background img

Nouvel article

2798 Views

Friture sur la ligne au Rassemblement National 46


Emmanuel Crenne n’a pas mâché ses mots.

Le Rassemblement National 46 traverse une crise… Bruno Lervoire, délégué départemental du parti de Marine Le Pen, a préféré s’effacer et avec lui plusieurs binômes qui devaient se présenter aux élections départementales. La désignation d’Alexandre Loubet tête de liste du RN dans le Lot aux élections régionales 2021 en serait à l’origine. Emmanuel Crenne, ancien homme fort des lepenistes lotois, n’a pas mâché ses mots (lire ci-dessous) sur la situation actuelle.

Le candidat régional ne veut pas endosser le costume de fauteur de troubles : « Je ne connais pas Bruno Lervoire, ni Emmanuel Crenne. Je suis candidat aux élections régionales et je ne suis pas le nouveau délégué départemental. Je déplore ces accusations qui sont factuellement fausses. J’aurais préféré qu’il n’y ait pas de problème alors que nous n’avons jamais été aussi proches de la victoire. L’objectif est de rassembler. Il vaut mieux dénoncer le double langage d’Aurélien Pradié dont le parti vote à 94 % les délibérations de Madame Delga. »

> Emmanuel Crenne annonce « une fin de partie pour le RN 46 » : « Je suis particulièrement déçu de constater que le RN n’est présent aux élections  départementales que dans 4 cantons sur les 17 à pourvoir dans le département du Lot. Tout le travail d’ancrage local entrepris depuis 2014 avec succès a été détruit par des considérations politiciennes en parachutant de Paris un candidat dissident de DLF qui n’a même pas sa carte au RN et qui n’a aucune connaissance du terrain ni des équipes. En 2015 nous étions présents dans les 17 cantons avec des candidats locaux qui ont obtenu des scores historiques. Cette situation n’est pas spécifique à notre département et se répète partout en France. Le parti est aujourd’hui exsangue aussi bien sur le plan national que local. Le cœur de la présence locale a disparu, les militants sont démoralisés. J’étais parti en bon terme du RN et j’ai continué à soutenir financièrement le mouvement et mon ancienne équipe après mon départ. Malgré cela tout ce qui avait été construit dans le Lot a aujourd’hui disparu, comme la permanence que j’avais mise à disposition gratuitement. L’équipe locale est consternée et démoralisée. Cette situation ressemble à celle du parti Les Républicains qui est lui en phase terminale de désagrégation depuis plusieurs années. Quel gâchis ! Même si je suis parti sur un chemin politique différent, cela fait mal au cœur. Le Lot n’est pas le seul département concerné. Un grand nombre de fédérations sont en train d’exploser. L’Isère, les Landes, la Gironde, Les Deux-Sèvres, Le Territoire de Belfort, L’Hérault est en émoi, l’Aude est border line… C’est national.

Cela pose la question de savoir si Marine Le Pen est encore légitime pour ses cadres locaux. Mon successeur, Bruno Lervoire, aujourd’hui désavoué par la direction du parti, a fait un excellent travail et n’est pas responsable de cette situation catastrophique qui incombe à Marine Le Pen et son entourage parisien constitué d’incompétents notoires. A la tête d’un mouvement en pleine faillite idéologique et financière, on n’imagine pas comment Marine Le Pen peut gérer la France alors qu’elle préside au naufrage de son mouvement. Au moment où notre pays fait face à une crise existentielle historique, force est de constater que Marine le Pen n’est pas compétente et ne peut donc pas apporter de solutions. C’est pourquoi je soutiendrai la candidature d’Eric Zemmour s’il se présente aux prochaines élections présidentielles. »

> Emmanuel Crenne répond au tacle d’Aurélien Pradié : « Monsieur Aurélien Pradié, a récemment déclaré à la presse en me visant « Cette fois, ce n’est pas le moment de voter pour un candidat qui fera honte à notre département ». Voici quelqu’un de fort mal placé pour faire la leçon. Rappelons-nous en effet que Monsieur Pradié a été rappelé à l’ordre en 2017 par le président de l’assemblée nationale, pour son comportement particulièrement inacceptable en séance. Mais il y a beaucoup plus grave. Monsieur Pradié est en effet le Secrétaire Général des Républicains, un parti qui trompe depuis des années ses électeurs en acceptant, dans les assemblées élues, pratiquement tout ce que les socialistes et LREM demandent, notamment en ce qui concerne les aides aux migrants. Rappelons aussi que Monsieur Pradié a été félicité le jour de son élection par Edouard Philippe et qu’il a été nommé rapporteur d’un projet de loi par le gouvernement ! Actant l’absence de différence idéologique significative entre LREM et les Républicains, toute une aile du parti semble maintenant rallier LREM, scellant ainsi sa disparition faute d’espace politique. Monsieur Pradié, dirigeant d’un parti exsangue en pleine explosion céderait-il à la panique ? Son énervement ridicule et gratuit à mon égard, puisque je ne me représente pas aux prochaines élections, est sans doute un symptôme du grand spleen dans lequel il doit aujourd’hui se trouver. Le fait que Monsieur Pradié ait été le plus mal élu de sa liste aux dernières élections municipales de Labastide-Murat, sonne déjà comme le début d’une sanction. Trahira-t-il à nouveau ses électeurs en ralliant LREM, comme ses amis pour survivre politiquement ? Voilà la question que ses électeurs doivent légitimement se poser. En ce qui me concerne, je réserve pour l’instant ma décision concernant le choix des candidats que je soutiendrai aux élections régionales de juin prochain. Mais ce ne sera pas Monsieur Pradié. »

Photo d’illustration archives

Récemment Publié

»

Saint-Denis-lès-Martel : Il se met sur le toit avec 2,41 g/l d’alcool dans le sang

Accident spectaculaire.  Le 20 septembre dernier, à 2 h, à ...

»

Beau week-end philatélie à Pinsac

Le timbre était roi.  Ce sont plus de 250 personnes qui ont pu ...

»

Cahors : « Chez Dom » a rouvert ses portes pour Dominique

La pizzéria est toujours située 176, rue de la Barre.  « Je suis ...

»

Grand Figeac : « L’Astrolabe, du réel à l’imaginaire » 

Le projet se déroule jusqu’à la fin de ...

»

Saint-Laurent-les-Tours : Deux visites spéciales à l’atelier-musée Jean-Lurçat

Elles auront lieu le dimanche 3 octobre 2021, à 15 h et à 16 h 30 ...

»

Purple Campus Cahors a fait sa rentrée 

Nouvelle formation en apprentissage et projet de recherche clinique ...

»

La Cadurcienne repart de plus belle le 10 octobre 2021

Les inscriptions sont ouvertes pour la course/marche solidaire contre ...

»

Cahors-Figeac-Biars : Appel à manifester le 5 octobre 

« Tous unis pour nos droits » est le mot d’ordre de 7 ...

»

Castelnau-Montratier : Une randonnée sur les chemins des moulins

Elle est prévue le 3 octobre (inscription avant le 29 ...