background img

Nouvel article

3145 Views

Festival pour la fête de Prayssac


Elle aura lieu les 25, 26, et 27 août.

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

Le comité des fêtes de Prayssac a concocté un programme 2017 digne d’un festival pour la fête qui se déroulera les 25, 26 et 27 août.

300x38

> Le programme :

> Vendredi 25 août

Concerts place d’Istrie, gratuits

– le Trottoir d’en face

Après près de 300 concerts réalisés, des premières parties de la Rue Ketanou, des Ogres de Barback, de Sinsemillia, de Babylon Circus … on peut dire que le Trottoir d’en face regorge d’histoires croustillantes et de valeurs humaines qui nous donnent d’ores et déjà envie, plutôt que de regarder nos pieds, de relever la tête pour voir ce qu’il s’y passe et partager un moment joyeux. Un métissage musical entre Rock, Rumba, Chanson, Ballade, Reggae et autres cuivres dézingués. A croquer sans modération.

– Smokey Joe & The Kid

Sur scène, vêtus de tenues années 30, Smokey Joe & The Kid mêlent hip hop et électro avec le groove et les mélodies du Swing du début du XXème siècle. Solos de percussions joués au scratch, beats et mélodies interprétés à la MPC, tout est joué en live pour un résultat qui à chaque concert galvanise les foules. A Prayssac nous aurons l’occasion de découvrir leur nouvelle formule en « Live Band ». Ils seront accompagnés par deux cuivres et le MC Mystro, leur nouveau compagnon de route pour cette tournée.

– The Mitchi Bitchi Bar

The Mitchi Bitchi Bar propose une performance musicale et scénique rare, un bordel swing fiévreux orchestré par 9 personnages issus de la prohibition, qui nous invitent à remonter le temps dans l’Amérique des années 30. L’expérience est unique, avec un vrai bar planté sur scène dans un décor de cabaret, des envolées jazz frénétiques ponctuées d’histoires de comptoir racontées par le rocailleux Mitchi, et des pas de danse et sauts périlleux qui ne tarderont pas à faire trembler la scène… La séance est ouverte: one bourbon, one song!

– V° – 5°

Gagnant du tremplin l’an dernier, V° – 5° c’est quand 4 potes du fin fond des vignobles lotois, aux influences british, jazz, manouche et hard se rencontrent pour délivrer un rock foudroyant et mélodique teinté de Blues et de pop aux sonorités alternatives.

> Samedi 26 août

– Vide-greniers, toute la journée – autour de l’église – 2,5 euros le mètre

Réservation: 05 65 22 40 57

– Concours de pêche

de 8 h à 11 h, pour petits et grands, au Balagran

– Repas à partir de 19h, 15 euros (tomates, mozzarella ; jambon au foin avec pommes de terres sarladaises ; cabécou ; tartes aux fruits)

Réservation:  05 65 22 40 57

Dès 22h, concerts, place d’Istrie, gratuits

– L’Orchestre French Teuf

L’Orchestre French Teuf saura faire vibrer le public avec son large répertoire : du rock, de la pop, du dance floor, des musiques actuelles mais aussi du disco, du rock’n roll et des musiques des années 80 seront au programme…

– Don Pablito

Amoureux de musiques électronique et alternative, Don Pablito taquine les platines depuis 2003. Membre de L’évoluson, il milite pour qu’une culture libre et différente vive. Son set épicé oscille aujourd’hui entre breakbeat, hip hop, cumbia, électroswing, Tropical Bass et House électro . Son mix pétillant et savoureux est conçu pour vous mettre la banane !

article

> Dimanche 27 août

Concerts, place d’Istrie, gratuits

– Watusi

« Créer du mouvement, c’est la mission que se sont donnés ces cinq gars. Ils vont où bon leur semble pourvu que ça groove ! » C’est à Toulouse, non loin d’un bovidé africain aux cornes démesurées, que la fusion est née. Tout comme ce bœuf sacré aux origines mystérieuses, les influences du groupe Watusi le sont tout autant. Le groupe réunit un public de tous les âges, par son alliage entre les influences 70’ et groove moderne, arrangements fin et puissance de son. Une musique organique, de l’underground en pleine poussée, écoutez !

– Initial Data

Créé en 2014, Initial Data s’est constitué autour de trois musiciens aux inspirations très variées. Loïc, Pierre-Luc, et Yannick ont ainsi combiné leurs influences pour composer dans un univers Electro Rock Alternatif.

– Etienne Lanoïze

Au carrefour giratoire du rap et de la chanson, Etienne Lanoïze c’est des mots. Des mots en rafales, des mots de rêverie et de révolte, des mots engagés ou dégagés, qui, entre humour et lucidité, viennent chanter le Blues de notre époque.

– Sadaka

Boubé, musicien, chanteur, compositeur, a fondé le groupe, Sadaka, il puise son inspiration entre la France et le Niger. Comme disent les touaregs, la terre n’a pas de frontière, la liberté est un droit. Depuis déjà 15 ans sur les routes avec sa caravane, il joue dans de nombreuses formations et fait des rencontres de tous genres. Aujourd’hui avec cette nouvelle formation, du nom de Sadaka, il repart vers d’autres horizons, dans le style reggae africain.

ambulot-428x60

> Buvette sur place

Récemment Publié

»

Elections régionales 2021 : Les réactions après le 1er tour

Les têtes de liste ont notamment réagi. Le 1er tour des ...

»

Badminton : Regroupement gagnant à Cahors pour les jeunes

Il était réservé aux moins de 12 ans. 41 jeunes provenant des ...

»

Cahors : « Les inadéquats » en concert « Au P’tit Bouchon » ce lundi soir

Coup d’envoi à 18 h pour la fête de la musique. « Les ...

»

Arbres et compagnie à l’écomusée de Cuzals

Nombreuses animations au programme le 27 juin. Dans le cadre des ...

»

Elections départementales 2021 : Les résultats du premier tour avec notamment la victoire de Françoise Lapergue et Frédéric Decremps

Il faudra revoter sur la grande majorité des ...

»

Disparition inquiétante : Théophile Jalabert retrouvé sain et sauf

Un appel à témoins avait été lancé. L’appel à témoins ...

»

Le Tennis Club de Cahors au féminin !

16 joueuses étaient en lice. Ce week-end, les dames étaient à ...

»

Lot : Prudence sur les routes après les intempéries

Les gendarmes sont intervenus plus de 20 fois pour des incidents. La ...

»

Cahors-Lalbenque : Les aides soignantes du Service de Soins et d’Intervention à Domicile en colère

Elles ont manifesté le 15 juin dernier. « Nous sommes en colère, ...