background img

Nouvel article

1258 Views

Fédération lotoise du Parti Radical et Radical-Socialiste : Un changement de nom, des instances renouvelées, un appel à l’action et à l’éthique


Raphaël Daubet, maire de Martel, est reconduit à la présidence.

Le Mouvement Radical, constitué par la réunification du Parti radical de gauche et du Parti radical valoisien en 2017 a changé ses statuts. Il reprend son nom historique : le « Parti Républicain, Radical et Radical-Socialiste », plus vieux parti de France. Raphaël Daubet, maire de Martel, est reconduit à la présidence de la fédération du Lot. Il est entouré de deux vice-présidents : Jean-Luc Laborie, maire de Cuzance, et Christophe Viersou. Marie-Claire Tassan est réélue trésorière et Guilhem Cledel, plus jeune maire du Lot, a été élu secrétaire général. Sur proposition de l’assemblée, Jean-Claude Requier a été élu président d’honneur, à l’unanimité. Le Parti radical s’inquiète pour la République, pour l’Europe, et de l’abstention qui risque de conduire le pays vers un naufrage dramatique. Il appelle depuis plusieurs mois à dépasser les clivages idéologiques pour soutenir le président de la République, candidat à sa réélection. Le débat s’est ensuite porté sur l’engagement local des élus, adhérents ou sympathisants. L’engagement a été pris de concentrer les efforts sur des actions concrètes pour le territoire. Une aide réelle doit être apportée à l’agriculture locale, aux entreprises, aux citoyens les plus fragiles. Il faut construire une ambition pour les jeunes lotois, à l’image de la préparation aux études de médecine inaugurée au lycée de Saint-Céré par exemple. Renouer, enfin, avec une écologie de l’action et du bon sens, dans la lignée de Michel Crépeau, ancien maire radical de La Rochelle. Raphaël Daubet a rappelé que le radicalisme est d’abord un humanisme républicain pragmatique, qui s’accompagne obligatoirement d’une certaine éthique. Ainsi, les radicaux du Lot s’engagent à ce que l’intérêt du territoire prime toujours sur les intérêts politiques. Ils sont prêts à travailler avec les élus de tous bords, chaque fois que cela peut être utile au département ou à ses habitants.  Enfin, ils s’engagent à toujours faire prévaloir l’action et le dialogue sur les postures de communication. La discrétion et la sobriété dans la communication font partie de leur éthique politique. En ces temps inquiétants, c’est certainement le seul chemin pour réconcilier nos concitoyens avec la démocratie.

Photo DR

Récemment Publié

»

Cahors : Opération gratuite de marquage vélo et sensibilisation au vol ce mercredi 25 mai

Rendez-vous place Bessières de 9 h à 17 h.  Les animations ...

»

Rugby : Luzech en 16ème de finale du championnat de France contre Naves

Coup d’envoi ce dimanche 22 mai à 15 h sur le terrain de ...

»

Cahors – Le Montat : La fête des vins au lycée des Territoires, c’est ce dimanche 

On va se régaler.  18ème édition de la fête des vins du lycée ...

»

Cahors Cyclisme – Section Trial : Retour sur la 1ère manche de la Coupe de France 

Elle s’est déroulée à Saint-Gervais le Port (38). Pour la ...

»

Cahors : Le festival régional de théâtre est de retour du 25 au 28 mai

Edition 2022 exceptionnelle.  « Le festival régional de ...

»

Pradines : Les musiciens du lycée Clément Marot en concert ce lundi à La Prade

Coup d’envoi à 20 h 30.  Ce lundi 23 mai, à 20 h 30, salle de ...

»

Sibelle, les combats de coqs et le printemps des cimetières

Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et ...

»

Elections législatives 2022 : Et les candidats sur la ligne de départ sont…

La liste dans l’article.  La date de dépôt des candidatures ...

»

Lalbenque : Ressourcerie éphémère ce samedi

Nouvelle initiative du tiers-lieu.  Le tiers-lieu organise une ...

Menu Medialot