background img

Nouvel article

932 Views

Du SOS des communes étranglées financièrement au très envié fichier des adhérents LR 


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux. 

– C’est assurément une bonne nouvelle pour la ville chef-lieu, au moins sur le plan de la communication. « Après les pactes de Cahors, place aux pactes de confiance » a indiqué le ministre Gabriel Attal à nos confrères de La Gazette des Communes. Ainsi dénommés depuis un séminaire gouvernemental qui s’était tenu dans le Lot, les « pactes de Cahors » (ou contrats) « visaient à associer les collectivités à la maîtrise de la dépense publique », selon la terminologie administrative en vigueur. Bref, ils étaient perçus comme des outils instaurant une forme de rigueur voire d’austérité contrainte par l’opinion et nombre d’élus locaux… Ce changement de nom n’est pas une catastrophe pour notre ville préfecture. Quitte à mettre en avant une appellation locale, autant que ce soit l’AOC Cahors, non ?

– Pour autant, vu le montant des factures d’électricité qui attendent désormais les collectivités, la maîtrise des dépenses reste d’actualité. Mais est-ce bien nouveau ? Des élus évoquent un étranglement… Le 20 décembre 1937, on lisait ainsi dans le quotidien national Le Matin que les élus de Cahors lançaient un SOS : « La situation financière des petites villes. Le conseil municipal de Cahors demande des mesures d’urgence et a émis le vœu suivant. « Considérant qu’une réforme des finances locales avait été annoncée au Parlement lors du vote de la loi du 13 novembre 1936 et que cette réforme n’a pas été réalisée. Considérant, d’autre part, que les communes avaient été autorisées par la présidence du conseil, à la suite d’une demande du bureau de l’association des maires, à considérer leurs budgets de 1937 comme des budgets d’attente qu’elles n’étaient pas, par suite, tenues d’établir leurs prévisions en équilibre réel. Considérant que les dispositions prévues par les décrets du 30 juillet 1937 résident dans une majoration fictive des bases de l’impôt foncier et la contribution mobilière. Que la recette à attendre dudit décret est seulement de l’ordre de 80.000 francs pour Cahors. Considérant que, du chef, tant de la majoration des principaux fictifs que de l’accroissement des centimes départementaux, les propriétaires fonciers et les recevables de la contribution mobilière verront leurs impositions accrues de 16 à 22 % environ pour 1933. Considérant que la somme de 80.000 francs susvisée est insuffisante pour permettre au conseil municipal de parer aux dépenses nouvelles résultant de la hausse des prix, qu’il y aurait lieu de faire appel à de nouveaux impôts ; mais que ces impôts, s’ajoutant à ceux perçus au profit de l’Etat et du département pèseraient lourdement sur une partie de la population… Demande aux pouvoirs publics de prendre d’urgence des mesures de nature à sauvegarder la situation financière des petites villes. » 

– Puisque nous étions dans les archives, restons-y. Le 22 mars 1913, dans les colonnes du Matin, encore, étaient détaillés les CV des membres du ministère Barthou nouvellement constitué. On pouvait lire : « M. Anatole de Monzie est nommé sous-secrétaire d’État de la marine marchande. » Explications : « C’est un nouveau sous-secrétariat d’Etat qui est confié à M. Anatole de Monzie, le jeune député de Cahors. Avocat, M. de Monzie débuta dans la carrière politique comme directeur de cabinet au ministère de l’instruction publique et au ministère de la justice. Il appartient au Parlement depuis 1909. Il est intervenu à la tribune de la Chambre dans un grand nombre de débats relatifs surtout à des questions d’ordre économique. M. de Monzie n’est âgé que de trente-sept ans. » Ah, Cahors, son port de pêche, son port de commerce, ses grandes régates, ses plages et durant un temps, son « sous-secrétaire d’État de la marine marchande » !

– Autre sujet, même s’il s’agit encore et toujours d’énergie. Une pétition approchait les 500 signatures vendredi, protestant contre un projet de parc photovoltaïque sur Tour-de-Faure. Il est précisé que le CELC (Collectif Environnemental Lot Celé) qui s’oppose au projet s’émeut particulièrement que soit envisagé « l’abattage de 19 hectares d’arbres visant à créer un parc de grande ampleur (44 000 panneaux solaires). Il tient à préserver un espace naturel fragile appartenant à tous. » L’enquête public s’achevait également vendredi soir. Le dossier est désormais en préfecture. Affaire à suivre.

– On termine par quelques post politiques. Du côté des Républicains, voilà que le député lotois est pointé du doigt par ses concurrents dans la course à la présidence, rapporte le Journal Du Dimanche. Il aurait, de par ses fonctions de secrétaire général du parti, utilisé un fichier lui permettant d’envoyer un courrier à chaque adhérent. Un fichier auquel n’auraient pas accès ses challengers… Par ailleurs, mais à l’extrême-droite cette fois, d’aucuns lui reprochent d’avoir voté à la Région une subvention à l’ONG SOS Méditerranée, qui vient en aide aux migrants en perdition… A lire les commentaires, on imagine que ce n’est pas cet électorat que vise le député… Pas plus sans doute qu’il ne lorgne sur les amis d’Elsa Bougeard, (LFI-Nupes) qu’il avait battue au second tour en juin. Celle-ci a posté jeudi : « Dans le cortège aujourd’hui à Cahors, à l’appel des organisations syndicales. Les députés de la NUPES étaient dans les cortèges aux côtés des grévistes et manifestants. Où est notre député LR ? Pour les salaires et contre le report de l’âge de départ à la retraite, on continue : prochain rendez-vous le 16 octobre à Paris ! » Réponse partielle : jeudi, on ne sait pas où était Monsieur Pradié, mais mercredi il faisait campagne dans l’Oise et hier vendredi dans la Vienne. 

– Eliminé dès le premier tour en juin, le vice-président du Département Rémi Branco reste fidèle pour sa part à la ligne de la présidente de la région Occitanie… Il a posté cette semaine : « Depuis dimanche, énormément de retours positifs sur la journée de Bram autour de Carole Delga… Climat, travail, Europe… quand la gauche ne regarde pas son nombril, laisse de côté les divisions et polémiques inutiles, qu’elle réfléchit et travaille collectivement, elle avance! » Explication dans Le Point : « Carole Delga est de retour et elle entend le faire savoir. À l’occasion de sa rentrée politique, à Bram (Aude), ce dimanche, la présidente socialiste de la région Occitanie est parvenue à réunir près de 1 700 convives dans cette commune de 3 200 âmes. « 1 700, je le dis avec humilité et fierté, cela veut dire une mobilisation plus importante que la plupart des universités d’été de tous les partis nationaux », a d’ailleurs souligné l’élue socialiste. À titre de comparaison, l’université du PS, organisée fin août à Blois, n’avait réuni que 500 militants. Au menu du premier chapitre de ces « rencontres de la gauche » organisées par « L’Occitanie en commun », sa majorité régionale : ateliers de réflexion sur l’éducation, le climat, le travail, l’Europe et la citoyenneté… » Cela étant, reste à convaincre encore à gauche même. Comme le remarque cet internaute, Carl, en réponse au tweet enthousiaste de Monsieur Branco : « On attend que cette gauche se positionne par rapport à Macron plutôt que par rapport à la NUPES. » 

Récemment Publié

»

Cahors : 30 000 euros récoltés par La Cadurcienne 2022 au profit de la Ligue contre le cancer 46

Record solidaire ! Ce 30 novembre 2022, la traditionnelle remise du ...

»

Rassemblement Rugby Quercy Féminin : L’apprentissage se poursuit 

Les séniores ont joué le week-end dernier contre Rodez.  Les ...

»

Les infirmières et infirmiers libéraux du cabinet « Espère – Mercuès » « en grève » ce week-end

Ils s’associent au mouvement de grève national et ne prendront ...

»

Pierre Bonte et Jean-Pierre Alaux, parrains du marché aux truffes de Lalbenque

Ils seront présents sur site le 27 décembre. Dans le privé, ils ...

»

Villesèque : Une maison en proie aux flammes 

Intervention des pompiers du Lot.  Les sapeurs-pompiers du Lot ont ...

»

Lot – Téléthon 2022 : Toutes les animations des 2, 3 et 4 décembre !

Programme exceptionnel.  Programme exceptionnel pour le Téléthon ...

»

Ligne POLT – LGV : La mise au point de Carole Delga

La présidente de la Région Occitanie est revenue sur les dossiers ...

»

Cahors-Gramat-Souillac : Soirée champagne dans les caves Atrium le 9 décembre

Dégustation à l’occasion des fêtes de 19 h à 21 h.  Le ...

»

Luzech – Rugby : Le loto de l’USL, c’est ce dimanche 

Coup d’envoi à 14 h salle de la Grave. Ce dimanche 4 décembre, ...

Menu Medialot