background img

Nouvel article

3277 Views

Fréquentation touristique contrastée en Vallée de la Dordogne


Sébastien Mur, responsable du service accueil de l’office de tourisme Vallée de la Dordogne, dresse un premier bilan de la fréquentation touristique. Entretien.

Medialot : Quelles sont les premières tendances de la saison ?

Sébastien Mur : L’année 2015 ne sera vraisemblablement pas une grande cuvée. L’avant-saison s’est révélée correcte notamment avec le mois de mai grâce à une météo très favorable et la totalité des ponts. Mais juin, comme à son habitude, se révèle être le mois le plus « calme » de la saison. Quant à juillet, nous avons assisté à une arrivée très tardive des touristes ; aux alentours du 20 juillet. Comme à son habitude, la première quinzaine d’août est plébiscitée ; la 2ème quinzaine semble être correcte avec un déclin sur la dernière semaine ; préparation de rentrée des classes oblige.

© Lot Tourisme - P.Soissons
www.tourisme-lot.com

M. : Quels types de clientèle fréquentent la Vallée de la Dordogne ?

S.M. : La clientèle française est au rendez-vous avec près de 78%. Si les Britanniques et les Belges restent les principales clientèles, cette année la clientèle étrangère se fait plus discrète et nous permet de constater un net recul ; à noter par contre une présence beaucoup plus constante des Espagnols même en juillet.

M. : En termes de présence dans les infrastructures touristiques, qu’en est-il ? 

S.M. : Avec l’excellente météo depuis plusieurs semaines, les activités de loisirs et notamment le canoë ont été plébiscitées. Les sites de visite « au frais » ont également tiré leurs épingles du jeu : grottes, gouffres, châteaux… Les demandes de baignade ont explosé avec comme particularité cette année un ciblage sur les lieux gratuits comme les plages, lacs… Les bords de Dordogne ont été pris d’assaut ! De plus, bon nombre de clients profite plus de leurs hébergements notamment ceux avec piscine pour « éviter » la canicule. Les randos pédestres et cyclos sont toujours aussi demandées surtout cette saison pour des circuits plus courts et famille. Quant aux visites guidées, une fréquentation à la baisse s’est fait ressentir, hormis celles en nocturne ; l’effet canicule très vraisemblablement.

Crédit photo Cochise Ory_fete

M. : La programmation culturelle vous semble-t-elle booster la saison ? 

S.M. : L’été reste une saison festive et les animations sont une des demandes les plus importantes à l’accueil ou sur le site vallee-dordogne.com.  Les principales tendances : animations gratuites, marchés de producteurs, brocantes et vide-greniers… mais la qualité de nos festivals témoignent aussi d’une présence accrue de touristes sur les lieux de concerts. Le jazz à Souillac, le festival de Saint-Céré, Ecaussysteme et dernièrement le festival de musique sacrée de Rocamadour nous montrent  l’impact de telles programmations.

Assurance Axa Cahors Christophe Bertrand

M. : Il semblerait que la fréquentation des hébergements soit disparate ? Pourquoi ? 

S.M. : Les hébergements vivent une saison difficile et contrastée. Les hébergements à la nuitée ont vu une arrivée tardive de leur clientèle.  L’activité des villages de vacances paraît être satisfaisante alors que l’hôtellerie de plein air reste tributaire des activités et animations proposées ; ceci semble plus que jamais un facteur important dans le choix du client. Quant aux locations de vacances, il s’agit de l’activité la plus inégale ; la multiplicité des canaux de distribution, l’explosion de l’offre locative, l’apparition de nouveaux modes de consommation et le (grand) écart de qualité de prestation en sont les principaux facteurs.

M. : Comment pressentez-vous l’arrière saison ?

S.M. : Pour l’automne, la météo semble encore être l’élément central en mesure d’assurer une bonne fréquentation ; quelques évènements pourront également compléter cette arrière-saison notamment le 30ème anniversaire des Mongolfiades qui nous réserve de belles surprises avec la présence de la patrouille de France.

Récemment Publié

»

Sibelle, le dernier salon où l’on cause et où l’on pause, les Labarthe père et fils et l’eau du Lot 

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Lot : Le meilleur croissant au beurre et la meilleure baguette 2024 ont été dévoilés 

Coup de projecteur également pour la meilleure baguette tradition ...

»

Rugby : Luzech vise la passe de 3 contre le TEC 

L’USL veut enchaîner.  Quentin Rinié, co-entraîneur de ...

»

Une délégation de l’UDSP46 accueillie à l’assemblée nationale par Huguette Tiegna

Deux sujets importants ont été abordés avec la députée du ...

»

Lot : Les concours de la meilleure terrine de campagne et du meilleur pâté en croûte 2024 ont rendu leurs verdicts

Les recettes gourmandes ont enchanté les papilles du jury.  Ce ...

»

Rugby : GSF – Lacapelle-Marival, c’est ce dimanche 

Derby du Grand Figeac à 14 h et à 16 h.  Le Grand Figeac en ...

»

Collège de Latronquière : Chauffage local et verdissement de la cour au menu

L’inauguration de la chaufferie bois et de la végétalisation de ...

»

L’A400M et Collins Aerospace, une belle histoire qui se poursuit 

Visite croisée Industrie-Armée de l’Air sur le site de ...

»

Bertrand-Gabriel Vigouroux remporte le prix du Meilleur vigneron Malbec « Best Malbec winemaker 2024 » 

Performance majuscule.  Bertrand-Gabriel Vigouroux, vigneron ...

Menu Medialot