background img

Nouvel article

2868 Views

Flaugnac : PasaPas 46, Institut de Médiation Animale


Visite d’une structure pas comme les autres.

Au coeur de la vallée de Lamolayrette, entre Flaugnac et Ganic, est implanté un Institut de Médiation Animale. Claudine Garrigues, à la tête de cet institut pas comme les autres nommé PasaPas 46, est zoothérapeute. Elle mène la visite de ce domaine en présentant les animaux qui l’accompagnent tous les jours : chiens, lapins, cochons d’inde, l’âne Bourriquet très curieux de tout, les chevaux Popy et Marquis… Au total une vingtaine d’animaux, une arche de Noé par laquelle des personnes souffrant de troubles comportementaux peuvent voir leur anxiété diminuer, et où la médiation animale permet aussi d’éveiller des sensations, de favoriser la communication, diminuer les troubles.

« Cela ne s’improvise pas. Il est important de connaître l’outil de la médiation, de la relation d’aide, avoir des connaissances en psychologies, appréhender les troubles des personnes pour interagir dans cette relation à trois de manière constructive et positive pour la personne accueillie. De continuer à s’informer, d’apprendre toujours et même en tant qu’éducateur » précise la maîtresse des lieux. 

article

L’IMA reçoit des personnes seules ou des groupes. Il est doté de deux salles spécialement aménagées et de grands espaces. Avant toute séance qui dure 1 heure et environ 20 mn par animaux, il est défini des objectifs en collaboration avec la famille, et les membres de l’équipe soignante. Il en résultera la mise en place de différents ateliers adaptés à chaque situation tout en respectant les capacités de chacun, mais également les envies, les craintes. Des évaluations sont réalisées régulièrement pour un meilleur suivi. Claudine Garrigues se déplace aussi à l’extérieur, dans le Lot, en Tarn-et-Garonne et Lot-et-Garonne  sur des lieux de vie (EHPAD, Mas, IME, foyers…). Elle s’adapte au mieux pour répondre à toutes les demandes.

Si la zoothérapie apporte un mieux être aux personnes, Claudine Garrigues n’oublie pas pour autant celui des animaux. Eux aussi sont réactifs, sont des êtres sensibles, elle est attentive à leur bien-être. Les animaux perçoivent les émotions( par ex : la peur ou la crainte , la tristesse…).« Le maximum de présence que je peux assurer avec les animaux est de 3 h dans la journée. Il y a tout le côté logistique que l’on ne voit pas : l’entretien, la gestion des plannings, les déplacements… » explique-t-elle. Son sérieux, sa qualité de travail, son expérience qui s’est consolidée depuis la création de l’IMA en 2012, les demandes qui ont afflué font qu’aujourd’hui elle vit entièrement de son métier passion. Il y a encore de belles histoires à vivre à PasaPas 46 !

> https://www.pasapas46.fr

Photo @M.-F. Plagès

Récemment Publié

»

Mercuès-Espère : Un sanglier sème la panique sur la D811

La police est intervenue. Ce samedi 16 janvier, aux alentours de ...

»

Le Lot à la télé, c’est ce samedi soir sur France 5

Coup de projecteur dans « Echappées Belles » à 20 h 50. Ce ...

»

Château de Mercuès – Château de Haute-Serre : Le festival Toques N’Truffes à emporter !

L’édition 2021 passe en Click & Collect. Contraints par ...

»

Lot – Coronavirus : Les centres de vaccination se déploient

La campagne de vaccination s’accélère.  La campagne de ...

»

Grand Cahors : Fermetures anticipées d’équipements liées au couvre-feu

Divonéo, médiathèque, centres sociaux… sont notamment ...

»

Sibelle court après le « temps long »

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Lot – Coronavirus : Les indicateurs de ce 15 janvier

L’ARS fait le point. Dans son bulletin récapitulatif n°135, ...

»

Saint-Céré : Des nouvelles du Théâtre de l’Usine

Le point sur les spectacles. L’équipe de ScènOgraph communique ...

»

Figeac : Signature de convention entre les pompiers du Lot et Chassint Peinture

Elle concerne Elodie Rossetto, sapeur-pompier volontaire. Les ...