background img

Nouvel article

2047 Views

Département : malheur aux absents et des efforts pour les associations et le BTP


La séance du Conseil départemental s’est tenue ce jeudi 30 avril.

Le menu n’avait rien d’emballant (règlement intérieur, subventions aux associations…) et pourtant. Dans un premier temps, Serge Rigal, le président du Conseil département, a durci le règlement. Le credo est simple : malheur aux absents. Ainsi, un abattement de 10 % sur l’indemnité des élus sera désormais appliqué pour trois absences constatées au cours d’un trimestre. Cette nouvelle disposition vient s’ajouter à celle prise récemment par les élus, à l’unanimité, visant à réduire leurs indemnités de 10 %. « On est élu, on doit être présent. C’est l’engagement que l’on a pris » a-t-il indiqué. Deuxième point, le soutien aux associations est maintenu malgré la conjoncture, avec une enveloppe globale qui s’élève à 1,3 million d’euros.

60 % des marchés attribués aux locaux

Et enfin, Serge Rigal a rappelé « toute l’attention que porte le département à la commande publique » avec une redistribution de près de 20 millions d’euros pour les entreprises locales : « Les marchés publics sont très encadrés et nous devons être irréprochables mais en parallèle, nous devons rester attentifs aux contraintes des entreprises. C’est dans ce cadre que j’ai demandé à notre administration de proposer des cahiers des charges réalistes, où les services et prestations demandées soient simplement et clairement décrits. Je tiens également à ce que la chasse aux offres anormalement basses soit poursuivie. A défaut d’être détectée, ce type d’offre «  tue » la concurrence et, en plus, génère des coûts initialement cachés et réclamés après, souvent quand les prestations sont faites, c’est le cas de le dire, « au rabais ». Le département a signé à ce titre, en 2013, une charte avec trois organisations professionnelles lotoises : FBTP, CAPEB, Syndicat des architectes. C’est important de s’expliquer, de dialoguer avec les entreprises, les organisations professionnelles. Tout en s’inscrivant dans le respect du code des marchés, le département doit porter une attention permanente au tissu économique local. Comme meilleure preuve, en moyenne, chaque année, le secteur lotois du BTP bénéficie, entre 55 et 60 % des marchés attribués. » Le message est passé.

Récemment Publié

»

Cahors : La braderie de ÔCahors, c’est du 4 au 7 août

L’association des commerçants et des artisans organise une ...

»

Loubressac : Les pierres nous parlent en théâtre et en musique !

Visite artistique le 5 août, à 21 h. Le service patrimoine de ...

»

A Cahors, la tragédie oubliée de la famille Selz (1940-1944)

Les parents et leurs deux fils, originaires de Paris, ont vécu ...

»

Villesèque : Le musée Pierre Andrès ouvre ses portes le 1er août

20 machines sont notamment à (re)découvrir. Après une première ...

»

Pass sanitaire : L’UMIH 46 fait confiance au Conseil constitutionnel « pour supprimer l’obligation sur les terrasses et espaces extérieurs »

L’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie ...

»

Saint-Clair : Un homme interpellé après avoir violemment agressé un septuagénaire

L’auteur présumé des faits a été placé à garde à vue. Ce 30 ...

»

Lot – Coronavirus : Les chiffres de ce 30 juillet

Bilan de l’ARS. Dans son bulletin récapitulatif n°191 de ce 30 ...

»

Covid-19 : Les saisonniers de Rocamadour vaccinés

Centre de vaccination éphémère ce 30 juillet 2021. Au vu du nombre ...

»

Pinsac : Une randonneuse secourue par les pompiers du Lot

Le GRIMP est notamment intervenu. Les sapeurs-pompiers du Lot ont ...