background img

Nouvel article

3741 Views

Emploi familial de la députée : La réponse de Dominique Orliac…


Elle est revenue sur le dossier.

300x38

Dans deux articles du 12 avril et du 17 mai, le Blog Politique de France 3 avait soulevé la question autour de la profession de pharmacien du fils de la députée, Dominique Orliac, et le cumul de cette qualité avec l’emploi d’assistant parlementaire. Dans un communiqué, la candidate PS/PRG aux élections législatives, est revenue sur le dossier : « Un journaliste a affirmé sur le blog de France 3 à deux reprises et sur le plateau de télévision de la même chaîne, que j’avais volontairement omis de préciser la profession de mon fils et qu’il aurait cumulé en 2013 un emploi de pharmacien et celui d’assistant parlementaire à temps plein. Autrement dit il m’a reproché d’avoir organisé un emploi fictif. Ces accusations sont fausses et la haute autorité sur la transparence m’a confirmé que mes déclarations étaient exactes. J’ai sollicité l’aide de mon fils en sa qualité d’étudiant en pharmacie pour m’aider dans mon travail parlementaire sur des sujets techniques et précis en relation avec ses compétences. Il a été notamment chargé de suivre de près l’évolution du projet de loi de financement de la sécurité sociale ainsi que les lois sur la santé et la politique du médicament. Je rappelle que j’ai été nommée rapporteur d’une proposition de résolution intitulée : « Science et progrès dans la République » et que j’étais également présidente du groupe de travail sur les maladies rares. Sans compter mes très nombreuses interventions en séance ou en commission sur le sujet. Ces éléments justifient largement le recours à un spécialiste du domaine de la santé et du médicament.  Je précise que les salaires versés à mon fils pour ces contrats à durée déterminée et majoritairement à temps partiel, étaient largement inférieurs aux prétentions salariales d’un « vrai » spécialiste dans ce domaine. Les accusations de cumul d’emploi sont fausses mon fils n’a jamais travaillé pour moi sur les périodes où il a effectué des remplacements en pharmacie. Je considère que ces accusations sont diffamatoires et portent  largement atteinte à mon intégrité en tentant d’assimiler  cette « affaire » à des scandales ayant récemment défrayé la chronique. Je précise que j’ai transmis il y a plusieurs semaines ces éléments à monsieur Dubois qui n’a pas jugé bon de rectifier son erreur. J’envisage  d’engager une action en justice afin de rétablir la vérité. »

1ff9a5f8300f270ab327871e79b7a46e

> La rédaction de France 3 « confirme qu’elle n’a reçu aucun document ».

article

ambulot-428x60

Récemment Publié

»

Badminton : Regroupement gagnant à Cahors pour les jeunes

Il était réservé aux moins de 12 ans. 41 jeunes provenant des ...

»

Cahors : « Les inadéquats » en concert « Au P’tit Bouchon » ce lundi soir

Coup d’envoi à 18 h pour la fête de la musique. « Les ...

»

Arbres et compagnie à l’écomusée de Cuzals

Nombreuses animations au programme le 27 juin. Dans le cadre des ...

»

Elections départementales 2021 : Les résultats du premier tour avec notamment la victoire de Françoise Lapergue et Frédéric Decremps

Il faudra revoter sur la grande majorité des ...

»

Disparition inquiétante : Théophile Jalabert retrouvé sain et sauf

Un appel à témoins avait été lancé. L’appel à témoins ...

»

Le Tennis Club de Cahors au féminin !

16 joueuses étaient en lice. Ce week-end, les dames étaient à ...

»

Lot : Prudence sur les routes après les intempéries

Les gendarmes sont intervenus plus de 20 fois pour des incidents. La ...

»

Cahors-Lalbenque : Les aides soignantes du Service de Soins et d’Intervention à Domicile en colère

Elles ont manifesté le 15 juin dernier. « Nous sommes en colère, ...

»

En avant la musique avec le 1er festival Saint-Cirq, Causse & Vallée

Il se déroulera les 9, 10, et 11 juillet. L’association la ...