background img

Nouvel article

516 Views

Huguette Tiegna cosignataire de la loi pour revaloriser les carrières des femmes dans l’agriculture


La députée du Lot est au coeur du dossier.

Huguette Tiegna, députée du Lot, est la deuxième cosignataire de la proposition de loi relative à la revalorisation des carrières des femmes dans l’agriculture, déposée à l’Assemblée nationale le 7 avril dernier, aux côtés de Jacqueline Dubois, députée de la Dordogne et Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne.

Pour rappel, le 18 juin 2020, la parlementaire lotoise avait voté en faveur de la revalorisation des pensions des futurs retraités agricoles, à hauteur de 85% du SMIC mensuel. Le ministre de l’agriculture s’est engagé à le mettre en application dès septembre 2021. Cette proposition de loi, déposée par André Chassaigne, avait tout d’abord été rejetée par les sénateurs et sénatrices, et finalement votée à l’unanimité par les députés (es) afin de renforcer les dispositifs de solidarités bénéficiant aux retraités agricoles. Néanmoins, ce texte de loi ne concerne que les pensions des chefs d’exploitation et ne prend pas en compte la revalorisation des pensions des conjoints-collaborateurs et aides familiaux, souvent des femmes.

« L’an passé, le vote de la revalorisation des pensions des retraités agricoles étaient historique tant le besoin s’en faisait sentir depuis des décennies sans que le moindre travail n’aboutisse. Toutefois, il est important de le compléter. Dès le début de mon mandat, j’ai été sensibilisée quant à la faible pension des femmes retraitées de l’agriculture. Dans le Lot, les collaborateurs d’exploitation et aides familiaux, souvent des femmes, touchent en moyenne 580 euros de pension/mois. C’est trop peu pour vivre dignement après une vie de labeur. Cette proposition de loi, déposée aux côtés de Jacqueline Dubois, députée de la Dordogne et de Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne, propose des solutions afin de remédier à ce statut précaire pour ces femmes dont le rôle est primordial pour le développement d’une agriculture locale » précise Huguette Tiegna.

La proposition de loi n°4063,, visible sur le site de l’assemblée nationale, est composée de 8 articles. L’article 1er propose la limitation, sur le modèle du statut d’aidant familial, du statut de conjoint collaborateur à cinq ans. L’article 2 propose que le montant du plafond limitant le versement de la pension majorée de référence ne puisse être inférieur à celui de l’ASPA tandis que l’article 3 invite à revaloriser par décrets les pensions des aides familiaux et des conjoints collaborateurs d’exploitation agricole selon des mécanismes appropriés aux régimes des assurés bénéficiaires.

« C’est un combat qui nous touche, un combat contre une véritable injustice dont on ne parlait pas assez. Mais les choses changent, la mobilisation se fait sentir. D’ailleurs, j’en ai régulièrement parlé avec des agricultrices du Lot, ce sont ces remontées de terrain qui permettent d’affiner le travail législatif. Ce texte de loi aborde la carrière des femmes agricultrices et aussi la pension de réversion. En effet, lorsque leur conjoint décède, le fait d’inclure la pension de réversion dans le calcul fait mécaniquement baisser leur pension à elle. Tous ces mécanismes doivent permettre au conjoint collaborateur aux carrières incomplètes de ne plus toucher une pension en dessous de l’Aspa » conclut la députée.

Photo @DR

Récemment Publié

»

Une nouvelle équipe pour le CIRFA du Lot

Les locaux sont situés rue de la Barre à Cahors et des permanences ...

»

Soirée occitane à Flottes : Atelier, concert et bal ce samedi 23 octobre

Les festivités débuteront à 18 h.  L’AMTPQuercy ...

»

Le préfet du Lot a inauguré le superbe parvis de la mairie d’Albas 

La cérémonie a eu lieu ce 20 octobre.  C’est sous un soleil ...

»

Cahors : Les pompiers du Lot ont formé aux gestes qui sauvent

10 personnes ont suivi la formation. Dans le cadre de la journée ...

»

Caniac-du-Causse : Projection du court-métrage réalisé par les jeunes du territoire

Elle aura lieu le vendredi 29 octobre, à 20 h, à la Grange du ...

»

Cahors : Les AESH ont crié leur colère

Un rassemblement a notamment eu lieu devant la mairie.  « On ...

»

Cahors : Clin d’oeil à Octobre rose à l’hôpital 

Un stand d’information avait été mis en place dans le hall de ...

»

Cahors : Vib’s (Bréal, Bonobo, Cache Cache) ouvre ses portes ce jeudi 21 octobre

L’enseigne qui regroupe les 3 univers est située zone de ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Le marché d’automne, c’est le 28 octobre

On va se régaler ! La fête de l’automne s’invite à ...