background img

Nouvel article

834 Views

Elections départementales 2021 : Frédéric Gineste et Jean-Marc Boyer de « Bouriane demain » sur le terrain


Entretien avec le candidat et son remplaçant.

Frédéric Gineste, candidat de la liste « la Bouriane demain » (aux côtés d’Edith Lagarde et sa remplaçante Carole Gerbeau) aux élections départementales sur le canton de Gourdon, et Jean-Marc Boyer, son remplaçant, conseiller municipal à Salviac et agriculteur, ont débuté leur campagne de terrain. Entretien.

> Medialot : pourquoi avez-vous accepté d’accompagner Frédéric Gineste et Edith Lagarde ?

Jean-Marc Boyer : j’obéis à la même logique que pour mon engagement municipal. Nous avons besoin de personnes motivées, engagées et sincères. Pour moi, au-delà des couleurs politiques j’ai juste voulu m’investir et soutenir ces acteurs de terrain, à l’écoute de la population et prêts à donner beaucoup pour leur canton et le département. Bien sûr que par rapport à mon métier qui est aussi ma passion, le thème qui me tient à cœur est l’agriculture. En tant qu’élu j’ai récemment suivi une formation proposée par l’ADEAR du Lot « soutenir et faciliter les activités agricoles sur mon territoire ». Cela m’a permis de mieux comprendre les enjeux et les difficultés de l’installation et de la transmission agricole !  Le département nous soutient déjà mais il est indispensable qu’il encourage la réalisation de projets rémunérateurs en favorisant les productions locales.  

> M. : Frédéric, le choix de Jean-Marc comme remplaçant a-t-il été une évidence ?

Frédéric Gineste : plusieurs choses ont joué ; d’abord l’homme, j’ai apprécié sa personnalité bien sûr mais aussi son caractère droit, travailleur et organisé. Malgré sa charge de travail, sa famille, je sais qu’il est en mesure de me suppléer avec force si nécessaire. Sa profession, ensuite. L’ADN du Lot, c’est l’agriculture. Nous sommes tous issus de ce milieu. Jean-Marc illustre parfaitement l’évolution de ce métier si beau mais si difficile. Son engagement enfin. Je sais combien comptent pour lui des valeurs aujourd’hui dévaluées comme la parole, la loyauté, la persévérance.

> M. : l’agriculture justement ?

F. G. : même si l’économie et l’agriculture relèvent de compétences régionales voire de l’Europe, le Conseil départemental reste l’acteur majeur du développement économique dans le Lot par l’addition des actions portées. En visant un maximum de produits locaux dans les restaurants collectifs comme les collèges voire les EHPAD, nous apporterons des débouchés à certaines exploitations. Le département doit proposer une logistique pour recueillir, stocker et livrer des produits locaux, de saison et labellisés. Par des aides spécifiques aux apiculteurs, à l’agroforesterie, aux ateliers de transformation collective, aux réserves en eau, au pastoralisme nous favoriserons aussi je l’espère la transition vers l’agriculture de demain.

 

Récemment Publié

»

Friture sur la ligne au Rassemblement National 46

Emmanuel Crenne n’a pas mâché ses mots. Le Rassemblement ...

»

Saint-Céré : Et si vous preniez rendez-vous en ligne pour votre prochain don de sang ?

La collecte se déroulera salle polyvalente de 15 h à 19 h. En ...

»

Réouverture des musées : Zadkine et Lurçat vous attendent

Coup d’envoi le 19 mai. Les musées du Département ...

»

Le patrimoine s’anime en Vallée du Lot

C’est parti pour les visites guidées. La saison va pouvoir ...

»

Continuez de soutenir la 16ème édition du festival de Rocamadour

La campagne de financement participatif est toujours en cours. La ...

»

Espaces naturels sensibles du Lot : Les animations gratuites reprennent leur envol

Deux rendez-vous sont programmés sur le thème des oiseaux. La ...

»

La Région Occitanie soutient les projets lotois

Quelques exemples dans l’article. Suite à la commission ...

»

Les Jeunes sapeurs-pompiers de Luzech en action

Reprise des activités. Après de longues semaines de cours en ...

»

Prayssac : Point de contact gendarmerie les vendredis matins

Il aura lieu dans les locaux de la mairie. Dans le cadre du ...