background img

Nouvel article

1212 Views

Images de pionnières et récit d’une néo-Lotoise


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

– En cette période assez tendue, en tout cas pour ce qui est de l’actualité sociale, l’INA ressort de ses archives des extraits d’un journal régional de mars 1968 (on est donc là avant les événements (sic) du mois de mai) consacré aux pionnières du rugby féminin à Cahors. Les images, revigorantes, sont en noir et blanc mais le ton est coloré et enjoué. De quoi saluer l’audace des intéressées qui sont aujourd’hui septuagénaires… On appréciera enfin le ton du confrère qui interviewe les jeunes femmes. Question subsidiaire : que sont-elles devenues ?

– On peut également sourire en consultant les quelques clichés en forme de fac-similés du livre d’or de la cathédrale de Cahors réalisés par un internaute et postés sur son compte Twitter. On lit par exemple ces lignes laissées par un catholique pratiquant qui avoue douter quelque peu de l’authenticité de la Sainte Coiffe : « La Sainte écriture et la présence réelle de Notre Seigneur suffisent à nourrir notre foi », conclut-il néanmoins. Un gamin en rajoute une couche : « Je crois un peu en Dieu… mais pas totalement ». Laissons les mots de la fin à Martin, du haut de ses 7 ans : « Elle est très bien cette église ».

article

Moins drôle et sans doute moins flatteur pour le Lot : le site d’info Reporterre a mis en ligne une « carte de France des grands projets inutiles ». Il précise qu’il s’agit « de projets constituants un désastre écologique, socio-économique et humain qui n’intègrent pas la participation effective de la population à la prise de décision ». Deux projets sont localisés dans le département : le méthanisateur de Gramat et le village de marques (ou cité du luxe) de Souillac. Le site Reporterre s’est basé sur les remontées des associations locales sans forcément donner la parole aux institutions ou citoyens favorables. Accessoirement, en marge de la carte, il a interrogé Julien Milanesi, maître de conférences en sciences économiques à l’université Toulouse 3. Ce dernier met en avant le rôle du web dans les mobilisations des « anti ». De la prise de conscience citoyenne et de l’info qui circule plus vite. Il conclut : « Il y a quelque chose de nouveau, clairement. Aujourd’hui, les promoteurs ne peuvent plus bétonner en paix. Ce n’était pas le cas il y a vingt ans ».

Assurément plus positive, l’image renvoyée par le portrait de Claire, publié par le site Paris Je Te Quitte. Elle a débarqué dans le Lot avec son mari et ses enfants et sa vie a radicalement changé. Extrait :
«
Aujourd’hui, j’adore aller à mon travail en vélo, cela prend dix minutes, ce qui est juste inimaginable à Paris. C’est un super confort. » Elle habite près de son travail, et se réveille tous les matins contente d’être ici : «J’ai un boulot qui me plaît, des amis en or, des enfants épanouis … que demander de plus ? » Arrivée à Cahors, Claire a complètement modifié son mode de vie : « J’ai changé ma façon de cuisiner. J’ai plus de temps alors j’achète local et bio chez mes petits producteurs. Je n’ai jamais acheté un plat préparé ici alors qu’à Paris je ne faisais que ça. » Elle s’est mise au sport : « J’ai découvert les Causses du Quercy et je me suis mise au trail, c’est un sport nature que j’adore ! Cela me permet de découvrir la nature ici. »

On conclut cette rubrique par un échange rigolo sur Twitter entre la Société des Etudes du Lot qui a posté une caricature d’époque de Gambetta surnommé avec insolence « le Gros Léon » pour annoncer les festivités prévues cette année dans « sa » ville (150e anniversaire de la proclamation de la République et 100e anniversaire du transfert de son cœur au Panthéon). Une certaine Madame Katastrof a répondu : « Le gros Léon à Cahors, je croyais que c’était pour Intervilles ! Où sont les vachettes ? ».

Visuel@DR

Récemment Publié

»

Obsèques de Jean-Jacques Raffy

Un hommage sera rendu ce mardi à 15 h, en direct, sur lot.fr  Les ...

»

Cahors : Les plats à emporter (ou livrés) « Au P’tit Bouchon » riment toujours avec plaisir

Cette semaine, on va encore se régaler. Le service plats à ...

»

Saint-Chamarand : Exposition «1 heure 1 kilomètre» de Catherine Dedieu-Lugat

Parcours artistique de confinement. Une exposition d’une dizaine ...

»

Feu de cheminée à Vidaillac

En 2019, les pompiers du Lot  sont intervenus à 175 reprises pour ...

»

Cauvaldor défend les petites villes de son territoire

Pour 9 communes, la Communauté de communes a déposé une ...

»

Grand Figeac : L’Office de tourisme renouvelé

Nouvelles têtes pour la structure. Depuis le 3 novembre dernier, ...

»

Bière au Malbec et clic & collect pour la brasserie les Acolytes

La micro brasserie, située à Fages, ne chôme pas. « La bière ...

»

Cahors-Saint-Pierre-la-Feuille (RD 820 et RD 261) : Réfection de la chaussée et modification de circulation

Les travaux sont programmés du 25 novembre au 18 décembre. Le ...

»

Lhospitalet : Une commune en plein essor

Tour d’horizon des projets. Aux dernières municipales à ...