background img

Nouvel article

3840 Views

Frédéric Gineste : « Le désenclavement ferroviaire du Lot sur de bons rails »


Le vice-président du Département en charge des infrastructures de mobilité fait le point.

Frédéric Gineste, vice-président du Département du Lot, en charge des infrastructures de mobilité, fait le point sur les dossiers en cours et à venir. Entretien.

> Medialot : la mobilité est-elle au centre du projet du Département ?

Frédéric Gineste : pour les élus du Département, les questions de mobilité et leur déploiement constituent un enjeu majeur pour l’avenir de notre département et son désenclavement, tant pour répondre à des problématiques économiques, environnementales ou d’organisation territoriale. Que l’on parle de Voie verte, de mobilité douce, de voirie, de liaisons aériennes, de navigation ou de train, le Département est, et sera, dans une logique ambitieuse et innovante durant ce prochain mandat.

> M. : la future construction de la LGV Bordeaux – Toulouse devrait être bénéfique à l’ensemble du réseau ferroviaire régional ?

F.G. : tous les élus départementaux sont convaincus que demain l’accroissement de l’usage du train sera porté par cette construction. En ce qui concerne la ligne ferroviaire POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse), je suis convaincu qu’en participant au financement du Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) et la construction de la ligne TGV Bordeaux – Toulouse, nous permettrons simultanément l’amélioration de l’ensemble du réseau ferroviaire de toute l’Occitanie. Les élus du département vont ainsi accompagné cet engagement financier conséquent (GPSO) par une demande de modernisation de la ligne POLT en termes de gain de vitesse mais aussi en nombre de liaisons, de dessertes TER. Ainsi, il est essentiel d’augmenter la vitesse de Toulouse à Limoges.

> M. : Êtes-vous optimiste quant à l’avenir du rail ?

F.G. : selon moi, nous sommes sur une dynamique très encourageante et nous espérons que cette modernisation du sud de la ligne POLT soit inscrite à l’ordre du jour des instances délibératives sur le sujet. Cette très bonne nouvelle vient s’ajouter à l’arrivée sur la ligne POLT de 16 nouvelles rames en 2023 et aux 1,6 milliard d’euros de travaux déjà engagés par l’Etat pour la régénération de la ligne POLT.

Récemment Publié

»

Cahors : Le pont Valentré et la cathédrale Saint-Etienne en jaune pour le Téléthon

Joli symbole.  Dans le cadre des animations organisées au profit du ...

»

Rugby : Bonus offensif pour le COC

Les Castelnaudais ont fait plus que confirmer ! Ce 28 novembre, le ...

»

Gramat : Noël exceptionnel au Grand Couvent le 18 décembre !

Crèche provençale, marché des artisans, concert avec La ...

»

Noms de lieux, noms de pierre : Une veillée sur la toponymie à Puyjourdes

Elle aura lieu le 3 décembre, à 20 h 30.  Vendredi 3 décembre, ...

»

Le sénateur Jean-Claude Requier regrette le rejet prématuré du budget 2022 par une majorité du sénat

Le parlementaire ne mâche pas se mots.  Mardi 23 novembre, le ...

»

Figeac : Débat sur «  Les enjeux de la laïcité pour l’avenir de la République »  le 6 décembre

Il se déroulera à 18 h, salle Balène.  La laïcité, inscrite ...

»

Ça bouge bien au Taichi Chuan Pradines-Chansi !

AG et stage étaient au menu.  L’assemblée générale, occasion ...

»

Le Cahors Football Club remporte le derby face au PSVD’Olt

L’équipe 2 a également gagné. Ce samedi 27 novembre, le derby ...

»

Trains : Pour Jean-Noël Boisseleau, « la LGV Toulouse-Bordeaux  est complémentaire de la ligne POLT qui doit être modernisée, donc performante d’ici 2025  »

Entretien avec l’expert ferroviaire du Département et ...