background img

Nouvel article

1598 Views

Dominique Orliac défend le foie gras


Elle a participé à un débat sur LCI.

article

Mercredi 20 janvier, dans l’émission C’est l’Actu ! de Valérie Expert sur LCI, Dominique Orliac, députée du Lot, était au côté du chef cuisinier Arnaud Daguin pour défendre le foie gras et le gavage, face à la députée du Val-de Marne, Laurence Abeille (qui a déposé une loi interdisant le gavage) et le porte-parole de la fondation Brigitte Bardot, Christophe Marie. « Vous ajoutez la crise à la crise. Votre proposition de loi est intégriste » a notamment lancé Dominique Orliac avant de revenir sur le sujet hors caméra : « Elle a déposé une proposition de loi interdisant le gavage des canards et des oies. Elle a donné une conférence de presse à l’assemblée avec Pamela Anderson et la fondation Brigitte Bardot. C’est de la politique spectacle. Cette proposition de loi est médiatique. Elle ne sera pas débattue. Il faut que son groupe soit d’accord et 8 de ses collègues sont contre…Elle nous a accusés de jouer le jeu des lobbies alors qu’elle est au côté de la fondation Bardot, c’est l’hôpital qui se fout de la charité. J’ai défendu la gastronomie, l’économie du Sud-Ouest et du département du Lot. Elle ajoute la crise à la crise. Par rapport à l’épidémie de grippe aviaire, il est question aujourd’hui de compensations financières pour les producteurs, les entreprises. Il est prévu 6 mois de vide sanitaire mais rien n’est figé. Le ministre doit rencontrer la filière. Il est important qu’il y ait une compensation financière notamment pour les petites entreprises comme celles du Lot, compensation correcte et rapide. »

300x38

> Adoption à l’unanimité de la proposition de loi relative à l’ancrage territorial de l’alimentation. Le 14 janvier dernier, la proposition de loi relative à l’ancrage territorial de l’alimentation a été adoptée à l’unanimité en première lecture à l’Assemblée Nationale. Pour rappel, cette proposition de loi prévoit notamment qu’à compter du 1er janvier 2020, la composition des repas servis dans les restaurants collectifs publics devra inclure 40% de produits relevant de l’alimentation durable, à savoir des produits mentionnant la qualité et l’origine, issus de circuits courts, ou répondant à des critères de développement durable, notamment la saisonnalité, dont 20% seront issus de l’agriculture biologique. La députée Dominique Orliac se réjouit du consensus des députés autour de ce texte et tient à rappeler la nécessité pour les parlementaires de s’accorder face à de telles propositions. En effet, comme elle l’a souligné : « La mise en place de tels objectifs chiffrés répondent à des enjeux sociaux, économiques mais également environnementaux majeurs. Favoriser une alimentation durable et locale permet un accès plus équitable à une bonne alimentation mais privilégie également les circuits courts ce qui assure ainsi une activité économique locale et diminue les émissions causées par les transports d’alimentation. Pour ces raisons, je suis favorable à cette proposition de loi et je la soutiendrai lors de son examen à l’assemblée nationale. » Elle rejoint cependant les autres députés de son groupe à l’assemblée nationale qui regrette que le texte n’impose aucune norme contraignante quant à la proximité géographique des produits biologiques puisque la rédaction actuelle  n’interdit pas que ces produits bio viennent d’autres pays ou d’autres continents.

Récemment Publié

»

Cahors : Hommage à Samuel Paty, voiture électrique achetée, parc Tassart réaménagé, et cirque interdit (avec animaux sauvages) au conseil municipal

25 délibérations étaient à l’ordre du jour.  En préambule ...

»

Sur le causse de Gramat, la qualité des eaux souterraines sous surveillance

Des prélèvements ont été réalisés depuis le 1er octobre. Les ...

»

L’église de Saint-Laurent-les-Tours rouvre ses portes

Une messe sera célébrée ce samedi 31 octobre, à 15 ...

»

Cahors : Le salon des collectionneurs 2020 n’aura pas lieu

La prudence est de mise.  L’Association des Collectionneurs ...

»

Cahors – Sécheresse : L’état de catastrophe naturelle reconnu

Les personnes sinistrées disposent de quelques jours pour faire la ...

»

Causse de Labastide-Murat : « Cœur d’Ouvrage » devient relais d’information pour l’Office de tourisme

Coup d’envoi le 1er novembre. A partir du 1er novembre, le ...

»

Prayssac : Un trafic de stupéfiants démantelé

11 personnes sont impliquées. Au début de l’année 2018, les ...

»

Cahors Cyclisme : Stage de perfectionnement pour la section Trial 

Une douzaine de jeunes trialistes y participe. Durant 3 jours les ...

»

Lot – Coronavirus : Le point sur la situation ce 27 octobre

Le taux d’incidence a dépassé les 150. Dans son bulletin ...