background img

Nouvel article

751 Views

De la concurrence du côt aux charmes d’antan de l’ex-RN 20


Où il est question du #Lot et des #Lotois sur les réseaux sociaux.

Débutons ce rendez-vous par une mise en garde. La concurrence est en forme. Comme déjà signalé dans cette chronique, notre cher cépage « malbec » est dénommé « côt » en Touraine. Or, le site de référence Terre de Vins a sélectionné cette semaine comme « meilleure bouteille à moins de 10 euros » la cuvée 2018 de « L’InCôtRuptible » que produit « Alliance Loire, une structure qui a vu le jour en 2002 et regroupant 6 coopératives ». Pour les experts de Terre de Vins, « l’audace de produire un vin de mono-cépage côt sur les terroirs frais et argilo-sableux proches de Chinon confère à cette cuvée une très belle maturité ». Et de conseiller comme alliance pour déguster ce vin « une lotte rôtie avec du chorizo, des topinambours et du riz ou un magret de canard avec une purée de potimarrons ». Que l’on se rassure toutefois : nos Cahors et donc notre Malbec ont encore ravi nombre de papilles ces jours-ci au Salon de l’Agriculture. Non mais !

article

Dans un autre genre, Cahors, ce sont aussi des événements fédérateurs et des paysages magnifiques que l’on découvre grâce à des événements comme le Trail des Collines du Diable qui se disputait dimanche dernier. Via son compte Twitter et son site, « Meuf Anglais » (c’est son pseudo), une Britannique résidant à Bordeaux où elle est écrivaine raconte sa première expérience lotoise. C’est drôle, joliment écrit (en anglais, mais cela ne perd rien à la traduction automatique). On vous laisse découvrir mais en guise de mise en bouche, sachez que notre amie anglo-bordelaise a apprécié tout autant le tracé que la solidarité des participantes féminines, le vin local que la bière également locale offerte à l’arrivée, une sieste réparatrice dans l’herbe une fois la course achevée que le soleil déjà printanier…

On évoquait la semaine dernière la mode des sondages sur réseaux sociaux. Rebelote avec cette fois une question repérée sur ce fil Twitter : « Quel est votre pire souvenir d’enfance ? ». Parmi les réponses, une
intervenante évoque ses départs en vacances en R16 avec des trajets longs de 10 heures sur la RN20 entre Paris et Toulouse. « Mais quand on arrivait à Cahors, on savait que la fin de la torture approchait ! ». Ouf. Maintenant, il y a l’autoroute. Moins de folklore, moins de villages pittoresques, moins de bouchons. On fait le pari que dans quelques années, ces trajets d’été sur l’ex-RN 20 se mueront en nostalgiques madeleines de Proust ?

On se quitte avec un peu de politique. Le député Aurélien Pradié indique ainsi sur Twitter avoir accompagné et soutenu Agnès Evren, candidate aux municipales dans le 15e arrondissement de Paris, aux côtés de Rachida Dati. Normal, remarqueront les mauvaises langues : le secrétaire général des Républicains n’ayant pas à battre le pavé dans la ville phare de sa circonscription où son parti a choisi tout simplement de ne présenter aucune liste, il lui faut faire campagne ailleurs… Du côté des  « marcheurs » lotois, on s’agace. La députée Huguette Tiegna dénonce la pluie d’amendements de l’opposition à propos du projet de loi sur la réforme des retraites. Avec ses collègues d’Occitanie elle note : « C’est à un véritable sabotage parlementaire que nous assistons. La manœuvre orchestrée par une infime minorité de députés est en train de virer à un jeu dangereux. Un chaos organisé dont personne ne sort gagnant. » Tout cela pour approuver, sans le dire vraiment, un éventuel recours au 49-3. Autre agacement, celui de l’ex-sénateur Gérard Miquel, fidèle soutien du président Macron. Dans un communiqué, cette semaine, il a mis les choses au point. « Je tenais à préciser concernant les bruits qui courent que je ne m’implique pas dans la campagne électorale de Thierry Lorin à Cahors. » Soit. Mais il a conclu cependant : « J’ai vu naître et grandir Thierry Lorin, à Nuzéjouls, dont j’ai été maire pendant 33 ans. J’ai suivi son remarquable parcours professionnel, élu ou pas, il restera mon ami. » Bref : des compliments, mais pas d’implication. C’est ça, l’art de la subtilité. On finit par le maire sortant PS de Cahors Jean-Marc Vayssouze qui a présenté ces derniers jours la liste des « 50 propositions issues de sa démarche de co-construction ». On y a relevé celle-ci : « Envisager une année de sensibilisation à la pratique du vélo qui pourrait être ponctuée, entre autres, par une arrivée du Tour de France. » Ne le répétez pas, mais selon les organisateurs eux-mêmes, le Tour de France, rien que côté médiatique, ce sont 1800 journalistes, photographes, cameramen et réalisateurs accrédités. Sans parler de la Caravane, de la logistique, etc. Autant de « suiveurs » qui, évidemment, utilisent des voitures, des fourgonnettes ou des camions. Pas des vélos.

Visuel @DR

Récemment Publié

»

Cahors : Le salon du bien-être & de la relaxation n’aura pas lieu

Il était programmé ce week-end. Le salon du bien-être & de ...

»

Rugby : Le match GSF – Saint-Simon reporté

Il devait avoir lieu ce dimanche. Le GSF devait recevoir ...

»

Cahors : L’hommage rendu aux harkis

La cérémonie s’est déroulée place Charles de Gaulle. Ce 25 ...

»

Cahors : Biocoop bien dans ses murs à Terre Rouge

Le 3ème magasin de l’enseigne a ouvert ses portes le 9 ...

»

Figeac : Une soirée débat pour mieux gérer l’agressivité de l’enfant 

Elle aura lieu le 29 septembre, à 20 h 30. Régulièrement, le ...

»

Gourdon : La MSAP vous ouvre ses portes du 12 au 16 octobre prochain

Programme varié sur 5 journées. La MSAP de Gourdon, grâce à la ...

»

Cahors : Deux accidents côte de Roquebillière

La police appelle à la prudence. Ce jeudi 24 septembre 2020, 2 ...

»

Causse de Labastide-Murat : Une aide financière pour la pratique sportive

La Communauté de communes est partenaire de l’opération. La ...

»

Cahors : Qui va garder les enfants ? sur la scène du théâtre

Le spectacle est à l’affiche le jeudi 1er octobre, à 20 h 30. A ...