background img

Nouvel article

1221 Views

Des centrales solaires de la discorde aux succès des livres de poche et de l’OM 


Chaque samedi, l’actualité lotoise vue par Philippe Mellet et surtout par ses chats. 

Lundi._ Réuni pour adopter son budget, le Conseil départemental vote une enveloppe d’un million d’euros pour aider les particuliers propriétaires qui veulent installer des panneaux photovoltaïques pour de l’autoconsommation ou un chauffe-eau solaire. Avec ma protégée, nous saluons cet engagement baptisé « Lot solaire », et nous sortons aussitôt nos calculettes… Le toit de notre maison, sur les hauteurs du vieux village, est-il bien exposé ? Si oui, quelle surface peut-elle être consacrée à des panneaux ? Et pour quel coût, même avec le coup de pouce du Département ? Reste que les débats des élus ont également porté sur les centrales. Et une motion a été adoptée pour s’opposer au projet de TotalEnergies d’un parc de 19 hectares de panneaux photovoltaïques à Tour-de- Faure. Le président Serge Rigal y est allé de punchline : « Le Lot n’est pas le terrain de jeu d’investisseurs qui se découvrent une conscience écologique lorsqu’il s’agit de faire des profits et du greenwashing de leurs activités. Encore une fois, les « marchands de soleil » n’ont rien à faire au cœur de nos paysages protégés, alors même qu’il existe tant de surfaces déjà artificialisées et dégradées qui pourraient accueillir des projets de centrales photovoltaïques. » Sibelle apprécie le jeu de mots et l’allusion aux « marchands de sommeil ». Mais elle note qu’une douzaine de conseillers PS ou écolos n’ont pas voté ladite motion. « Nous avons pris le temps de travailler le dossier dans le détail et d’échanger avec les élus locaux : ce projet a évolué pour prendre en compte la biodiversité, la surface initiale a été divisée par trois, le maintien et développement de l’agriculture sont garantis sur la zone concernée avec l’éco pâturage, le maintien des prairies, les espaces pare-feu » a argué notamment Gaëligue Jos. Qu’en aurait pensé André Breton, qui jeta l’ancre à Saint-Cirq, de l’autre côté de la rivière ? Certains le surnommaient
« Roi Soleil », comme le photographe Henri Cartier-Bresson qui réunit plusieurs portraits de Breton sous ce titre dans une série réalisée en 1961. On y voit le poète chapeau de paille sur la tête marcher le long du Célé ou du Lot, à la quête de pierres ou d’agates magnifiques… Cette centrale l’aurait-elle dissuadé de ne plus se désirer ailleurs ? Sibelle me coupe dans mes divagations : « Bah, c’est comme le train. Tout le monde est pour, du moment que la ligne ne passe pas au bout de son jardin… » 

Mardi._ Nouvelles manifs contre la réforme des retraites. Nouveaux comptages. Dans le Lot, les estimations varient entre préfecture et organisateurs, mais les différences sont sans commune mesure avec ce que l’on observe à Marseille, Toulouse ou Paris. Jamais en panne d’idées baroques, ma protégée féline propose ses services pour les prochains rendez-vous. « Je prendrai un peu de hauteur. Et je promets d’être neutre. J’ai trouvé l’endroit parfait à Cahors pour compter le nombre exact de manifestants… » Elle finit par me confier qu’elle irait se poster sur le balcon naturel sur la ville qu’est le Mont Saint-Cyr. On revient à Breton : avec Sibelle, sachez qu’il reste de vrais surréalistes dans le Lot ! 

Mercredi._ Soir de fièvre à Marseille qui élimine Paris, le rival de toujours, et obtient son ticket pour les quarts de finale de la coupe au terme d’un match de haute volée. On peut être indifférent au football, mais pour avoir assisté déjà une grand-messe du ballon rond au stade Vélodrome, je vous assure que quand les milliers de « fans », derrière les buts, commencent à chanter, c’est quelque chose. L’essentiel est de ne pas dépasser les bornes. Ni à Marseille ni ailleurs. Et ça, ce n’est pas gagné. J’adore le foot, j’aime le sport en général, mais on devrait commencer par faire attention à certains mots. Même des confrères utilisent fréquemment le terme « peuple » dans leurs articles. « Un succès qui a ému le peuple marseillais », « Un énième revers qui a attisé la colère du peuple vert à Saint-Etienne ». A l’échelle des ville, des régions, des pays, le foot n’est pas la guerre. Je suis supporter de l’OM mais j’habite dans le Lot. Sibelle est pensive. « Tu ne peux pas empêcher les gens de s’identifier à leur équipe… » Oui, mais. De là à ce que le sport soit un vecteur des réflexes et des excès identitaires et des nationalismes (quand il d’agit de compétitions internationales), cela me fait tiquer. 

Jeudi._ Le « livre de poche » fête ses 70 ans. Le leader du secteur a conservé cette appellation, mais il y désormais des dizaines d’éditeurs qui ont lancé aussi leur propre collection. On pense notamment à Folio, J’ai Lu ou encore 10-18. Une mention pour la collection « Poésie » de Gallimard dans ce même format. Mais revenons à ce mois de février 1953 quand le premier « Livre de Poche » est édité et diffusé. Le numéro 1 est « Koenigsmark » et il est signé de Pierre Benoit. Le romancier avait plus que des attaches dans le Lot. Il y séjourna fréquemment à l’invitation de son ami Anatole de Monzie. Pierre Benoit avait ses habitudes à l’hôtel du Touring, à Saint-Céré. Il y écrivit beaucoup, notamment trois romans dédiés au Quercy. Elu en 1931 à l’Académie française, il est à l’honneur dans le Lot quelques semaines plus tard et un banquet lui est offert. Il y confie : « J’ai pu me promener un peu partout, en Chine, à la Martinique, à Tahiti ; il me semble que chacun de ces voyages n’a eu d’autre but que de fortifier les motifs que j’ai d’être attaché à ce pays, de désirer y enterrer définitivement le fameux bâton de pèlerin. Que d’abord je n’aie pas éprouvé quelque remords, c’est autre chose. Entre Dax, berceau des miens, Albi où je suis né, Paris dont je n’ai tout de même pas à me plaindre, j’ai pu me sentir un peu tiraillé. Puis, j’ai réfléchi et sans avoir de notions de trigonométrie particulièrement brillantes, je me suis aperçu que Saint-Céré occupait à peu près le centre du triangle déterminé par ces trois villes. Ce jour- là, mes derniers scrupules ont été levés. » 

Vendredi._ Le thermomètre descend sous – 6 degrés ce matin. Sibelle qui a passé une partie de la nuit dehors est toute heureuse que je lui ouvre la porte. Elle mange quelques croquettes puis disparaît. J’ignore où elle est partie dormir et se réchauffer. Enfin, je devine quand même un peu. Il y a quelques jours déjà, elle m’avait fait le coup. Je l’ai cherchée partout. Et j’ai fini par la réveiller en entrant dans le sous-sol : elle s’était recroquevillée en boule et roupillait au pied de la chaudière. Logique, après tout. Mais elle ignore qu’après les gelées, le soleil (encore lui), est resplendissant. Et l’amplitude entre températures du matin et de l’après-midi flirte avec les 20 degrés. Nous accueillons ce week-end des amis venus de Champagne. Une fois les froidures évanouies, une fois le ciel bleu à son apogée, nous irons nous balader dans les vignes bordant le Lot. Ou sur les causses. Ou je ne sais dans quelle chênaie de Bouriane. Je sais déjà que je paraphraserai la citation de Maurice Faure : « Nous sommes pauvres mais nous sommes beaux… même si nous buvons du rouge qui ne pétille pas ». 

Visuel DR

Récemment Publié

»

Les U15 garçons du Stade Cadurcien Handball à une marche de la finale régionale ! 

Gros match ce samedi 25 mai, à 13 h 30, au complexe de ...

»

Volley-ball : Une belle médaille de bronze pour la sélection lotoise en coupe de France féminine UFOLEP

« Les Louves du Quercy » n’ont rien lâché.  Le week-end ...

»

Cahors : La Halle en fête le 1er juin pour « Les Rencontres à Table » 

Echanges avec les éleveurs et les bouchers, dégustation, et concert ...

»

Cahors : Ciné-rencontre « Resilient Man » ce jeudi au Grand Palais 

Séance ce 23 mai, à 18 h 30, en présence du réalisateur.  Dans ...

»

Purple Campus Cahors : Matinée portes ouvertes ce samedi et Job Dating le 30 mai 

2 évènements pour le pôle formation de la rue ...

»

Figeac : Répétition publique en plein air de l’orchestre de chambre Camérata ce vendredi

Elle se déroulera ce 24 mai place de la Raison. La temps ...

»

Saint-Céré : Une cérémonie du 8 mai empreinte d’émotion

Retour sur cette journée mémorielle.  Afin de fêter le ...

»

Du Quercy Blanc aux JO de Paris : L’incroyable défi de Laurent Martina au départ du « Marathon Pour Tous »

Il va participer aux 10 km.  Laurent Martina, conseiller municipal ...

»

Journée « saucisse musicale » ce 25 mai à Loupiac

Pétanque, repas et concert sont au menu.  L’association Minja ...

Menu Medialot