahors, les matchs sont synonymes de partage et d’émotion collective. Entretien express. 

Il avait choisi le rugby en option pour passer son bac mais reconnaît aussi pratiquer le football depuis toujours ou presque. Jean-Marc Vayssouze-Faure, maire de Cahors, a vécu le premier succès des Bleus lors du festival du « Lot en meule… bleue » (ça ne s’invente pas) et pense que la ville pourrait ambitionner de posséder un club au plus haut niveau du rugby amateur. 

> Medialot : avez-vous prévu d’assister à l’une des rencontres de ce mondial ? A défaut, avez-vous prévu d’aménager votre agenda pour suivre certains matches à la télévision ? 

Jean-Marc Vayssouze-Faure : le rugby, c’est le sport d’équipe par excellence. Pour moi, c’est un sport dont les matches se vivent et se regardent en collectif. J’ai ainsi eu le plaisir de vivre la première victoire de l’équipe de France lors de la diffusion organisée sur le site du festival Le Lot en meule bleue. C’était un moment unique ! Pour la suite de la compétition, je me rendrai dans les établissements cadurciens qui organiseront des soirées avec retransmission sur grand écran. Vous l’avez compris, chez moi les événements sportifs, c’est avant tout une histoire de partage et d’émotion collective ! 

> M. : avez-vous vous-même pratiqué le rugby ? A défaut, quel sport aimiez-vous pratiquer ou pratiquez-vous toujours ? 

J.-M.V-F. : je pratique le football depuis mon enfance. Que ce soit le terrain ou dans les tribunes, c’est une véritable passion. J’ai pratiqué le rugby au lycée, en terminale. C’est une option que j’avais choisie pour les épreuves du baccalauréat. 

> M. : on prête volontiers au rugby certaines vertus, certaines valeurs. Partagez- vous ce point de vue ? 

J.-M.V-F. : le rugby, c’est par excellence le sport où le collectif prime sur les individualités. D’autres valeurs de l’ovalie m’inspirent : le don de soi, la solidarité, la coopération, le respect de ses co-équipiers et de ses adversaires. Comme tous les sports, le rugby est un levier incroyable d’émancipation, de dépassement de soi et d’ouverture aux autres. Je ne peux qu’inviter les jeunes générations à se mettre au sport.

> M. : pensez-vous que le Lot pourra, à terme, compter un club parmi l’élite professionnelle ? 

J.-M.V-F. : le virage du professionnalisme en 1995 n’a pas pu être pris sur nos terres lotoises, aucun club n’étant malheureusement parvenu à se hisser à ce niveau de la hiérarchie du rugby. Même des clubs historiques du rugby français ont bien des difficultés à rester proches du plus haut niveau. Si notre département mérite un club phare dans cette discipline, je pense qu’il nous revient plutôt de viser le plus haut niveau du rugby amateur. Ce serait déjà l’occasion de tutoyer d’autres clubs légendaires, un haut niveau de pratique et des rendez-vous sportifs exaltants pour notre département. Nos écoles de rugby offrent par ailleurs de très beaux talents au rugby professionnel. C’est notamment le cas d’Émilien Gailleton, récemment sélectionné en équipe de France et meilleur marqueur d’essai avec Pau la saison dernière, ou de Mathis Ferté, qui fait la fierté de notre territoire à Brive en Pro D2. Je pense à tous les autres qui contribuent au rayonnement de notre terre de rugby. 

> M. : à ce propos, pensez-vous que ce sport a pu et su, contrairement à d’autres, éviter certains travers du professionnalisme et du sport business ? 

J.-M.V-F. :  j’ai un profond respect pour la pratique amateur, tant pour les valeurs qui entourent cette pratique, que pour les bénévoles qui font vivre les clubs. Je pense que le rugby, surtout grâce à ses supportrices et ses supporteurs, parvient à rester proche de ces valeurs, même s’il y a eu un tournant en 1995. Je crois malgré tout que le sens du collectif demeure essentiel : c’est ce qui fait l’authenticité de ce sport qui a peut-être moins tendance à faire émerger des individualités que dans le football. Les passions y sont davantage canalisées, qu’il s’agisse de la cohabitation entre supporteurs ou du rapport aux arbitres.

> M. : quelques mots en guise de conclusion ? 

J.-M.V-F. :  le match face aux All Blacks nous a fait vibrer. J’espère de tout cœur que l’équipe de France, menée par Antoine Dupont, saura franchir les étapes une à une. Faisons pack jusqu’au bout : toutes et tous derrière les Bleus !  

Recueilli par Ph. M. 

Récemment Publié

»

Le Parc fait son « 20 h Evasion »

Joli coup de projecteur.  Le Parc a eu le plaisir d’accompagner ...

»

Cahors Rugby : Jean-Rémy Pezet nous a quittés 

Une disparition qui affecte tous les membres du club.  Cahors Rugby ...

»

Cambes : Le Mouton Givré, l’incroyable dynamique du 1er sac isotherme 100 % naturel 

Belle histoire.  Avec ses élégants sacs isothermes fabriqués ...

»

Labastide-Marnhac : Succès pour le déjeuner des aînés

La convivialité était de mise.  Le Club de l’amitié de ...

»

Rugby à 7 : Sevens Of Lot a brillé au Spring Sevens Festival ! 

Belle édition 2024 pour les Lotois.  Lors du Spring Sevens ...

»

Shizendo Karaté : Owen et Natan sur le podium national

Médailles pour les jeunes champions.  Samedi 8 et dimanche 9 juin ...

»

Fin de saison pour Subquercy Hockey

L’équipe se tourne dès à présent sur le tournoi du ...

»

Rugby : Les M14 de Luzech sur le pont ce dimanche à Cahors 

Ils vont participer à la journée finale Groupama.  Ce dimanche ...

»

Castelnau-Montratier :  Le Lot vu autrement… par des peintres 

Vernissage ce 13 juin.  Scène très bucolique, samedi 8 juin, sur ...

Menu Medialot